à Paris n°31 jun/jui/aoû 2009
à Paris n°31 jun/jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de jun/jui/aoû 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (170 x 287) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 12,4 Mo

  • Dans ce numéro : un été solidaire

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
festivaL Quartier éclectique la chorégraphe robyn Orlin. le festival Paris Quartier d’Été s’est imposé, au fil des années, par sa qualité et est devenu un rendezvous incontournable. cette 20 e édition, du 15 juillet au 9 août, s’annonce comme un grand cru, autour d’une programmation variée dans des lieux éclatés de la capitale et de certaines communes limitrophes. S’y apprécieront pêle-mêle danse contemporaine, flamenco, théâtre, théâtre musical, cirque et concerts nomades en plein air (lire aussi p. 27, la Saison turque). n Programme complet sur www.quartierdete.com cinéma à la nuit tombée « cinéma au clair de lune » revient en août et conjugue toujours découverte de Paris et amour du septième art. le Sacré-cœur, les jardins du trocadéro, la place des Vosges ou encore le parc Montsouris sont quelquesuns des cadres inouïs choisis pour accueillir cette neuvième édition gratuite et itinérante, répartie sur 13 dates. Quoi de plus merveilleux que de voir ou revoir des films à la belle étoile ! n Du 5 au 23 août, dès 21 h 30. www.forumdesimages.fr 26/Été 2009 àParis culture en bref © Dr © Studio lipnitzki/roger-Viollet chanson L’été des Trois-Baudets La salle dédiée à la chanson francophone reste ouverte tout l’été. rencontre avec stefff Gotkovski, « baudet » en charge des soirées décalées. Cette première saison a-t-elle comblé vos espoirs ? Presque au-delà de nos espérances. La salle se remplit correctement et surtout il y a une vraie interaction. Le public semble apprécier le caractère convivial du lieu, il s’y sent bien, se l’approprie. Côté chanson, nous comptons beaucoup sur Nicolas Jules, qui a trouvé son public. Les Trois-Baudets seront ouverts cet été ? Oui, avec une programmation plus légère et festive, ouverte aux Parisiens et aux touristes amateurs de chanson. Chanson rock, chanson pop et DJ, la fête de la Musique donnera le ton ! Le restaurant, au premier étage, restera également ouvert tout l’été du mardi au dimanche. Le détail de la programmation est consultable en ligne. Les Trois-Baudets voyagent ? C’est bien comme cela que nous l’avions conçu, il s’agit de faire rayonner cette salle, historiquement dédiée à la chanson francophone, en province et à l’étranger. Nous avons été à Genève, Figeac et Bourges. Nous serons cet été aux Francofolies de La Rochelle, à celles de Spa, ainsi qu’au Brussels Summer Festival. n www.lestroisbaudets.com Serge Gainsbourg dans Opus 109 en 1958, et Nicolas Jules en 2009. exPosition Surprenants cerfs-volants « Cerfs-volants, un ciel, un monde » : voilà un thème qui fait joliment voyager en cette période estivale. Le cerf-volant, né en Chine il y a plusieurs milliers d’années, participe à l’art du combat en Inde. Devenu loisir en Occident, il n’a pas toujours été le joujou aérien que l’on connaît. En 1914, les poilusIltoute l’actualité des musées, théâtres et lieux de création municipaux est sur culture.paris.fr l’utilisaient pour des repérages. Il aurait contribué à l’avènement de l’aviation. Les cent exemplaires venus du monde entier et issus de la collection du passionné Gérard Clément, exposés pour la première fois, sont à découvrir en famille. n Jusqu’au 1 er août, bibliothèque forney et sur Paris-bibliotheques.org © FloryrK
culture en bref La Turquie vient à vous Pendant neuf mois, la Turquie est à l’honneur en France et à Paris. L’occasion de se frotter à toutes les cultures, traditionnelles comme contemporaines. D ans le cadre de la Saison turque en France, de juillet 2009 à mars 2010, la Ville de Paris et ses institutions culturelles organisent de nombreuses manifestations qui mettent à l’honneur le patrimoine turc ainsi que la création contemporaine. Conçus le plus souvent en partenariat avec des institutions stambouliotes, ces événements sont accueillis dans les lieux prestigieux de la capitale. Dès cet été, Paris Cinéma consacre un volet de sa programmation au nouveau cinéma turc à travers une trentaine de films et un hommage, en sa présence, à Nuri Bilge Ceylan (intégrale de ses films et master class à la Grande Bibliothèque). Paris Quartier d’été propose dans les jardins des Levers de SoleilIlsignés Bartabas, sur une musique de Kudsi Erguner et Nezih Uzel, les 24, 25, 26 et 31 juillet et les 1 er et 2 août, dans six sites insolites. Istanbul et Paris engagés dans une coopération active En septembre, octobre et novembre, des expositions et des concerts sont programmés à la Maison des métallos (11 e) , à l’Institut des cultures d’islam (18 e) , à la Maison européenne de la photographie (4 e) ; une grande soirée de fin hommaGe Joseph Roth, le temps de l’exil Né en Galicie (Autriche- Hongrie) en 1894, d’origine juive, Joseph Roth s’installe après ses études à Berlin, où il devient journaliste. Dès l’accession d’Hitler au pouvoir en 1933, il se réfugie à Paris et n’a de cesse de dénoncer la politique en place tout en restant un défenseur nostalgique de la monarchie des Habsbourg. L’exposition retrace ses années d’exil bohèmes et met en avant © Sammlung Senta lughofer, linz Ahmet rifat dans Les Trois Singes, de Nuri Bilge ceylan (2009). Joseph roth à Paris en 1939. retrouvez également cet été les programmations du centQuatre et de la maison des métallos sur www.104.fr et maisondesmetallos.org de ramadan est prévue au théâtre du Châtelet (4 e). Cette Saison turque doit permettre de changer le regard porté sur ce pays en le dévoilant tel qu’il est : moderne, dynamique et ouvert. Pour Paris, engagé aux côtés d’Istanbul dans le développement d’une coopération active, c’est la mise en lumière d’une relation étroite et amicale. La signature d’un accord de coopération doit avoir lieu cette année. n Programme sur culture.paris.fr les amitiés nouées avec nombre d’intellectuels (dont Stefan Zweig). Très attaché à son pays natal, il retourne en Autriche aussi souvent qu’il le peut mais ne se prive jamais de voyager en Europe. Souffrant d’alcoolisme aigu, il meurt à Paris dans le dénuement le plus total le 27 mai 1939. n Jusqu’au 27 septembre, musée d’art et d’histoire du judaïsme (3 e). www.mahj.org àParis Été 2009/27 © NBc Film



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :