à Paris n°25 déc 07/jan-fév 2008
à Paris n°25 déc 07/jan-fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de déc 07/jan-fév 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (207 x 264) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 62,2 Mo

  • Dans ce numéro : commerces gagnants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
ServicesIlen bref•sOLIDARITÉ 300 éducateurs de ruens aident les ados en difficulté: 300 éducateurs parcourent les quartiers parisiens toute l'année. Leur champ d'action ? La rue. Répartis en 64 équipes, ils mènent une mission de prévention au long cours au contact des jeunes les plus fragiles, souvent marginalisés, en situation de rupture ou d'échec. Scolarité, accès à l'emploi, santé, famille: un patient travail éducatif, mené par Z1 associations soutenues par la Ville de Paris. Des cycles de formation sont aussi organisés pour ces professionnels. Par exemple, sur les enjeux de mixité dans les quartiers ou sur les besoins particuliers des jeunes filles. Près de 18 millions d'euros sont consacrés par an à la prévention spécialisée à Paris. Et plus de 16 000 jeunes sont suivis..SANTÉ.EMPLOI DES JEUNES Une deuxième chance à saisir ! L'école de la deuxième chance, ouverte en mars dernier dans le zoe arrondissement, offre à une centaine de jeunes adultes entre 18 et Z5 ans en difficulté scolaire, sortis du système éducatif depuis au moins un an, un nouveau cursus sur le principe de l'alternance. Pour sortir du tunnel et trouver un emploi ou une formation professionnelle, qualifiante ou diplômante. Le principe fonctionne sur la base d'une association soutenue, entre autres, par la Ville de Paris (il existe déjà 14 écoles de ce type en France). L'Ecole de la deuxième chance. 3, rue de l'Est (2oe). Tél. 0143151530.. 1 91 311 kiosques à journaux ! A Paris depuis deux ans, 31 kiosques à journaux ont été rouverts et 12 autres créés. Pour redynamiser le réseau, la Mairie de Paris avait accordé en 2005 une delégation de service à ldministration d'affichage et de publicité (AAP}. Dernière réouverture en date: au 106 bis, rue de Saint-Lazare dans le se. Total: 311 kiosques dans Paris. 26 Il àParis Il trimestriel hiver 2007 Urgences cardiaques L'arrêt cardiaque est une des premières causes de mortalité en France. Il se caractérise par l'absence, le plus souvent, de signes précurseurs. Le taux de survie sans séquelle après un arrêt cardiaque est de Z% si aucun geste de premier secours n'intervient immédiatement. L'emploi d'un défibrillateur dans les cinq premières minutes suivant l'arrêt, associé à un massage cardiaque, permet souvent de faire repartir le cœur dans les cas, très fréquents, de fibrillation cardiaque (contractions anarchiques du cœur). Et d'augmenter de manière significative le taux de survie sans séquelle (de Z à 35%). La Mairie de Paris a donc décidé d'en implanter dans les équipements municipaux, au premier rang desquels les installations sportives. Les mairies d'arrondissement, les bibliothèques et d'autres équipements culturels en seront également dotés d'ici fin janvier ZOOS. Enfin, plusieurs centaines de défibrillateurs seront à terme implantées dans la rue. Automatiques et utilisables par n'importe qui, ils seront directement reliés au secours d'urgence. 4J Plus d'info sur Sante.paris.fr "" Salon des Entrepreneurs 2008 Venez rencontrer et échanger avec plus de 2000 experts, conseils et entrepreneurs avertis les 6 et 7 février au Palais des Congrès (1}. C'est l'événement incontournable pour concrétiser votre projet de création, reprise ou développement d'entreprise. La Mairie de Paris est partenaire de ce rendez-vous national. Plus d'info sur Economie.paris.fr..ÉDUCATION Médiateurs de nuit Conflits de voisinage, prévention, accompagnement physique d'habitants, signalement de problèmes de voirie: une centaine de correspondants de nuit vêtus de polos vert ou de parkas bleu marine sillonnent la capitale. De 16h à minuit, ces agents de la Ville de Paris parcourent à pied plusieurs quartiers sensibles. Initié en Z004dansleBas-Belleville (19e), puis aux Olympiades (13e) et à la Goutte d'Or (Ise), ce dispositif de prévention s'est implanté cette année à Saint-Blaise (zoe), Pernéty (14e) et dans le 1ze (garedeLyon,placeFresnay,Erard-Charenton). Chaque équipe compte de 15 à Z5 personnes intervenant 365 jours par an. Les résidents peuvent joindre ces médiateurs par téléphone. Pour connaÎtre leur numéro de téléphone dans votre arrondissement, appelez le 0142 76 7449 Nol ! l féerique Du 1"'au 24 décembre, la Fondation duteuil vous propose Les Féeries duteuil, grande fête familial autour de l'esprit de Noël. Marché traditionnel, sélection de créateurs, crèche, jeux et animations pour enfants, concerts et conférences... Une manifestation organisée au profit des jeunes accueillis par la Fondation. www.fondation-auteuil.org
Ambassadrices des sciences pour Paris Elles sont jeunes mais leurs travaux sont déjà des références internationales. Ce sont les nouvelles "têtes chercheuses" de la Ville de Paris, qui décerne tous les ans un prix pour encourager les vocations scientifiques féminines. Portraits croisés de deux mathématiciennes. Les cheveux courts et le jean étroit, Laure et Isabelle ont l'air de deux grandes filles toute simples mais sont bardées de diplômes, prix et distinctions en tous genres. Laure Saint-Raymond, 32 ans, professeur à l'université Paris VI, reçoit dans son laboratoire à l'Ecole Normale Supérieure, où elle enseigne également Son bureau est d'une fonctionnalité spartiate: un tableau blanc couvert d'équations, quelques dossiers, un ordinateur, un carnet à spirales, un dictionnaire. Unlaboratoire sans éprouvettes, ni instruments. Son domaine de recherche ? "La transition entre la théorie dnétique des gaz à l'échelle atomique et les modèles continus de la mécanique des fluides, ainsi que les fluides en rotation rapide". En l'énonçant, la jeune chercheuse a le regard amusé de celle habituée à lire l'incompréhension chez ses interlocuteurs.•Inciter les lycéennes à s'orienter vers les sciences C'est en partie pour remédier à cette ignorance du grand public que le Prix de la Jeune Scientifique de Paris a été créé, il y a trois Isabelle Gallagher et Laure Saint-Raymond. Les deux mathématiciennes travaillent ensemble sur le projet "mathématiques et océanographie" ortraitIlServices "Le travail du chercheur est solitaire mais il a besoin à certaines étapes de confronter ses idées aux autres" ans. En 2006, les deux mathématiciennes l'ont reçu ex-aequo. Une des conditions en était l'engagement des lauréates auprès des jeunes lycéennes, afin de les inciter à s'orienter vers les sciences qui ne font pas encore la part belle aux femmes. Pour les deux amies de longue date, c'était une évidence: "Transmettre " Les maths permettent de toucher à des domaines comme la biologie ou la physique. 11 fait partie du métier de scientifique': Dans les classes où Isabelle et Laure interviennent, elles doivent souvent répondre aux mêmes questions sur leur métier: "A quoi ça sert ? " ; "Il y a encore des maths à chercher ? " Isabelle Gallagher, 34 ans, professeur à l'Université Paris VII, explique: "Les maths c'est bien davantage que du calcul. Nous démontrons que certains modèles compliqués peuvent étre simplifiés tout en ayant les mémes comportements. Cela nous permet de toucher à des domaines très différents, comme la biologie ou la physique." La jeune chercheuse, qui travaille, entre autres, sur les "équations de Navier-Stokes, les fluides géophysiques, les équations d'ondes et de Shrodinger semi-linéaires", est dans un domaine très proche de celui de sa consœur. "La recherche fondamentale est faite de beaucoup de hasard, poursuit Laure, on ne sait pas par avance à quoi elle pourra servir. La plupart du temps d'ailleurs, on démontre ce que les physiciens savent déjà expérimentalement." Et Isabelle de compléter poétiquement: "Heureusement, on a aussi des surprises: et ça, ça peut étre très joli ! "• Un métier intéressant qui laisse une grande liberté Comme Isabelle, Laure est mère de famille nombreuse et trouve aussi le temps de jouer en formation musicale. "On a la chance de faire un métier intéressant qui, en plus, nous laisse une grande liberté." Les deux jeunes ambassadrices des maths ont été bien choisies: elles n'en ont pas conscience, mais elles dépoussièrent l'image d'Epinal des femmes scientifiques.•...11111 1 Plus d'info sur le Prix de la Jeune Scientifique de Paris -:ç sur Education.paris.fr trimestriel hiver 20071/àParis Il 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :