à Paris n°25 déc 07/jan-fév 2008
à Paris n°25 déc 07/jan-fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de déc 07/jan-fév 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (207 x 264) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 62,2 Mo

  • Dans ce numéro : commerces gagnants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Ci-dessus, boutique Vert Tige (12"), fleuriste installé dans le cadre de Vital'quartier. A la boulangerie Eric Kayser (13•) 6 Il à Paris Il trimestriel hiver 2007 L es commerces parisiens ont la cote. Avec 61800 commerces de détail et services commerciaux et 12 milliards d'euros de chiffre d'affaires, Paris reste une référence européenne avec une densité de 29 commerces pour 1000 habitants, loin devant Londres (18 pour 1000) ou Milan (16 pour 1000). Pour les nouvelles implantations commerciales de plus de 300m 2, la Ville pèse déjà au sein de la Commission départementale d'équipement commercial (CDEC), présidée par le Préfet de Paris, pour la préservation d'une diversité commerciale. Pour les petites surfaces, bouchers, boulangers ou fleuristes, la Ville de Paris s'est dotée d'un outil adapté.• La mixité des commerces favorisée L'implantation commerciale est aussi une priorité à Paris Rive Gauche (13•). Sur ce quartier de 130 hectares qui gran­• Vital'quartier: outil pour la diversité Nom de code: Vital'quartier. Ce dispositif a vu le jour en 2004. Il vise à préserver la diversité du commerce parisien à travers l'intervention d'une société d'économie mixte: la Semaest (Société d'économie mixte de l'Est parisien). La Ville lui délègue un droit de préemption sur les murs d'immeubles vacants. La Semaest a reçu une avance de 50 millions d'euros de la Ville pour l'acquisition de locaux dans six quartiers prioritaires*. Des quartiers souvent marqués 61800 par une mono activité, comme dans c'est le nombre le secteur Beaubourg-Temple, où les de commerces• habitants risquaient de perdre leurs de détail commerces de proximité face aux et de services grossistes. Ce sont 232locaux qui ont commerciaux déjà été maitrisés. Cinq nouveaux à Paris secteurs (pour environ 30 millions d'euros) seront concernés en 2008 **.Une des priorités: la sauvegarde des librairies et éditeurs du Quartier Latin. Un combat pour la diversité qui passe par une boucherie de la rue des Gravilliers (3•). "C'est la rue emblématique des maroquineries, explique Jean-Paul Albertini, directeur général de la Semaest. Le propriétaire partait à la retraite. Nous avons racheté le loca remis aux normes la boucherie et trouvé un locataire grâce à la Fédération nationale de la Boucherie." Avec une augmentation progressive du loyer sur cinq ans, l'absence de pas-de-porte pour le nouveau boucher et une mise à neuf des locaux, c'est une bonne affaire pour Emmanuel Mesnil, 37 ans.'1e suis ravi, glisse-t-il en pleine découpe d'un onglet de boeuf./e travaillais dans la grande distribution et c'est ma première boutique." Un loyer mensuel de 500 euros en plein centre de Paris: "Pour un jeune c'est une aide importante. Cela permet de se lancer." dit autour de la bibliothèque François-Mitterrand, c'est la Sema pa (Société d'économie mixte d'aménagement de Paris) qui s'active. Un patient travail d'accompagnement des nouveaux commerçants: libraire, fromager, coiffeur ou... boulanger. L'atelier d'Eric Kayser, spécialiste du pain "non façonné", est implanté sur le quai Panhard et Levassor, le long de la Seine. Un fournil de 80m 2, une pâtisserie de
200m 2 et un espace de vente: "L'appui de la Sema pa nous a permis d'ouvrir notre espace de production, confie Luc Boulet, directeur général d'Eric Kayser. C'est un challenge et une fierté. On a monté la boulangerie en méme temps que les habitations ! " Un emplacement à deux pas de la nouvelle université Paris VII et de ses milliers d'étudiants.• Artisanat et métiers d'art aux Ateliers de Paris Faubourg Saint-Antoine (12e), cœur historique des fabricants de meubles: l'ancien immeuble du couturier Jean-Paul Gaultier accueille les Ateliers de Paris. Ce lieu unique en Europe est d'abord un centre de ressources pour les relieurs, enlumineurs, ébénistes, joailliers, tapissiers... Montage d'un projet d'entreprise, conseils juridiques pointus, participation à des salons, expos: 400 créateurs sont pris en main chaque année par l'équipe des Ateliers. Six d'entre d'eux sont "couvés" par l'institution du faubourg Saint-Antoine durant six mois, renouvelables une fois. "Les locaux d'artistes sont difficiles à trouver à Paris et la trésorerie d'un artisan-créateur débutant est plutôt serrée' ; explique Françoise Seince, directrice des Ateliers. Un soutien naturel: "C'est une part de notre patrimoine, c'est l'âme de Paris': Fatou Kébé, 30 ans, est l'une des heureuses locataires.'1e crée de la lingerie en perles semi-précieuses", confie-t-elle économie Il Actualité La boucherie d'Emmanuel Mesnil (3e) "C'est du plastique en rouleau découpé et décoré avec des dorures à la main. Une technique que nous avons inventée", précise Anthony Masure, créateur de Molusk avec Lucille Saliou. Avant de venir aux Ateliers, il travaillait... dans sa cuisine ! • Une aide pour les cabas "verts" L'appui au commerce, c'est aussi un coup de pouce pour en finir avec les sacs plastiques. La Ville de Paris accorde depuis juillet dernier une Les Ateliers de Paris fournissent, outre la location à prix modéré, aide financière aux associations de commerçants (forfait de l'accès à un réseau et un accompagnement personnalisé 1500 euros) pour financer fabrication et dans son atelier de 20m 2• Perles, corail, onyx ou même vison: distribution de sacs biodégradables ou réutilisables. Une mesure un travail artisanal de grande précision sur des matériaux d'incitation pour favoriser le développement de cabas "verts': Car de luxe. "Je cherchais un atelier et je ne pouvais pas payer les sacs plastiques à usage unique (8 000 tonnes de déchets par 800 euros pour louer un espace". Outre une location à un prix an à Paris) vivent leurs dernières années: la distribution de sacs modéré, la jeune femme bénéficie du réseau des Ateliers et de caisse en plastique non biodégradable sera interdite dès le d'un accompagnement personnalisé pour ses premiers pas 1er janvier 2010 dans toute la France. Des sacs plastiques qui dans le monde de la mode. A l'étage supérieur, l'atelier de ont la vie longue: 50 ans, au minimum, pour se dégrader.• Molusk joue la carte du décalé avec ses bijoux fondus. jJ Plus d'info sur Economie.paris.fr "'Alcll d• p,, (<>") ; Wdll• """"et """'""Y """re (Mol""') ; ""'" Kébê• 5 TA T 1 0 N N E M E NT r 54192399916 Capturez ce mobiletag et découvrez en photos les Ateliers de Paris sur votre mobile (lire p. 3) *Fontaine-au-Roi (11 e), Sedaine-Popincourt (Il'), Beaubourg-Temple (3'), Saint-Denis (1 et2'), Dawnesnil-Montgallet (12') et Belleville (20') **Quartier Latin (5'et 6'), Lancry (10'), Entredeux-gares (Hl'), Dawnesnil-Félix-Eboüe (12') et jonquières­ Epinettes (17") Née en octobre 2006, la carte -.. "Sésame artisan commerçant", gratuite, offre déjà aux artisans et commerçants domiciliés à Paris des droits proches de ceux des résidents: 10 heures près de leur établissement professionnel pour so centimes d'euros par jour ! Ils sont déjà plus de 2000 à en profiter. Réservée aux artisans réparateurs (plombiers, serruriers, ascensoristes•) , la "Sésame réparateurs" permettra d'ici peu de stationner pendant 2 heures gratuitement près du lieu d'intervention. Une carte accessible aux réparateurs des Hauts-de­ Seine, du Val-de-Marne et de Seine-Saint­ Denis pour 175 euros par an. Avant la création d'une troisième carte dédiée aux professions d'aides à la personne. jj lnfo sur Stationnement.paris.fr trimestriel hiver 20071/à Paris Il 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :