à Paris n°28 sep/oct/nov 2008
à Paris n°28 sep/oct/nov 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de sep/oct/nov 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (206 x 264) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 57,4 Mo

  • Dans ce numéro : tout sur la rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ActualitéIlscolarité Paris soutient ses élèves Accompagnement scolaire en maternelle, primaire ou collège: les équipes pédagogiques parisiennes sont à l'écoute de tous. Assistants d'éducation, éducateurs, animateurs... La Ville de Paris soutient la scolarité de tous, de la maternelle au collège. Dans la capitale, un élève sur cinq est scolarisé en Zone d'éducation prioritaire (Zep) ou en Réseau d'éducation prioritaire (Rep).• Maths, lecture... dans le primaire C'est un club de lecture. Créé en 2002, Coup de pouce entame une nouvelle saison dans plus de 200 écoles. La classe concernée ? Le cours préparatoire, un moment clé pour l'apprentissage de la lecture. Or, certains élèves manquent d'un suivi familial pour les aider: "Ils bénéficient ici de l'entourage qui peut leur faire défaut à la maison", précise la Direction des affaires scolaires de la Ville de Paris. Barrière de langue, difficultés sociales des parents: les embûches sont nombreuses. Même esprit pour une autre innovation pédagogique, les Ateliers lecture expression mathématiques (Alem) en CM2 et les Ateliers français maths en 6 Il àParis Il trimestriel automne 2oo8 6e. "PendantlesAlem, il s'agit 7 000 de faire des mathématiques et du français à travers des jeux: cela ne doit pas être de l'école classique", détaille Josiane Payet, de la Direction des affaires scolaires. Les accompagnateurs sont recrutés par la Ville jeunes Parisiens sont concernés par les adlons collégiens: soutien scolaire, aide à l'orientation, sorties... de Paris(>+-): cinq élèves et un adulte dans chaque Coup de pouce, huit élèves et un adulte pour un Alem. Présentes dans plus d'une trentaine de collèges de Zep ou de Rep, les Actions collégiens concernent plus de 7 000 jeunes Parisiens. Elles proposent du soutien scolaire pour des élèves fragilisés mais aussi de l'aide à l'orientation, des rencontres sportives, des sorties culturelles, des séjours de vacances...• Etudiants bénévoles Hébergée par la Maison des initiatives étudiantes (Mie), l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev Paris), soutenue par la Mairie de Paris, encadre 250 étudiants<**> assurant du soutien scolaire. Un fonctionnement en binôme: un étudiant tuteur pour un ou deux jeunes. "On les mobilise sur de l'accompagnement éducatif, deux heures par semaine", explique Cédric Elisabeth, chargé de développement local. Des partenariats ont été noués avec des grandes écoles et des universités, notamment Paris 3, 5 et 7, pour inclure l'action dans le cursus des étudiants. Les élèves aidés n'ont pas seulement des difficultés scolaires, ils font souvent face à un contexte familial complexe, à des problèmes de langue... Pour Martin, c'est une première. Etudiant à Paris 3, il passe deux heures par semaine à soutenir Mamadou, un élève de se. Il habite le 14e, Martin le 11e. "Nous nous retrouvons à la bibliothèque."
Du centre de loisirs à la Palme d'or Balle au pied, dans la cour du collège Jean­ Baptiste Clément, Ra bah sourit: "On n'était pas partis pour la Palme, on ny pensait pas. Cannes, c'est en dehors de la réalité ! " Car l'élève de 3e a gravi les marches du palais des festivals... pour le meilleur: la Palme d'or pour Entre les murs de Cantet. Et parmi les primés, tous collégiens à Françoise Dolto (2oe), cinq sont des habitués du centre de loisirs Jean-Baptiste Clément. Né en janvier 2007, c'est le premier centre de loisirs dédié aux ados de la 6e à la 3e. Au retour de Cannes, en mai dernier, c'était l'effervescence.' ! ! \l'annonce de la Palme, Grammaire, orthographe, conjugaison... Des lacunes de fond pour un élève de Section d'enseignement général et professionnel adapté. Et pas de soutien à la maison, dans une famille de huit enfants. "Nous travaillons deux matières à chaque fois. A mon échelle, c'est une goutte d'eau. Il faut se concentrer sur les devoirs." Mais le sentiment d'être utile et la satisfaction d'un élève très volontaire qui n'a qu'un vœu : retrouver le cycle général. Par ailleurs, la Ville de Paris s'investit pleinement, en partenariat avec l'Etat, dans le dispositif "Réussite éducative" avec du soutien concret sous forme de suivis individualisés ou de projets collectifs dans les quartiers concernés par la politique de la Ville. L'an dernier, 10 500 élèves des écoles élémentaires et des collèges ont bénéficié d'activités culturelles et sportives, ou leurs parents d'aides linguistiques.• t•>Recrutement à Bac+2: adressez-vous aux circonscriptions des Affaires scolaires concernées. Tél. 39 75 t) L'Afev recherche des étudiants bénévoles, tél. 0149 96 65 40 ou pole.paris@afev.org -"1.t 1 Tél. 39 75 Education.paris.fr on a été ovationnés pendant huit minutes, se souvient Ka mel, qui anime les ateliers siam du centre de loisirs. C'était magique." Eux dormaient dans une auberge de jeunesse à Antibes, après une descente en bus. Repartis pour Paris, ils font demi-tour à la demande du Festival. Sans rien savoir. "On pensait avoir un petit prix", confie Ka mel. ! ! annonce de la récompense suprême est vécue avec incrédulité. "Sean Penn(président du jury) a dit: Entre les murs ! Mais je n'ai pas bien compris, se souvient Nassim.J'ai vu Laurent Cantet se lever et on s'est tous serrés dans les bras." Après les flashes cannois, retour à la réalité. "Il faut des rêves pour avancer, estime Abdel, un animateur. Notre rôle d'éducateurs est de leur expliquer qu'il y a quelque chose après un tel événement." Les stars d'un jour gardent la tête froide. "Je suis plus sûr de moi", assure Nassim. Et un espoir:"montrer le respect entre les 1/R:C 1). I.AN5ùE. ç Les lauréats au centre de loisirs Jean-Baptiste Clément profs et les élèves" grâce au film. Ra bah: "J'ai pris goût au cinéma". Au centre de loisirs, il vient pour le rap et le siam: "Ici, c'est comme une famille." Prochain épisode ? La sortie du film en salles, le 24 septembre. Scolarité et santé Pas moins de 55 médecins scolaires interviennent auprès de 135 000 enfants de maternelles et élémentaires et 6 500 lycéens des établissements professionnels. Ces médecins sont employés par la Ville de Paris.zil pour détecter et prévenir maladies, pathologies et troubles des apprentissages, dès le plus jeune âge..lllliiL.. Car tout ne se remarque pas forcément. Et f



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :