à Paris n°23 jun/jui/aoû 2007
à Paris n°23 jun/jui/aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de jun/jui/aoû 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : plongez dans l'été !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
D epuis quelques mois, de nouvelles2:0nes de verdure des bosquets et un espace de graminées, les jardins d'Eole fleurissent dans Paris. Pour exemples... La cité Prost offient un nouveau lieu de flânerie avec une gestion écologique innovante. Les plantes se resèment spontanément et (11 e) transfonnée en tlot vert, un jardin de 4 800m 2 occupe désormais l'ancien terrain vague. Sur la 4,2ha fleurissenttoutaulongdefannée,ledéveloppement de la faune est favorisé par le choix de la petite ceinture, côté 16e, bientôt une nouvelle promenade où règnent biodiversités animale et flore et reau du amal aide les planœs à s'épanouir. végétale. Place du Cardinal-Lavigerie (12e), c'est la surface des l'aménagement de l'esplanade pennet de créer, Jardins d'Eole (lee) au cours de cet été, tm apaœ planté devant. la pelouse de Reuilly, transformant la place en porte d'entrée du bois de Vmcennes. Une partie du parc Clichy-Batignolles (17e), face la rue Cardinet, ouvre début juillet. Quant au jardin Tage-Industrie, belle enclave verte du 13e, il est entièrement consacré aux activités de plein air.• Encore plus de jardins 1 Ainsi. une vingtaine de nouveaux espaœ$ verts viennent s'inscrire dans l'histoire des Parisiens avec leurs jardins. Un exemple des plus symboliques: les jardins d'Eole. A la frontière du 18e et 1, ce parc de 4,2 hectares devient le nouveau poumon vert de capitale. Répondant la forte demande des habitants, la Mairie de Paris a décidé, après concertation auprès des associations et des riverains, d'aménager cette ancienne friche fi:rroviaire. Grâce une grande pelouse, un jardin de graviers,• Jardins partagés, bonheur partagé La majorité de ces nouveaux espaces verts possède un jardin partagé. Une initiative mise en place en 2002 par la Ville de Paris pour encourager la création de jardins participatifs. Une parcelle est confiée une association de riverains, charge à elle de la gérer en respectant la charte Main Verte. I.:intérêt de ces terrains collectifs ne réside pas uniquement dans l'exploit horticole mais aussi dans les rencontres entre générations et cultures. Peintures ou sculptures y sont exposées. Ce ne sont plus seulement des espaces verts mais des lieux de vie et de partage entre l'écolier et le retraité, le jardinier et l'artiste. Paris en compte une trentaine aujourd'hui et ce chiffre devrait doubler d'ici 2008.• Du blo au balcon AP.uis,ilsuffitdeleverlat ! tepourconstaœrquelanatureadepuis longtemps accroché ses racines chez les habitants: balcons ou rebords de fenêtres fleuris sont légion. Depuis quatre ans, les amoureux de botanique se pressent au concours Main Verte. Son but ? Récompenser les plus belles initiatives. Façades. cours.
.JARDINS PARTAGiS Charte Main Verte La charte Main Verte permet l'assoclatlon g&ante d'un espace vert collectif de recewlr le label Main verte et d'intigrer le réseau des jardins partaiJés parisiens. radhêslon permet de connaftre les actlvltis (trocs. -Jardins...) et de béncler d'une expertise environnementale. En contrepartfe,l'assodatlon s'engage à ouvrir son jardin au public dès qu'un jardinier est présent. au moins deux demi-journées par semaine. d'orsaniser un événement public par saison et de gêrer Je site d'une manière écologTque. lD t:#Hirte est su'Jtmllns.fHirls.fr balcons ou murs végétilisés, tous les styles sont autorisés a:vec, cette année, un slogan: je jardine bio ma ville':. Les participants sont encouragés à élaborer leur composition florale sans engrais chimique ni pesticide. Résultat du concours le 22 septembre, lors de la Fête des Jardins. Si la Ville de Paris fait la part belle aux jardiniers amateUl'S, les fiâneurs ont, eux aussi, cet été de quoi &ire. La liste des activi­ tésdesparcsetjardinsestlongue.Au domainedeBagaœlle (16e), depuis mai dernier, on Les jardins d'Eole (18*). Un Jardin partagé. Page de puche, le parc Roral (1241) important d'animaux sauvag au premier rang desquels les oiseaux. Près de 100 espèces de volatiles disposent d'un espace dédié, au cœur du se arrondissement: à quelques mètœs de$ arènes de Lutèce,laMaisondes Oiseauxs'inscritdans le cadre du réseau Paris-Nature, qui œuvre pour l'éducation à l'environnementetlasensibilisationauxrichessesnaturellesdeParis. Tout autour, plantes et arbustes ont été choisis pour attirer les oiseaux. afin Une vingtaine de nouveaux squares et jardins voient le jour en 2007 sur quelque 11 hedares• fête la rose sous tous ses aspects (lirepp. 4 et 40)•.Au parc de Bercy (12e), débutent en juillet, des conférences de sensibilisation au développement durable. Classique au Vert, Paris Jazz Festival et les Pestacles prennent, comme chaque année, leurs quartiers d'été au parc: Floral (lirepp. 31,33 et 39) et vous ferez du vélo au bois de Vmœnnes...• Des animaux dans la ville Une autre activité nécessite patience, discrétion et attention: l'observation de la faune. Paris compte un nombre la Maison du lar, dans le parc de Bercy (1241) de pouvoir les observer. Ce lieu aé8a}ementune vocation d'éducation sur l'importance de la biodiversité animale dans la capitale. Même cllose au parc Floral (12e), où le Jardin des - lnsalo Papillons illustre la nécessité de préserver les milieux natu- -'UVux reis indispensables aux espèces qui les fréquentent. Jusqu'au }tlrdl:rs, Spotf 15 octobre, on pourra y découvrir la vie des papillons diur- nafwe tl Pvtfs, nes d'De-de-France et tenter de montrer les liens étroits qu'en- gu/th Jardin et tretiennent les lépidoptères avec les plantes sauvages. nature i Par1s, Qu'ils soient modernes ou classiques, scientifiques ou citoyens,. =ons... botaniques ou ludiques, les jardins parisiens restent ouverts tout une seule adresse: l'été. Une façon de se mettre au vert à côté de chez soi.•.ltlrdlns.paris.fr 1 400 espèces animales Plus de 1400 espèces animales sont déj• recensées à Paris. Les plus nombreuses sont les insectes. Du papillon la libellule, de la coccinelle la sauterelle, avec plus de 1 ooo espkes d'Insectes, ça rampe, ça wle et ça butine dans les Jardins et les faubourgs. Parmi les oiseaux, mammlfires, reptlles, Insectes et amphlblens, 149 espèces sont protégées. On pourra observer le renard roux au bois de Vincennes, le lézard des murailles sur la petite œinture ou le héron cendré, niché dans les dortoirs des Jardins munlctpaux. Une faune discrète, fragile et variée, à découvrir pour mTeux la comprendre..ji ùs t5piœs anlmtln ptltfsltmnt ! S sont reœnlfts su'FauM.pttfsJi'



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :