à Paris n°15 jui/aoû/sep 2005
à Paris n°15 jui/aoû/sep 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jui/aoû/sep 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : Les rendez-vous de l'été

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
GROUPE LES VERTSL Besoin d’air C’est l’été. Paris se vide, Paris s’anime. Ceux qui restent par choix ou par nécessité voient un autre Paris, où la voiture se fait plus rare. Accompagnant ce mouvement, Paris Plage témoigne de la reconquête possible de nos rues quand la circulation diminue, avec à la clé une amélioration de la qualité de vie et l’émergence de lieux de convivialité. Paris Plage, ce sont des centaines de milliers de Franciliens, dont beaucoup ne peuvent partir en vacances, qui profitent d’un moment de détente, au bord de l’eau, dans un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, habituellement occupé par une autoroute urbaine. Mais Paris l’été c’est aussi le souvenir d’une canicule qui a fait des ravages. On le sait, la pollution a joué un rôle déterminant dans le dramatique bilan de l’été 2003. Mais c’est hélas toute l’année que nous respirons un air malsain, que nous subissons un bruit permanent, nocif pour notre santé. Car GROUPE DU MOUVEMENT REPUBLICAIN ET CITOYENL Environnement : un bien commun pour les Parisiens L’environnement est un enjeu majeur pour Paris. La qualité de l’eau que nous consommons, de l’air que nous respirons, sont au cœur des préoccupations de chacune et de chacun. Un bien commun environnemental est constitué. Le MRC œuvre au sein de la majorité municipale à améliorer constamment les décisions relatives à l’environnement des Parisiennes et des Parisiens. Notre capitale est confrontée sur le plan environnemental à plusieurs défis majeurs : la prévention de la pollution atmosphérique et la maîtrise de sa production et du traitement de ses déchets. Sur le plan de la pollution atmosphérique, le MRC a déjà été très actif. Cette année, le Conseil de Paris a rendu un avis sur le plan 16 juillet - août - septembre 2005 en France, la pollution fait davantage de morts que les accidents de voiture. Depuis 2001, notre municipalité lutte contre la pollution atmosphérique et sa principale source : la circulation automobile. Grâce à l’action de notre municipalité et à la prise de conscience des Parisiens, les résultats sont là : 15% de circulation en moins dans Paris depuis 2001 ! Mais il est vrai que, de par sa situation centrale en Ile-de-France, Paris subit encore un trafic de transit important : plus de la moitié des véhicules qui circulent au centre de la capitale ne font que la traverser. Il est donc nécessaire de désengorger le centre de la capitale, tout en préservant et en dynamisant l’activité économique. La limitation de l’usage de la voiture doit s’accompagner d’une politique incitant à l’usage du vélo et de la marche, mais surtout d’une amélioration de l’offre en transports en commun. régional de protection de l’atmosphère. Le groupe des élus du Mouvement républicain et citoyen a déposé un certain nombre d’amendements visant à améliorer ce projet. Ils ont notamment défendu la présence des deux-roues dans les couloirs réservés aux bus et aux taxis et demandé que des systèmes de contrôle des émissions de dioxine soient mis en place dans les usines de traitement par incinération des déchets ménagers. Les deux-roues contribuent à fluidifier le trafic routier et à éviter que la pollution résultant des encombrements ne croisse davantage. Le contrôle des émissions de dioxine est une revendication du MRC qui a été satisfaite par le SYCTOM. La Ville a pris de nombreuses initiatives dans ce domaine (tramway, bus de quartier, couloirs de bus). Le récent transfert de compétences que détenait l’Etat sur les transports collectifs franciliens au profit de la Région, nous permet d’espérer une meilleure gestion, plus proche du terrain et plus en phase avec les attentes des usagers. Le futur Plan de déplacement de Paris doit indiscutablement faire l’objet d’une large concertation. Les réticences qui ne manqueront pas d’émerger ici et là ne doivent pas nuire au caractère nécessairement ambitieux de ce plan, dont les mesures devront être à la hauteur des enjeux. Les élues et les élus Verts au Conseil de Paris s’impliqueront pleinement dans ce projet. René Dutrey, président du groupe Charlotte Nenner, conseillère de Paris Il nous faut en effet veiller à ce que les rejets des usines de traitement des déchets ménagers ne soient pas nocifs pour les Parisiens comme pour tous les Franciliens. C’est encore un défi majeur. En effet, Paris produit une quantité de déchet extrêmement importante. Un Parisien produit 30% de déchets de plus que les autres citadins. Maîtriser la production de déchets et améliorer leur traitement est un enjeu sur lequel les élus du MRC, au sein de la majorité municipale, travaillent… Georges Sarre, président du groupe et les élus du groupe Ces tribunes n’engagent pas la Rédaction du magazine.
Y zoom Y dossier Un été tout sport Pour prendre le large à Paris sans larguer les amarres, la piscine reste une valeur sûre. Mais ce n’est pas la seule… Demandez le programme ! Pour surfer sur la vague estivale sans quitter des yeux la tour Eiffel, il suffit de prendre le chemin des piscines municipales. Durant l’été, elles affichent des horaires élargis. Profitez-en ! Parfois dotées de solariums, de terrasses ou même d’un bassin extérieur, comme la piscine de la Butte aux Cailles (13 e) , six établissements vous accueillent du mardi au samedi de 11 h à 21h. Outre la Butte aux Cailles, les bassins Saint-Germain (6 e) , Cour des Lions (11 e) , Mourlon (15 e) , Montherlant (16 e) et Bertrand Dauvin (18 e) joueront donc les prolongations. 22 piscines municipales bénéficient, cet été, d’horaires élargis. Piscine Keller (12 e). Pour les autres établissements, deux cycles d’horaires faciles à mémoriser : soit 7 h-17h, soit 9 h-19h. Mais attention, il faudra sortir pour déjeuner car, pour des raisons d’hygiène, la nourriture est prohibée dans les bassins municipaux. Messieurs, pensez aussi à troquer votre short pour un vrai slip de bain et pour tout le monde, le bonnet de bain est obligatoire pour piquer une tête dans les eaux municipales. Le dimanche, l’ensemble de ces établissements ferment à 18 h et le lundi, pas de baignade avant 13 h pour cause de nettoyage. juillet - août - septembre 2005 Y services 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :