à Paris n°18 mar/avr/mai 2006
à Paris n°18 mar/avr/mai 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mar/avr/mai 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : Emploi, famille, solidarité : vive l'égalité !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
culture sortir 30 L’accès aux collections permanentes des musées parisiens est gratuit. à savoir Le Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, a rouvert ses portes en décembre dernier. L’espace accordé aux collections permanentes a gagné non seulement en mètres carrés mais aussi en luminosité. Les galeries sont largement ouvertes à la lumière du jour, sans aucune crainte d’une quelconque altération des peintures comme au siècle dernier. Vous pourrez admirer des œuvres diverses de l’Antiquité au XIX e siècle, en passant par le Moyen-Age, la Renaissance et les XVII et XVIII e siècles. Le XIX e n’est pas en reste avec, en particulier, une église de Sisley, un soleil couchant de Monet… A signaler, une magnifique collection, rarissime en France, d’icônes russes. Horaires d’ouverture : tél. 01 53 43 40 00 et www.petit-palais.paris.fr Charlotte Salomon avait confié à un médecin de sa connaissance son œuvre, pour le moins singulière, juste avant d’être déportée à Auschwitz et assassinée en janvier 1943. L’œuvre, restituée, appartient au Musée historique juif d’Amsterdam et se trouve exposée pour la première fois Y Revoir Zadkine Le musée Zadkine rouvre le 1 er mars, avec un étage de plus pour prendre de la hauteur, et mieux voir encore les sculptures du rez-dechaussée. Le spectacle Mon Vieux Vilbure, l’atelier Braque ouvrira une programmation qui mêle théâtre, poésie et sculpture, s’intitule. 100 bis, rue d’Assas (6 e). Tél. 01 55 42 77 20. www.zadkine.paris.fr trimestriel mars 2006 PETIT PALAISL En pleine lumière Soleil couchant sur la Seine à Lavacourt, effet d’hiver, de Monet (1880) et Les demoiselles des bords de la Seine (été), de Courbet (1857). EXPOL Le théâtre de la vie à Paris. Les gouaches alternent avec des textes, parfois mis en musique. Un parcours haut en couleurs, qui s’entoure de manifestations diverses : films documentaires sur l’artiste, concert et conférences. Charlotte Salomon, Vie ? ou Théatre ? Jusqu’au 21 mai, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme. 71, rue du Temple (3 e). Tél. 01 53 01 86 60. www.mahj.org Y Plaisants plaisirs Au contraire des estampes japonaises, les peintures érotiques chinoises du musée Cernuschi ont été très peu montrées. Ces encres sur soie au charme suranné, invitent autant à la méditation qu’à la contemplation. Nostalgie d’une certaine délicatesse, peut-être ! Jusqu’au 7 mai. 7, av. Velasquez (8 e). Tél. 01 53 96 21 96. www.cernuschi.paris.fr HISTOIREL En résistance L’exposition Les cheminots dans la Résistance met en lumière le rôle des employés des chemins de fer français pendant la Seconde guerre. Les cheminots engagés ont eu fort à faire pour déjouer la vigilance nazie. Ils ont permis, souvent au prix de leur vie, des passages clandestins de la ligne de démarcation,des sabotages de lignes ou de train… De grands panneaux pédagogiques montrent l’enjeu essentiel du chemin de fer. Initier les plus jeunes, c’est perpétuer ce devoir de mémoire, jamais facile mais indispensable pour consolider notre liberté. Jusqu’au 15 avril. Mémorial Leclerc/musée Jean Moulin. Jardin Atlantique. 23, allée de la 2 e DB (15 e). Tél. 01 40 64 39 44. www.ml-leclerc-moulin.paris.fr MODEL C’est votre défilé Relayés par la télévision,les défilés de mode des grands couturiers parisiens sont désormais bien connus. Mais pour comprendre le formidable travail qu’ils nécessitent,en voir les acteurs et les coulisses,le musée Galliera vous propose de devenir vous-même acteur du défilé. Du scénario à la mise en scène, vous serez au cœur du processus de création et de mise en images, lumières et maquillage en prime. Vous jouerez plusieurs rôles : l’habilleuse en cabine, le mannequin en pleine lumière, le photographe tapi dans l’ombre et l’invité sur sa chaise le long du podium. Show Time, du 4 mars au 30 juillet. 10, av. Pierre 1 er de Serbie (16 e). Tél. 01 56 52 86 00. www.galliera.paris.fr Y Complicité Piero Crommelynck et son frère Aldo, maîtres graveurs, ont eu le bonheur de travailler, entre 1968 et 1971, presque en exclusivité pour Picasso, alors plus prolifique que jamais. Aquatintes, eaux-fortes, illustrations et cuivres dévoilent la complicité avec le génie espagnol. Musée de la Vie romantique. 16, rue Chaptal (9 e). Tél. 01 55 31 95 67.
Paris libéré, Paris d’autrefois, Paris toujours Le libérateur de Paris Ces 600 pages se dégustent comme un roman, passionnant de bout en bout. La biographie du Général Leclerc se nourrit de documents inédits, en particulier certains concernant sa mort en avion dans le désert algérien, restée fort mystérieuse depuis 1947. Le général Leclerc a eu un destin digne des grands héros mythiques et il reste, pour tous les Parisiens, leur libérateur, à la tête de la 2 e DB sur les Champs-Elysées, le 24 août 1945. Leclerc, biographie, par Jean-Christophe Notin. Éd. Perrin, 620 p., 25 €. Balades du passé Dans ce volume, que l’on peut presque considérer comme un guide « touristique », les quartiers de Paris sont décrits avec humour, rues par rues. Une incitation à refaire ces balades insolites, en « flash back », car les descriptions de Joris-KarlHuysmans datent des années 1880. Ces textes émaillent son œuvre. L’époque est révolutionnaire et l’urbanisme tel que nous le concevons en est à ses balbutiements. Un étonnant modernisme en marche. A Paris, sélection de textes de Joris-KarlHuysmans, par Patrice Locmant. Éd. Bartillat, 591 p., 24 €. et pour les enfants Regard sensible Jean-Louis vient d’avoir sept ans en septembre 1939. Il dessine ce qu’il voit avec une précision charmante. Il faut dire que ses parents sont euxmêmes dessinateurs professionnels. Le quotidien de la guerre vu par les yeux d’un enfant, résonne de façon innocente et offre aux enfants d’aujourd’hui une approche sensible et bouleversante. A mettre entre toutes les petites mains, à partir de sept ans ! Paris Rutabaga, par Jean-Louis Besson. Éd. Gallimard Jeunesse, 94 p., 16 €. Période noire Juin 1940, Paris va être soumis aux bottes nazies. Pas facile alors pour l’enquêteur Nestor, détective privé à l’agence Bohman, de déceler le vrai du faux. Les truands, les collabos, les nazis n’ont aucun scrupule et s’acharnent à perdre ce pauvre Nestor. C’est une ambiance très noire que l’auteur nous décrit d’un style qui fleure bon l’argot et l’accent parigot d’autrefois. Le suspens est dense lui aussi. Boulevard des Branques, par Patrick Pécherot. Éd. Fleuve Noir Gallimard, 296 p., 16,50 €. Années 60 Le Paris et ses Parisiens des années 60 vus par Claude Renaud, un photographe qui affectionne le noir et blanc. Le format carré du livre se prête bien aux images présentées sans aucun commentaire, avec juste une légende pour situer le lieu et la date de prise de vue. La poésie, la tendresse, l’humour s’y inscrivent en bonus et vous vous attarderez là où votre sensibilité vous conduira. Paris en mémoire, par Claude Renaud. Éd. Alternatives, 118 p., 23 €. Guide thématique Parents d’enfants de quatre à douze ans, c’est la caverne d’Ali Baba qui s’ouvre à vous, pour distraire, occuper, enchanter, promener mais aussi gâter vos chers petits. Toutes les activités sportives, culturelles et touristiques pour enfants sont répertoriées de façon pratique, dans ce guide remis à jour régulièrement. Des plans détaillés de la ville et du métro sont en annexe pour ne plus jamais vous perdre. Le Guide Vert Paris Enfants. Éd. Michelin, 288 p., 14,50 €. et aussi… Y Des histoires de Paris par Pierre Esperbé. Éd. L’Harmattan, 207 p., 19 €. Savoureuses anecdotes, faits divers et grands événements tirés de la presse parisienne, de la Révolution à nos jours. Y Paris et l’automobile, un siècle de passions par Mathieu Flonneau. Éd. Hachette, 350 p., 22 €. L’histoire contrastée des Parisiens avec la voiture narrée par un historien. Pas banal ! Y D’ici là par John Berger. Éd. de l’Olivier, 252 p., 20 €. Nous suivons le critique d’art et écrivain engagé de Lisbonne à Cracovie, en passant par Paris, en rêve… Découvertes intimistes. Y Paris par arrondissement plan Atlas. Éd. Michelin, 186 p., 5,50 €. Nouvelle édition, couverture plastique, carnet à spirales, pliable ou grand format… Indispensable. Y L’autre par Francis Carco. Éd. Arcadia, 88 p., 14, 50 €. Une descente en enfer dans le milieu parisien des années 40. Gouaille pittoresque et frissons garantis. Y Texas couloir de la mort, un témoignage par Danièle et René Sirven, préface de Robert Badinter. Éd. AMD, 104 p., 10 €. Un appel à la conscience de tous. Le prix de diffusion de ce témoignage va aux avocats des condamnés à mort américains. Y Le voyage d’un peintre chinois à Paris par He Yifu. Éd. Ouest-France, 144 p., 30 €. Un beau livre-cadeau, dans lequel Paris se révèle idéalisé par la technique et laisse en mémoire une douceur insoupçonnée. Y Paris, mille monuments par Kathy Borrus, photos de Jorg Brockmannet James Driscoll. Éd. Mengès, 576 p., 1000 illustrations, 49 €. Un beau livre, organisé par arrondissement, avec cartes, guide de promenades… et un soupçon d’humour en prime. trimestriel mars 2006 culture lire 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :