à Paris n°13 jan/fév/mar 2005
à Paris n°13 jan/fév/mar 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de jan/fév/mar 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : Des jeux pour tous, tous pour les Jeux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 àParis CITOYENNE D’HONNEUR Bertrand Delanoë a remis symboliquement, le 10décembre dernier, le titre de Citoyenne d’honneur de la Ville de Paris à Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la paix en 1991, afin de rendre hommage à son combat pacifique en faveur de la démocratie en Birmanie. A ce jour, Aung San Suu Kyi, est toujours assignée à résidence à Rangoon, la capitale birmane. LABEL PARIS EUROPE A l’occasion de sa 3 e édition, le label Paris Europe s’adresse à toutes les associations parisiennes qui désirent mettre en place des projets culturels européens à Paris ou dans d’autres capitales européennes. Les conditions de participation ainsi que les fiches de candidature sont disponibles sur www.paris.fr. Les dossiers doivent être envoyés avant le 15 février 2005 à: Mairie de Paris – DGRI – Label Paris Europe 9, place de l’Hôtel-de-Ville, 75196 Paris RP. La remise des prix aura lieu le lundi 9 mai 2005, à l’Hôtel de Ville de Paris, à l’occasion de la Journée de l’Europe. >Rens.au 3975 (coût d’un appel local à partir d’un poste fixe). UN PROJET POUR LES HALLES Le 15 décembre dernier, le maire de Paris a annoncé le choix de l’architecte français David Mangin et de son équipe pour le réaménagement du quartier des Halles (1 er). Sa proposition d’organisation urbaine permet de réinsérer le Forum dans la ville, de retisser les liens avec les quartiers qui le bordent, de conserver ou retablir des perspectives, d’améliorer les accès et la sécurité en particulier au sein du pôle de transport. Elle fait la part belle au jardin organisé autour d’une promenade centrale. Des interventions artistiques viendront l’enrichir. Pour couvrir le Forum, il est prévu de réaliser un carreau élégant, léger, lumineux qui donnera lieu à un concours international dont le cahier des charges seraélaboré avec David Mangin. >Retrouvez le projet d’aménagement des Halles sur www.paris.fr Soutien à l’Asie du Sud-Est Détails du dispositif de soutien de la Ville de Paris après le raz-de-marée. Les hommages aux victimes Le 28 décembre dernier, le maire de Paris, a tenu, au nom des Parisiens et en son nom personnel à exprimer des condoléances à l’ensemble des pays meurtris par ce drame. Puis, à l’occasion du traditionnel rassemblement du 31 décembre sur les Champs-Elysées, Bertrand Delanoë a souhaité, pour rendre hommage aux victimes, que l’avenue des Champs-Elysées et la place de la Concorde soient revêtues de crêpe noir. Enfin, il a convié les élus de la capitale à se réunir le mercredi 5 janvier dans l’enceinte du Conseil de Paris afin d’y observer trois minutes de silence. Le dispositif de la Ville de Paris• Les lieux d’accueil parisiens pour les dons La Ville de Paris a souhaité offrir des lieux d’expression à l’élan de solidarité des Parisiens. Ainsi, les mairies d’arrondissement se sont dotées d’un dispositif de recueil des dons, pour la plupart en partenariat avec la Croix-Rouge (dans ce cas, les dons sont reçus sous forme de chèques libellés à l’ordre de « Croix-Rouge Séisme Asie »). Cet accueil est assuré par des bénévoles de la Croix-Rouge et/ou par des personnels bénévoles des mairies aux jours et heures d’ouverture des mairies (en général de 8 h 30 à 17 h et nocturne un soir). Les moyens ainsi collectés contribueront notamment au soutien médical et à l’approvisionnement en eau potable des populations sinistrées.• Une cellule de soutien psychologique Toutes les personnes concernées intimement par la catastrophe en Asie du Sud-Est qui souhaitent un soutien psychologique peuvent appeler la cellule d’urgence médico-psychologique du Samu de Paris au 01 44 49 23 09.• ACTION CONTRE LA FAIM 4, rue Niepce - 75014 Paris ou www.acf-fr.org• LE COMITE DE SECOURS INTERNATIONAL (COSI) BP121 - 07203 Aubenas Cedex ou www.cosifrance.com• LA FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE, Séisme Asie, BP 100 - 75008 Paris ou www.croix-rouge.fr• FONDATION DE FRANCE, Solidarité Asie du Sud, BP 22 - 75008 Paris ou www.fdf.org• HANDICAP INTERNATIONAL Raz-de-marée, 69361 Lyon ou www.handicap-international.fr• MEDECINS DU MONDE, Urgence Raz-de-marée Asie, BP 100 - 75018 Paris, ou www.medecinsdumonde.org• UNICEF, Urgence séisme Asie du Sud, BP 600 - 75006 Paris ou www.unicef.asso.fr• Les moyens financiers Une aide exceptionnelle destinée aux ONG mobilisées à cette occasion a été votée lors du Conseil de Paris de janvier par la municipalité.• La mobilisation sur le thème de l’eau La Ville de Paris met à disposition de la Croix- Rouge française et des autres ONG son stock de secours de 720000 litres d’eau de source pour venir en aide aux populations d’Asie du Sud-Est qui ne peuvent avoir accès aux unités de potabilisation d’eau, faute d’électricité. Un premier envoi de 22000 litres a eu lieu le 8 janvier. Cette opération a été rendue possible grâce au partenariat développé avec Chateau d’Eau-Danone et la Sagep (Société anonyme de gestion des eaux de Paris). Par ailleurs, la Sagep a fourni à la Croix- Rouge française du matériel de désinfection.• Une veille permanente Bien entendu, la Ville de Paris, en contact dès l’annonce de ce drame avec l’ensemble des autorités nationales, des ONG, mais aussi des associations représentatives des Parisiens originaires des pays atteints, veillera à compléter ce dispositif en fonction des besoins exprimés à la fois pour l’aide d’urgence et, à plus long terme, pour contribuer à l’action de réhabilitation et de reconstruction dans les pays touchés par la catastrophe.• Contact spécial pour les familles Un numéro spécial a été mis en place au Quai d’Orsay pour les familles : 0 800 174 174 Adresse électronique de la cellule de crise : crise.reponse@diplomatie.gouv.fr Site internet: www.diplomatie.gouv.fr > Tout le dispositif de la Ville sur www.paris.fr POUR FAIRE UN DON À UN ORGANISME• SECOURISTES SANS FRONTIÈRES Toutes les infos et contacts sur le site www.ssf-france.org• SECOURS CATHOLIQUE- CARITAS FRANCE, Secours catholique BP455 - 75007 Paris ou www.secours-catholique.asso.fr• SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS BP 3303 - 75123 Paris cedex 3 ou www.secourspopulaire.asso.fr àParis janvier-février-mars 2005
Un budget solidaire Aide aux jeunes ménages, logements sociaux et nouveaux équipements publics de proximité… le budget 2005 met l’accent sur la solidarité. DYNAMISME DE PARIS (culture, communication, relations internationales, jeunesse et sports) AVENIR DES JEUNES MÉNAGES (accès à la propriété, aide au logement, petite enfance, scolarité) àParis janvier-février-mars 2005 BUDGET 2005 DE LA COLLECTIVITÉ PARISIENNE Répartition des dépenses de fonctionnement (hors charges financières) SERVICES GÉNÉRAUX 11% 22% 9% SOLIDARITÉ: 1289 Millions € AMÉLIORATION DU CADRE DE VIE: 1114 Millions € AVENIR DES JEUNES MÉNAGES PARISIENS: 1040 Millions € Trois axes essentiels constituent le budget 2005 : l’urgence sociale, l’accès au logement et à l’emploi, et la lutte contre les inégalités. Un budget qui fait une place importante à l’investissement, en hausse de 34% par rapport à 2004. Pour autant, et conformément à l’engagement du maire de Paris, les taux des impôts locaux restent constants pour la cinquième année consécutive. Cet effort financier s’appuie en partie sur un recours raisonné à l’emprunt. Avec 579 € par habitant, Paris est la première collectivité locale française en termes de dépenses sociales puisque la municipalité y consacre un quart de son budget. Le soutien aux associations de solidarité sera augmenté, notamment pour celles qui assurent l’aide alimentaire. Pour lutter contre l’exclusion, 46 M € (millions d’euros) seront alloués au Plan départemental d’insertion pour permettre à 5 800 allocataires du RMI de retrouver un emploi. Une aide de 2,3 M € est également destinée au paiement des factures EDF pour les foyers qui risquent de se voir couper l’électricité. Par ailleurs, une nouvelle prestation pour les 18-25 ans en difficulté verra le jour. La Ville financera en outre 4 000 logements sociaux cette année, avec une meilleure répartition géographique notamment dans le centre et l’ouest de Paris. Enfin, 8 M € seront attribués au financement de 2 000 « Prêts Paris AMÉLIORATION DU CADRE DE VIE (transports collectifs, propreté, espaces verts et jardins, voirie) 24% Et sur paris.fr SÉCURITÉ SOLIDARITÉ 28% 6% DYNAMISME DE PARIS: 520 Millions € SERVICES GÉNÉRAUX: 404 Millions € SÉCURITÉ: 294 Millions € Logement » à 0%, permettant l’accession à la propriété des jeunes ménages. La lutte contre l’habitat insalubre, et en particulier l’éradication du saturnisme, voit également augmenter ses crédits (+ 15%). L’aide sociale à l’enfance sera renforcée avec 254 M € (soit 6% de plus que l’an dernier) et 900 places supplémentaires en crèche seront créées. Par ailleurs, un budget de 22,6 M € sera consacré à améliorer le quotidien des personnes handicapées dans la ville. Améliorer le cadre de vie des Parisiens La municipalité souhaite aussi porter un effort particulier sur le cadre de vie, avec un budget de 381M € (soit +63% par rapport à 2004) pour le développement des transports (tramway, couloirs de bus, pistes cyclables et couverture du Périphérique). Paris contribue aussi à hauteur de 200 M € à l’amélioration de l’offre de transports en commun en Ile-de-France. Concernant la propreté, 40 nouveaux emplois seront créés, 110 véhicules supplémentaires sont prévus pour nettoyer les trottoirs et 130 bennes au gaz naturel seront achetées.• Pour connaître tous les détails concernant le budget parisien pour 2005, consultez www.paris.fr brèves 11 AIDER LES ENFANTS SOLDATS On les appelle les enfants soldats. Agés de moins de 18 ans, filles ou garçons, ces enfants sont arrachés à leur famille, coupés de leur vie d’enfant et conditionnés pour faire la guerre. Afin de lutter contre ce fléau, un collectif contre l’utilisation des enfants soldats a vu le jour en France en novembre dernier. Regroupant plusieurs associations (Amnesty International section française, Défense des enfants international-France, Terre des hommes France, Unicef France et Handicap international), il vise à proscrire toute forme de recrutement et de participation des enfants aux conflits. La Mairie de Paris est engagée aux côtés de l’Unicef dans le cadre de l’opération « Villes amies des enfants » dont l’objectif est de mettre fin à ces recrutements. IMMEUBLES SURVEILLÉS Un nouveau dispositif de surveillance des immeubles sociaux parisiens a été inauguré en novembre dernier par la Ville de Paris et sept bailleurs parisiens (Opac, Sagi, RIVP, Sageco, I3F, Logement français et Habitation confortable). Ainsi, des patrouilles automobiles surveilleront quotidiennement, de 18 h à 5 h du matin, les 52 000 logements pour répondre aux demandes d’intervention des locataires et assurer une présence humaine. INNOVATION SOLIDAIRE En novembre dernier, Bertrand Delanoë et Thierry Breton, P.D.G de France Télécom ont signé la charte « Paris ville innovante ». Dès 2005, des projets seront conduits en commun pour faciliter, grâce à l’Internet, le contact de certains malades à domicile avec leur médecin, pour permettre l’accès des personnes handicapées aux services publics, scolariser des enfants hospitalisés, faciliter l’information touristique, valoriser le patrimoine photographique de la Ville de Paris ou encore pour faire progresser l’accès des entreprises au haut débit.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :