A Nous Paris n°834 26 nov 2018
A Nous Paris n°834 26 nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°834 de 26 nov 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (222 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 23,5 Mo

  • Dans ce numéro : marchés atypiques...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
édito 03 A NOUS PARIS Dans un coin de ta tête, Noël comme un petit flocon Dans ton souvenir, il faisait plus froid alors. Tu te baladais avec un gros pull rouge tricoté, un bonnet rouge à pompon sur ta frange mal coupée et tes nattes. Et puis aussi, avec une longue écharpe rouge dans laquelle tu te prenais les pieds. Tu n’en pouvais plus d’attendre Noël, mais aussi évidemment les cadeaux que tu n’avais jamais osé officiellement demander, te contentant de les montrer un peu à tes parents qui, de toute façon, sur ce coup-là, ne pouvaient pas t’aider. Pour te canaliser, ceux-là t’avaient laissé t’essayer à la merveilleuse technique du blanc d’Espagne, et au barbouillage de toutes les fenêtres de la maison, sur lesquelles tu avais inscrit avec application des « Joyeux Noël » plein d’étoiles, qui n’avaient rien à voir avec ton écriture de maintenant, celle qui te donne à penser, souvent, que tu aurais pu faire médecine, sinon. Merveilleux humanistes, tes géniteurs t’avaient aussi permis de massacrer le sapin à grand renfort de boules fluo et de guirlandes home-made en crépon, avant de te livrer le Saint Graal, la boîte de Pandore, la montre connectée de la fin d’année d’alors. Tous les matins, en pyjama-chaussettes – rouges s’entend –, avant même ton petit déjeuner, tu te précipitais pour que personne ne te pique le chocolat pas bon que tu allais extraire avec tes petits ongles de ton calendrier de l’Avent. Et tu l’engloutissais vite fait, avec la délectation d’une vraie victoire, comme si ce petit shot de sucre sans trop de cacao matérialisait ta marche courageuse vers la fête. Bientôt, l’école aux airs d’affreux Vortex s’arrêterait et tu gagnerais encore le droit de t’essayer à fabriquer des gâteaux en forme de rennes, de piquer des oranges avec des clous, de regarder plein de films ou de fabriquer des couronnes avec du plastique, de la ficelle, du gui et du houx. De là, les années ont passé, un peu, et puis franchement pas mal finalement. Mais qui a dit qu’on changeait foncièrement avec le temps ? Carine Chenaux Rédactrice en chef @CarineChenaux Lénine Prospekt, Norilsk (Sibérie), du photographe Christophe Jacrot, exposé à la Galerie de l’Europe jusqu’au 5 janvier (lire p.6). Christophe Jacrot



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :