à Paris n°23 jun/jui/aoû 2007
à Paris n°23 jun/jui/aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de jun/jui/aoû 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : plongez dans l'été !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
.HANDICAP Jouons ensemble... Ils ont entre 6 et 13 ans, certains sont valides, d'autres ont un handicap ; certains sont élèves de l'école, les autres viennent d'autres établissements du 12e arrondissement, mais le mercredi et pendant les vacances, ils se retrouvent au centre de loisirs Gerty-.Archimède. Ouvert depuis janvier, il accueille une trentaine d'enfimts encadrés par huit animateurs. en étroite c:ollaboration avec les parents. Toléranœ, attention et solidarité sont de mise. Monique Deperne, directrice du centre, constate que "cette mixité stimule les enfants handicapés, et enrichie énormément les enft4nts valides qui déc.oln'rent IR -..ie diffb'emment". Les activités sont organisées pour tout le monde. Sans impératif de résultat comme à l'école, elles ont pour but de valoriser les enfants et de les inciter à s'intégrer au groupe.s, tueam:y..Archimèth (u !').RI ! CYCLAGI ! Pas d'électricité dans les bacs 14 kilos par an ! C'est le poids moyen des déchets d'équipements élc:driques et électroniques produit par domicile. Ils contiennent des matériaux recy­ tl dables (métaux, verre..•) et pour œrtains des substances nocives (gaz à effet de serre, mercure), ils ont donc droit à une seconde vie. Depuis novembre 2006, pour l'achat d'un nouvel équipement, le magasin doit reprendre l'ancien gratuitement. On peut aussi céder l'appareil à une association caritative, le déposer dans une décbetterie ou demander son ramassage. DemQndl ! f'fenlêwwumt d'un em:omiHvnt en appt ! ltlnt le.,_..., ; " -r.- J9 7S ou sur EFNirrml'tt ! nH ! IIt.ptlrlsjr 1• lia prta de la VIlle dl Plrla Comme chaque année, la Ville de Paris attribue â une famille parisienne méritante des sommes provenant des revenus de legs, sous la forme de quatre prix. SI wus êtes une jeune mari. un bon lève, si vous venez d'obtenir votre bac ou si vous avez un projet: familial, vous aver. jusqu'au 15 septembre pour déposer un dossier. Brocllu,.fln mottk. l'lw tnnfo au t:n.P.765J76.TOUIISMI ! Bienvenue à tous ! Us viennent d'ailleurs et aiment Paris. On les croise tous les jours dans le métro, au pied de la tour Eiffel ou devant les magasins. Les touristes participent à la vie de la ville, pourtant on leur parle trop rarement. Alors cette année, le lundi 9 juillet, faites un pas vers eux. La journée du tourisme, organisée par la Ville de Paris, permettra à tous de participeràleur ac.œeil. Badges, p.in's, petits drapeaux: seront distribués à la sortie des métros. Hôtels et chambres d'hôtes ouvriront leurs portes et un grand pique-nique réunira Parisiens et visiteurs. Et pour la septième année consécutive,les ambassadeurs de l'accueil seront mobilisés du 2 juillet au 31 aollt sur quelque 33 points d'information. Installés aux. abords des sites et stations de métro les plus visités, ils sont 177, au moins bilingues, à distribuer guides et plans, proposer balades traditionnelles ou insolites et faire découvrir la programmation culturelle grAce à la brochure f aime l'été à Paris. A noter cette année: un nouveau point info gare de l'Est. - Plus d'lnfo sur TouriM.ptll'is.fr et Prlrfslnjo.aJm 01 1•aau trta 6colo Une nouvelle usine d'affinage d'eaux de source vient d'ouvrir à Saint..Cloud pour Q ;) uvtir 15% des besoins de la capitale. Elle dessert les habitants des 16e, Tf et nord du 18e arrondissement, soit au total3ooooo Parisiens. Ecologique, elle a été Q ;) nstrulte de manière à ulre son Impact sur l'environnement (normes HQE). &u.ptls.fr.SIDA l ! amour se protège ! Même si l'été incite à une certaine légèreté, pas question d'oublier le préservatif. Le nombre de personnes contaminées par le sida ne cesse de progresser. En France, depuis 2003, de 6 000 à 7 000 personnes découvrent leur séropositivité chaque année ; pour certaines la maladie est déjà déclarée, faute de dépistage plus précoce (il y a Il œntres anonymes et gratuits à Paris). Avec près de 50% des nouvelles contaminations enregistr en 2006 et une augmentation du nombre de décès, l'fie-de-France reste la région la plus touchée d'Europe du Nord. Parmi les évolutions majeures, on constate une "féminisation lente" de l'infection. En 2005, les femmes représentaient 33% des cas de sida, contre 21% en 1996 (chiffres In VS). Même si le préservatif masculin est le plus répandu, les femmes ne doivent pas oublier sa version féminine tout aussi efficace pour se protéger. SldG lnfo smlœ:oBoolfoloo (servlœ d'lœute ononyme, « HHjfdenHel et gnztult, : 141tl'z4J PrAt pour 111•nfon A partir de 6o ans, le Crédit municipal de Paris propose un prêt Senior. Destinés à tous les rebaités jusqu'à Bs ans, il permet d'emprunter à taux préférentiels sans awlr à justifier de l'utilisation des fonds et sans limitation de montant. Et si on ne peut pas se déplacer, le dossier peut..are traité par Q ;) rrespondance. Til. t:n446r6J6J. www.u.ditmullldfltll.fr
.STAJIOI IIMI ! IT Besoin d'un parking ? Suite à une convention signée avec la Ville de Paris en 2006, l'Office public d'aménagement et de construction de Paris (Opac) ouvre ses parkings aux Parisiens à des conditions avantageuses: le principal bailleur social de la capitale a mis en place un tarif résident (10% de réduction) sur les abonnements annuels de location pour les personnes non locataires "Opac" qui habitent à proximité des parcs de stationnement et un tarif préférentiel (15%) pour les locataires depuis avril 2006 (•). Sur Paris, l'offre est énorme: près de 33 000 places, dont près de 30% sont encore libres. Des conventions sont en discussion avec cinq autres bailleurs: 85% des parkings du parc social seront ouverts dès cet été aux non locataires parisiens. (•) Dans la limite d'un plafond de 90 euros meosuelschargescomprisespour les locataires du patrimoine social et de 130 euros pour les locataires de logements intermédiaires. I.Dctlllurflon da ptJrldngs et des pltJœs disponibles p sur Statlonm ! mtmf.ptJns.jr•sOCIAL Au service des autres.SOLI DAR III Une Maison-relais, rue de Buci Offrir un toit de façon durable à ceux qui milieu du quartier latin ? Mais plus qu'un n'en ont plus depuis longtemps, c ! est le but lit, la maison offre à ses résidents un lieu de la Maison relais au 31, rue de Buci (6e), de convivialité et d'échange pour reprendre d'une capacité de 54 places. Ces logements pied. Autour d'un café ou devant la porte vont "permettre tl ceux que d'entrée, Hervé, le maître la vie a souvent cassés de de maison est toujours reprendre progressivement disponible. Cest sans confiance pour se réinsére'l', doute grâce à cet encadrecomme le dit Christelle, ment que Jean-Marc, conseillère en économie après avoir passé 26 ans sociale et familiale. Le dans la rue et dernièrechoix du lieu n'est pas ment plusieurs nuits sur le anodin. L'immeuble de la canal Saint-Martin, re- Ville de Paris, maintenant commence aujourd'hui à géré par l'association faire des projets. n espère Emmaüs, est l'ancienne résidence des bientôttrouverunstagedansl'audiovisuel étudiants de l'Ena. Pouvait-on espérer pour, peut-être plus tard, nous montrer meilleur exemple de mixité sociale au comment il voit notre société. en brett/Services Permanences d'écrivains publics, visites de personnes âgées, accompagnements de retraités en acursion. présences dans les espace$ Solidarité Insertion, participations aux commissions d'attribution des aides exceptionnelles de la Mairie de Paris à ceux qui en ont le plus besoin.•. Autant de mis&ions pour lesquelles les administrateurs bénévoles du Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP) ne comptent pas leurs heures. Ds sont aujourd'hui 668, engagés dans les arrondissements au service des autres. Souvent retraités, ces bénévoles aux parcours et expériences variés, accompagnent quotidiennement les professionnels de l'action sociale. Pour lt5rt ! }olndte, amttlcttu œ dltr ! dt ! u:r de section viG IIDÜI !'mairie GU sur Rt ! t:rutf ! mmt.ptlrls.fr, rubtfqwrches f ! f SMIIt:t ! s pnrtlqiii ! S".HANDICAP Un lieu unique Les différents services assurés depuis janvier 2006 par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH 75) sont à présent regroupés sous le même toit. Dès sa création, la MD PH 75 a eu pour but de permettre la prise en compte globale des besoins de la personne handicapée et de la suivre dans son projet de vie. Accueil, information, organisation et fonctionnement de la Commission des droits et del'autonomie des personnes handicapées (CD.APH), du fonds de compensation, ac:compagnement et suivi de la personne sont quelques-unes de ses missions. Les regrouper dans un lieu unique constitue une nouvelle étape vers toujours davantage d'accessibilité. Les 125 professionnels qui ytravaiUentsontlà pour répondre aux besoins de chacun. La MDPH 75 reste également joignable grâœàsonnumé:rodetéléphoneunique et gratuit depuis un poste me. Du lundi Gu wndtedl, de gh tt'1'/h, - Ul. oBosBoogog,/rDt. 0144844'1sB. 6g, rue de ltJ Vkt01re (gt). HQndktp.pQtls.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :