à Paris n°15 jui/aoû/sep 2005
à Paris n°15 jui/aoû/sep 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jui/aoû/sep 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : Les rendez-vous de l'été

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 FESTIVALI Musique du monde Le festival Paris quartier d'été se promène dans les rues en musique, en danse et en films. Les quais de la Seine prennent un air de bord de mer… avec une ambiance chaleureuse pour le festival, qui a pris ses habitudes. En 2005, Brésil oblige, il débute avec un concert de musiques populaires brésiliennes à l'Opéra Garnier (9 e). Une pléiade d'autres événements musicaux en tous genres s'offre aux passants. Le 30 juillet, l'Orchestre national d'Ile-de-France interprétera la Septième symphonie d'Anton Bruckner, sous la direction de Yoel Levi,au square Louise- Michel (18 e). D'autres concerts se baladent dans la capitale comme celui du joueur de flûte juillet - août - septembre 2005 népalais Sunil Shresta, qui se produira dans les 6, 15, 18, 19 et 20 e arrondissements, Renegades Steel Orchestra, une formation de Trinidad qui joue sur des bidons, ou Tengir-Too avec sa musique traditionnelle kirghize. Vous découvrirez également le Gangbe Brass Band, une formation noire du Bénin et Amestoy Trio,un groupe swing méditerranéen originaire de Toulouse. Le joueur de flûte népalais Sunil Shresta. Renegades Steel Orchestra, de Trinidad. Montmartre Tengir-Too et sa musique traditionnelle kirghize. Y Les arènes du jazz Cette année, Jazz à l'hôtel D'Albret cède la place au festival Les arènes du jazz à Montmartre, pour avoir plus d'espace. Du mardi 19 au dimanche 24 juillet, avec une programmation toujours aussi riche et percutante. Les arènes de Montmartre. Coin des rues Chappe et St-Eleuthère (18 e). Y La danse en direct Toujours dans le cadre historique des arènes de Montmartre, Paris quartier d'été organise les 27, 28, 29 et 30 juillet à 19 heures des rencontres entre danseurs et chorégraphes. La règle étant que le danseur choisit, pour la circonstance, le chorégraphe avec lequel il rêve de travailler. DANSE I Danse de jardin Cette année, les amateurs de danse ne sont pas en reste puisque le programme démarre avec Ça, quand même, spectacle de Maguy Marin et Denis Mariotte, les 15 et 16 juillet à 22 h dans les jardins des Tuileries. Les responsables ont veillé à ce que la programmation soit éclectique et cosmopolite « parce qu'il est important de donner à voir des univers et des talents que les Parisiens n'ont pas forcément l'habitude de croiser », explique Pascale Henrot, co-directrice du festival. C'est le cas par exemple avec la compagnie Maywa Denki, originaire du Japon. Elle travaille en famille, utilisant des appareils électriques comme instruments de musique. Dans la catégorie Danses nomades, hommage est rendu au Brésil avec Zona Branca, présente à plusieurs dates en banlieue parisienne. « La danse étant un art encore méconnu, je trouve intéressant de le proposer dans des jardins, à des passants présents par hasard », conclut Pascale Henrot. CONTES& CINEMAI En bas de chez soi En accord avec les associations de quartiers est né le rendez-vous Cinéma et contes en bas de chez soi. Plusieurs films ont été sélectionnés, avec le jeu pour thème, afin d'être diffusés gratuitement dans les cours d'immeubles des 15, 17, 18, 19 et 20 e arrondissements. La conteuse Muriel Bloch raconte également des histoires, aux petits comme aux grands, sur les quartiers où ils habitent. Paris quartier d’été Retrouvez le programme complet des festivités sur www.quartierdete.com
CONCERTSI Quand le jazz est là… MUSIQUE DE CHAMBREI L’Octuor de France expositions YLe Marais historique Jusqu’au 27 août 2005, l’Hôtel de Ville accueille l’exposition Du refuge au piège, les Juifs dans le Marais. Du début des années 1880 à la veille de la Seconde Guerre mondiale, environ 110 000 juifs sont arrivés en France. A Paris, c’est dans le Pletzl (mot yiddish signifiant « petite place » et Daby Touré et Rokia Traoré. L’Octuor donnera cette année neuf soirées musicales dans le cadre de l’Orangerie. L’occasion de célébrer le centenaire de l'acquisition du domaine de Bagatelle par la Ville de Paris, en même temps que l'Année du Brésil : un hommage sera ainsi rendu à la musique classique brésilienne. Jusqu'au 15 août. Orangerie de Bagatelle. Tél. 01 48 99 93 11. www.octuordefrance.com Pour sa douzième édition, Paris jazz festival plante à nouveau sa tente au Parc floral. C'est devenu un rendez-vous incontournable où tous les grands noms de la scène jazz viennent désormais se produire. Le festival s'ouvre cette année avec les musiques apparentées au jazz. Des artistes de tous les horizons, tant sur le plan géographique que musical, jouent sur la scène du Delta avec,entre autres, l'Afrique, représentée par Daby Touré et Rokia Traoré, ou le Brésil, avec Marcia Maria et Tania Maria. Offrant un accès gratuit et une programmation de qualité, Paris jazz festival a attiré désignant, par extension, tout le quartier) qu’ils se sont installés. Une rétrospective sur le quartier du Marais et ses habitants. Jusqu’au 27 août. Entrée gratuite, du lundi au samedi de 10 h à 19h, sauf dimanche et jours fériés. Salon d’accueil de l’Hôtel de Ville. 29, rue de Rivoli (4 e). Tél. 39 75. L'association Jeunes Talents organise, du 16 au 30 juillet, son cinquième Festival européen de musique classique. Les jeunes virtuoses s'expriment tous les soirs à 20 h à l'auditorium Rossini (9 e). Au programme, 15 concerts parmi lesquels, le 20 juillet, le Concerto pour violon N°1 de Haydn accompagné par l'Orchestre national d'Ile de France, YPour mémoire L’exposition Les Femmes oubliées de Buchenwald présente le destin de 24 femmes (de diverses nationalités, déportées raciales et politiques) sélectionnées dans les camps de concentration et d’extermination et enrôlées dans les Kommandos de Buchenwald. plus de 130 000 visiteurs en 2004. Jusqu'au 24 septembre. Parc floral. Plus d’info au 39 75, sur www.paris.fr ou www.nemomusic.com FESTIVALI Du classique pour tous et le 24 juillet une sonate pour piano de Dutilleux interprétée par Lorène de Ratuld et Karol Beffa. Enfin, pour familiariser le public avec la musique classique, Jeunes Talents offre deux rencontres quotidiennes. 21, rue Saint-Augustin (2 e).Tél. 01 40 20 09 34. www.jeunes-talents.org Témoignages et photos, pour rendre hommage aux 30 000 femmes qui ont ainsi travaillé comme esclaves pour l’industrie de guerre nazie. Jusqu’au 30 octobre. Mémorial Leclerc-Musée Jean Moulin, jardin Atlantique. 23, Allée de la 2 e DB (15 e). Tél. 01 40 64 39 44. juillet - août - septembre 2005 culture 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :