à Paris n°13 jan/fév/mar 2005
à Paris n°13 jan/fév/mar 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de jan/fév/mar 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : Des jeux pour tous, tous pour les Jeux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 àParis tribunes politiques GROUPE LES VERTS L’eau à Paris, préservons une richesse essentielle et fragile ! Aujourd’hui, à Paris, coule à notre robinet une eau d’excellente qualité à un prix très inférieur aux eaux en bouteille pour des propriétés très voisines. Il nous faut cependant rester vigilants pour préserver cette inestimable richesse. De source ou de rivière, l’eau est de plus en plus menacée par des pollutions diverses : rejets organiques et métalliques, nitrates, phosphates, produits phytosanitaires, pesticides… Ces pollutions engendrent des mutations du milieu et un appauvrissement de la faune et de la flore qui génèrent des traitements pesant de plus en plus sur la facture. Depuis une loi de 1964, la gestion de l’eau s’effectue pour Paris au niveau du bassin Seine- Normandie, dans le cadre d’un Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) qui définit les grandes orientations de la gestion de la ressource. D’ici à 2009, ce Schéma directeur doit être révisé GROUPE DU MOUVEMENT RÉPUBLICAIN ET CITOYEN Pour une vraie vie démocratique Le 7 novembre dernier, la mairie du 11 e arrondissement a choisi d’organiser un référendum invitant les habitants du quartier Roquette à se prononcer sur la poursuite de l’opération Paris respire. Il s’agissait ainsi, dans un souci de démocratie participative cher à la majorité municipale depuis 2001, d’associer pleinement les citoyens à la vie de la cité. Les Parisiens doivent avoir la possibilité de s’exprimer sur des questions qui touchent à leur cadre de vie, notamment en matière d’aménagement urbain et qui les engagent sur la durée en changeant sensiblement certaines de leurs habitudes. Aussi 80% des votants ont opté pour le « dimanche sans voiture ». Telle est la conception des élus de notre groupe de la afin de prendre en compte les recommandations européennes de bon état des eaux à l’horizon 2015. La directive européenne prévoit également la participation la plus large du public, pour garantir une véritable transparence dans le processus d’élaboration de la politique de l’eau et de son prix. C’est pourquoi tous les Parisiens seront consultés à partir de mai 2005 puis à nouveau à la fin de l’année 2007. Les enjeux sont très importants: protéger la santé et l’environnement en améliorant la qualité de l’eau et des milieux aquatiques, anticiper les situations de crises (inondations, sécheresse) et surtout promouvoir un financement équilibré et équitable: aujourd’hui, les particuliers sont plus fortement taxés que les industriels et surtout que les agriculteurs. On est loin du principe pollueur-payeur qu’il faudrait appliquer ! Par ailleurs, le gouvernement a, cette année, fortement ponctionné le budget des agences démocratie qui fait réellement des citoyens des acteurs de la politique de la ville. Naturellement, il ne s’agit pas d’opposer « démocratie participative » à « démocratie représentative ». Les scrutins comme celui du 11 e arrondissement doivent permettre d’associer les citoyens sans pour autant faire perdre de vue que les élus, investis de la légitimité des urnes, ont une obligation de décision. La participation relativement faible à cette consultation ne doit pas faire oublier l’impérieuse nécessité de poursuivre ce type de consultations chaque fois que l’avenir de Paris, de son cadre de vie et du quotidien de ses habitants est en question. Les engagements de de l’eau qui gèrent les bassins, les mettant en difficulté pour tenir l’objectif fixé de bonne qualité des eaux en 2015. Les élus Verts, à Paris, continueront de défendre des politiques de prévention et de préservation de la ressource (limitation des rejets polluants en développant de meilleures pratiques, amélioration du traitement des eaux usées…). Mais au-delà des gestes quotidiens de préservation de l’eau, qu’il conviendrait d’apprendre à tous dès le plus jeune âge, votre mobilisation à cette consultation est nécessaire. Car il est de notre responsabilité et de l’intérêt de tous de veiller à cette ressource, essentielle et si fragile. >Nicole Azzaro, vice-présidente du groupe Les Verts >Anne Le Strat, conseillère de Paris et présidente directrice générale de la Sagep-Eau de Paris notre majorité municipale ont pour corollaire une étroite association des citoyennes et des citoyens à l’édification d’un Paris chaleureux où chacun trouve sa place. Les élus du Mouvement républicain et citoyen continueront de prendre toute leur part à cette mission en ayant toujours à cœur de faire des Parisiennes et des Parisiens de véritables protagonistes de la vie de leur ville. Bien évidemment, cette politique aura d’autant plus de chances de réussir que chacun y prendra sa part : on ne peut pas faire le bonheur des gens contre leur gré. >Georges Sarre, président du groupe du Mouvement républicain et citoyen Ces tribunes n’engagent pas la Rédaction du magazine. àParis janvier-février-mars 2005
2 Zoom 18 et 19 Sport et loisirs 20 et 21 Crèches et famille 22 et 23 Vie quotidienne 24 et 25 Pratique 26 Parisservices Priorité à l’accueil Capitale mondiale du tourisme, Paris continue d’améliorer l’accueil de ses visiteurs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :