à Paris n°12 nov/déc 2004
à Paris n°12 nov/déc 2004
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de nov/déc 2004

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : Des commerces proches de vous

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 àParis LABEL POUR UN AIR PLUS SAIN Depuis octobre, des lieux entièrement sans tabac peuvent bénéficier du label « Ici, c’est 100% sans tabac ». Créé par la Ville de Paris avec les organisations professionnelles, ce label s’adresse aux cafés, hôtels et restaurants volontaires qui respectent une démarche qualité : invitation à ne pas fumer dans les endroits collectifs, information de la clientèle par affichage. Pour bénéficier de ce label, les professionnels dont l’établissement est conforme à ces critères doivent faire une demande auprès de la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé (Dases). >Opération « Ici, c’est 100% sans tabac », Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé (Dases), 94-96, quai de la Rapée, 75570 Paris Cedex 12. INSCRIPTIONS À L’ÉCOLE Pour la rentrée scolaire 2005-2006, l’inscription dans les écoles publiques maternelles et élémentaires s’effectue exclusivement dans les mairies d’arrondissement depuis le 1 er septembre 2004 et jusqu’au 28 février 2005. L’inscription d’un enfant de 6 ans (âge de l’obligation scolaire) déjà scolarisé dans une école publique parisienne en 2004-2005 est automatique. Aucune démarche à la mairie d’arrondissement n’est nécessaire. La demande d’inscription est indispensable en cas de première scolarisation à Paris ou dans un établissement de l’enseignement public, et en cas de déménagement dans Paris entraînant un changement de secteur scolaire. >Tél. 39 75 (coût d’un appel local depuis un poste fixe). LE MAIRE DE PARIS À L’ONU Bertrand Delanoë a rencontré le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, le 5 octobre dernier au siège de l’organisation des Nations unies à New York. Le maire de Paris, reçu en tant que co-président de l’organisation mondiale des maires Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), a fait valoir le rôle des villes auprès de l’ONU dans la préparation et la mise en place des politiques mondiales (problèmes d’eau, de logement, de pollution…). LUTTE CONTRE LE SIDA Vingt ans après La 17 e édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida aura lieu le 1 er décembre 2004, vingt ans après la découverte du virus. En 1984, on comptait 221 cas de sida dans l’Hexagone. Vingt ans après, on estime que 150 000 personnes sont touchées par le virus en France. Avec un quart des cas de sida, l’Ile-de-France, et notamment Paris, sont particulièrement concernées, malgré de nouveaux traitements permettant souvent de limiter les effets du virus. Les 26, 27 et 28 novembre, l’association Aides, tiendra ses états généraux à Paris, place du Colonel-Fabien (19 e). Des personnes Appel à volontaires A l’occasion de cette journée du 1 er décembre, l’Agence nationale de recherches sur le sida lance un appel à volontaires pour participer à un essai de vaccin contre ce virus. Toute personne intéressée, séronégative et âgée de 21 à 55 ans peut prendre contact au tél. 0800 156 156 (appel gratuit) touchées par le virus viendront témoigner de la difficulté à vivre avec cette maladie. De nouvelles propositions concrètes issues de ces discussions pourront être formulées à cette occasion. Le 1 er décembre, la Ville participera à l’inauguration de deux œuvres artistiques : l’une pour les 20 ans de l’association Aides, immense poster de photos et de textes de mille personnes plus ou moins connues qui ont contribué à la lutte contre le sida, et qui couvrira pendant un mois la Passerelle des Arts (6 e) ; l’autre dans le parc de la Villette (19 e) , sous la forme d’une fresque au sol retraçant l’histoire de la lutte contre le virus. Enfin, la Ville a remobilisé ses énergies pour renforcer la prévention, combattre la maladie et soutenir les personnes touchées. Comme chaque année, des centres de dépistage anonyme et gratuit s’installeront dans plusieurs mairies d’arrondissement parallèlement à des opérations de prévention auxquelles participent de nombreuses associations. Opération café capote Sous le parrainage du comédien humoriste Cartouche, la mairie du 14 e organise, du 1 er au 5 décembre, une vaste campagne de prévention. Dans plus de 50 cafés et restaurants de l’arrondissement, un préservatif sera offert aux consommateurs, afin de rappeler à chacun qu’il reste le seul moyen de se protéger du sida et des infections sexuellement transmissibles. Le 9 décembre, l’annexe de la mairie du 14 e (12, rue Durouchoux) proposera, de 13 h à 19h, un dépistage anonyme et gratuit du virus. Une opération similaire sera menée dans le 18 e arrondissement.• > Renseignements sur www.aides.org et tél. 3975 (coût d’un appel local à partir d’un poste fixe). Et sur paris.fr Pour connaître la liste des centres de dépistage anonyme et gratuit, consultez www.solidarites.paris.fr àParis novembre-décembre 2004
ILLUMINATIONS Les lumières de la ville A l’occasion des fêtes de fin d’année, découvrez comment la Ville illumine Paris. Décorations, guirlandes de lumières, vitrines animées… Pour les fêtes de cet hiver 2004, les associations de commerçants, la Mairie de Paris, les professionnels de l’éclairage et de l’électricité ont fait œuvre commune pour proposer des illuminations étonnantes. Cette opération, menée dans cinq quartiers de la capitale, est sans doute amenée à s’étendre d’année en année. Place à l’innovation, à l’invention et à l’imagination. Rue de Belleville, boulevard Saint- Germain, rue de Rivoli, rue Mouffetard et avenue de Saint-Ouen, les associations de commerçants ont pu profiter de la créativité et des conseils techniques des spécialistes de l’éclairage comme ceux de l’Association des concepteurs d’éclairage (ACE). A chaque quartier son équipe de concepteurs de lumières, pour des illuminations particulières reflétant l’esprit de chaque lieu. Les rues mises en scène Ainsi, du 3 décembre à la mi-janvier, Parisiens et visiteurs sont invités à découvrir ces mises en lumière originales. Couleurs, scintillements, transparences, les créateurs ont rivalisé d’imagination: alors que des flammes embraseront la rue de Rivoli, des bannières de tissu rendront son caractère baroque à la rue Mouffetard. Des visiteurs poétiques transformeront le boulevard Saint-Germain tandis que, dans une mise en àParis novembre-décembre 2004 scène directement sortie d’un rêve, la rue de Belleville dévoilera ses courbes et ses pignons au moyen de jeux de matières, et qu’un plafond lumineux peindra en camaïeu l’avenue de Saint-Ouen. Des partenaires comme Siemens, EDF, Osram et le salon Elec (qui réunit les professionnels de la filière électricité du 6 au 10 décembre au parc des expositions de Paris) contribuent à l’événement, tandis que l’Office du tourisme de Paris participe à son rayonnement: information des Parisiens sur les panneaux de la brèves 11 ville, édition de plans programmes distribués dans les points d’information et les mairies d’arrondissement, mais aussi à l’étranger. Ces créations lumineuses, originales et ludiques, ont en outre le mérite, grâce aux innovations technologiques, d’être faiblement consommatrices d’énergie : le recours systématique aux diodes électroluminescentes permet en effet de diviser la facture électrique par vingt ! Un enjeu de taille à l’ère du développement durable… Alors, place à la féerie et à la fête ! • TÉLÉTHON Maladies génétiques: Paris se mobilise L’Association française contre les myopathies (AFM), France 2, Radio France et la Mairie de Paris unissent leurs forces dans la lutte contre les maladies neuromusculaires, mais aussi contre d’autres maladies génétiques rares ou plus fréquentes. Initiée en 1987, l’opération Téléthon est celle de tous les records : 22 000 manifestations à travers toute la France, 5 millions de personnes mobilisées, 4 000 lignes téléphoniques entièrement dédiées à la collecte de dons pendant les deux jours du Téléthon en 2003. Jeux des couleurs et des matières pour des illuminations spécifiques à chaque quartier. Le parvis de l’Hôtel de Ville accueillera, les 3 et 4 décembre 2004, les caméras de France 2 à l’occasion de la 18 e édition du Téléthon. Au menu, 30 heures de direct sous le parrainage de Gérard Jugnot et en compagnie de nombreux artistes… Outre le plateau de France 2, l’Hôtel de Ville accueillera également l’orchestre et le chœur de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris qui interprétera le vendredi 3décembre à 20h30, sous la baguette d’Olivier Grangean, des extraits d’opéras célèbres. Pour réserver un billet (tarif unique de 10 € ), contactez le 01 46 60 3638: les sommes récoltées pour ce concert seront intégralement reversées au profit du Téléthon.• > Plus d’informations sur www.telethon.fr et tél. 39 75 (prix d’un appel local à partir d’un poste fixe).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :