à Paris n°18 mar/avr/mai 2006
à Paris n°18 mar/avr/mai 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mar/avr/mai 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : Emploi, famille, solidarité : vive l'égalité !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 Paris au cinéma D’Arletty à Cécile de France,d’Alain Delon à Romain Duris,l’exposition « Paris au cinéma » nous fait revivre les grands moments du cinéma parisien à travers des films, des comédiens et des lieux mythiques. trimestriel mars 2006 Albert Préjean dans Paris qui dort, de René Clair (1924). Plus que tout autre art, le cinéma a su magnifier Paris comme décor et comme personnage en traçant, de film en film, le portrait vivant de la capitale. C’est cette grande aventure que la Ville et Nguyen Trung Binh, commissaire de l’exposition « Paris au cinéma », nous font partager à travers des affiches, des photos… et surtout de magnifiques extraits de films. Parrainé par Alain Delon, cet événement se tient du 2 mars au 30 juin à l’Hôtel de Ville, dans une salle Saint-Jean entièrement rénovée et agrandie. Réalisateurs du monde entier Réalisée avec le soutien de Monéo, ainsi que celui de Transatlantic vidéo, Studio Canal, TCM, Gaumont et Pathé RennProduction, cette balade cinématographique se déroule autour de six grandes étapes historiques. Des
pratique Autour de l’exposition En mars, le Champo propose une rétrospective « Paris au cinéma » avec débats et rencontres. Un programme d’exception avec, en ouverture, le 28 février à 19h30, la présence d’Alain Delon pour la projection du film Le samouraï, mais aussi Ascenceur pour l’échafaud de Louis Malle, Le signe du Lion d’Eric Rohmer, Quai des Orfèvres d’Henri-Georges Clouzot, Belle de jour de Louis Bunuel, Monsieur Klein de Joseph Losey, Boy meets girl de Leos Carax, Un monde sans pitié d’Eric Rochant… Le Champo: 51, rue des Ecoles (5 e).Tél. 0143545160. nombreux films tournés à Paris par les frères Lumière aux succès de Jean-Pierre Jeunet et Luc Besson en passant par le muet, l’âge d’or des studios ou la Nouvelle Vague, Paris reflète toutes les tendances du cinéma et attire toujours les réalisateurs du monde entier. En 2005, plus de 650 tournages s’y sont déroulés. Pour mieux nous plonger dans ce Paris cinématographique, six montages de films entièrement remastérisés sont projetés sur écran géant en haute définition autour des thèmes de la Tour Eiffel, des Parisiennes, des poursuites, des bistrots, des toits et des amoureux. Parisiennes ingénues ou femmes fatales Quelles que soient les époques, les quartiers de Paris n’ont cessé de fasciner cinéastes et comédiens: Audrey Tautou alias Amélie Poulain à Montmartre, Jean Seberg et Jean-Paul Belmondo arpentant les bords de Seine et les Champs-Elysées, Albert Préjean, Notre Dame et la Tour Eiffel dans Paris qui dort, Greta Garbo dans Ninotchka, Roger Moore dans Dangereusement vôtre Casque d’Or, de Jacques Becker (1952), avec Simone Signoret A bout de souffle, de Jean-Luc Godard (1960), avec Jean Seberg et Jean-Paul Belmondo Quai des Orfèvres, de Henri-Georges Clouzot (1947), avec Bernard Blier Va Savoir, de Jacques Rivette (2001), avec Jeanne Balibar Un Américain à Paris, de Vincente Minnelli (1951), avec Leslie Caron et Gene Kelly Monsieur Taxi, d’André Hunebelle (1952), avec Michel Simon et Louis de Funès Frantic, de Roman Polanski (1988) avec Harrison Ford Entr’acte, de René Clair (1924), avec Marcel Duchamp et Man Ray 650 tournages se sont déroulés à Paris en 2005 ou Hippolyte Girardot et Mireille Perrier dans Un monde sans pitié. Paris au cinéma, ce sont aussi les bistrots, où l’on met à l’épreuve ses sentiments, où l’on bavarde: Annabella est serveuse dans Hôtel du Nord, Fabrice Lucchini joue un client dans Les nuits de la pleine lune et Gabin et Bourvil y font un passage tonitruant dans La traversée de Paris. Et puis, il y a les toits de Paris, avec des poursuites spectaculaires: le Fantomas de Feuillade, La grande vadrouille de Bourvil et Louis de Funès ou Frantic, avec Harrison Ford. Jeanne Moreau, Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Arletty, Audrey Tautou… Les Parisiennes du cinéma, ingénues ou femmes fatales, drôles ou tragiques, peuplent la capitale de fantasmes et de merveilles. Quant aux amoureux, Jean Gabin et Mireille Blain dans Pépé le Moko, Simone Signoret et Serge Reggiani dans Casque d’or, Alain Delon et Mylène Demongeot dans Faibles femmes, Isabelle Adjani et Gérard Depardieu dans Camille Claudel, lorsqu’ils s’embrassent, le monde entier frissonne. Ça c’est Paris ! ■ Gagnez des places de cinéma Mardi 14 mars, 100 places de cinéma seront offertes, sur présentation du magazine à Paris, aux 100 premiers visiteurs de l’exposition « Paris au cinéma ». Dès le 15 mars, les gagnants découvriront le film d’animation Renaissance, réalisé par Christian Volckman, dont l’histoire se déroule Coluche et Richard Anconina dans Tchao Pantin, de Claude Berri, en 1983. Du 2 mars au 30 juin. Entrée libre, tous les jours sauf dimanches et fêtes, de 10h à 19h. Salle Saint-Jean, Hôtel de Ville, 5, rue de Lobau (4 e). Tél. 3975. www.culture.paris.fr Paris au cinéma, la vie rêvée de la capitale, de Méliès à Amélie Poulain, par Nguyen Trung Binh, avec la collaboration de Franck Garbarz. Éd. Parigramme, 226 pages, 29 €. à Paris en 2054. En avant-première, des extraits sont d’ailleurs présentés à l’exposition « Paris au cinéma ». trimestriel mars 2006 culture événement 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :