A Nous Paris n°828 15 oct 2018
A Nous Paris n°828 15 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°828 de 15 oct 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (222 x 285) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 21 Mo

  • Dans ce numéro : Fiac, c'est arty pour un tour !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
scènes devoir de mémoire Moi, soldat inconnu Les jeunes auteurs nous bombardent de comédies ? Grégory Duvall, lui, a choisi de déterrer l’histoire de tous les sacrifiés tombés pour la patrie. Opportunisme de la commémoration ? Doté du label « Centenaire » – délivré par la mission du centenaire de la première guerre mondiale –, Moi, soldat inconnu coche a priori toutes les cases du sujet sur 14-18. Nous voilà plongés en immersion dans une tranchée avec un fougueux fantassin de 26 ans (Grégory Duvall) et son caporal, 70 ans, bien mal en point (Jean-Claude Robbe). Seuls survivants de leur section entièrement décimée, ces deux poilus vont s’unir pour survivre. L’univers déployé est lunaire, la cagna apocalyptique à souhait, la scénographie superbe… Nos doutes s’étiolent car sous l’impulsion de AVEC LE Ballet National de Chine LA EINE MUSICALE Textes  : Myriem Hajoui De gauche à droite  : Grégory Duvall et Jean-Claude Robbe. Brian Jurin-Dutreilly ce jeune auteur de 30 ans, cette pièce parvient à interroger l’absurdité des ordres donnés par l’état-major mais aussi l’obéissance, la transmission. On retient la misère de l’armée française, la saleté, le froid, l’odeur des explosifs (ne masquant pas celle des morts), la bouffe infecte, les piètres équipements et un extraordinaire mépris du soldat. Le seul souffle Casse-Noisette du 24.10 au 04.11.2018 PLUS DE 70 DANSEURS ET 60 MUSICIENS L C I ANOUS PARIS 36 affaires culturelles de fraîcheur nous vient de Marie, la femme du jeune militaire (délicieuse Amala Landré) lors de très jolis intermèdes épistolaires ou musicaux. C’est une première pièce, alors on pardonne certaines maladresses car Duvall (vu chez Téchiné, Boukhrief ou Bonello) tient de son expérience cinématographique une aptitude à créer des images prises sur le vif et des atmosphères marquantes. Il sait aussi très bien s’entourer  : le décor saisissant (Nils Zachariasen), les lumières (André Diot), la bande-son (Michel Winogradoff) et les costumes (Virginie Houdinière) particulièrement soignés déclenchent une indéniable charge d’émotion. La sincérité de la démarche et la mise en scène sensible signée Philippe Ogouz en font un moment puissant et nécessaire.Jusqu’au 21 octobre, du mercredi au samedi à 19 h 30, dimanche à 19 h au Théâtre Montmartre Galabru, 4, rue de l’Armée d’Orient, 18e, M°Abbesses. Pl  : 20 € (TR  : 14 € ). Tél.  : 01 42 23 15 85 ou par mail  : tmg75018@gmail.com. STS Évenements présente Réservations sur  : laseinemusicale.com, fnac.com
s affaires Percujam, un groupe de rockers autistes. SDP (g)dagp 25-28 OCTOBRE CHAMPS-ÉLYSÉES 11H-19H VENDREDI 22H DIMANCHE 18H ENTRÉE LIBRE PLACE GEORGES CLEMENCEAU PARIS 8° WWW.SALON-AUTOMNE.COM o festival art et handicap Imago Le constat est intolérable  : en 2018, les personnes en situation de handicap ont difficilement accès à la culture. Qui s’en émeut vraiment ? Des établissements et service d’aide par le travail (ESAT) et des structures d’accueil ravies d’inscrire le handicap dans le cours de la production artistique et culturelle. C’est ainsi qu’est né le festival théâtral Imago, porté par le théâtre du Cristal (Val-d’Oise) et sa troupe permanente de 15 talentueux comédiens professionnels handicapés ou pas, et par le festival Orphée (Yvelines), dont la programmation pluridisciplinaire promeut et diffuse les œuvres d’artistes handicapé.es. Avec 110 artistes, 100 représentations de 20 spectacles (accessibles dès l’âge de 7 ans) dans 50 lieux d’Ile-de-France, ce festival hors norme présente le meilleur de la création « art et handicap » de France et d’Europe. Objectif  : pulvériser les préjugés à travers le théâtre, la danse, la marionnette, le cinéma, la musique et les rencontres professionnelles. Copieux, le programme 2018 alterne démarches émergentes et artistes confirmés. On retient 16 – 21 octobre 2018 37 culturelles Dévaste-moi, le spectacle d’Emmanuelle Laborit, un dialogue hybride entre musique et corps avec le Delano Orchestra, Lessis more de la compagnie Kalam, une invitation à participer à l’expérience de création au sein même de l’espace scénique, le film et le concert de Percujam, un groupe de rockers autistes vraiment drôles – né d’une expérience de percussions à l’institut médico-éducatif de Bourg-la-Reine – qui fraye aujourd’hui aux côtés d’artistes de renom. Pour les amateurs d’arts plastiques, une visite décalée de l’œuvre de Zao Wou-Ki au Musée d’art moderne de la Ville de Paris ou l’exposition de Théo Munch autour du visage humain. De quoi se laisser transporter.Jusqu’au 18 décembre dans 50 lieux, à Paris (Théâtre Mouffetard, Musée d’art moderne, Maison des Métallos, L’International Visual Théâtre), dans les Hauts-de-Seine, en Seine-et-Marne (La Ferme du Buisson à Noisiel), dans les Yvelines (Guyancourt, Trappes, Rambouillet, Le Vésinet, Plaisir)… Programme et tarifs sur festivalimago.com. PARADES FOR FIAC Festival de performances Etel Adnan Uriel Barthélémi & Entissar Al Hamdany Will Benedict Hicham Berrada Ruth Childs/Lucinda Childs Guy de Cointet Marcelline Delbecq & Ellie Ga LEV Dance Company (Sharon Eyal et Gai Behar) Dorothy Iannone Daniel Linehan Paulo Nazareth Roman Ondak Michael Portnoy Franz West & Mike Kelley/Fanny de Chaillé Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles Retrouvez toutes les informations sur fiac.com *Sur présentation d’un titre d’accès FIAC au Centre Pompidou.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :