A Nous Paris n°828 15 oct 2018
A Nous Paris n°828 15 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°828 de 15 oct 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (222 x 285) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 21 Mo

  • Dans ce numéro : Fiac, c'est arty pour un tour !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
conversation affaires A NOUS PARIS Stephen Moyer, vampire en mutation Sémillant Bill Compton dans True Blood, persécuteur puis fugitif pour protéger ses enfants X-Men dans The Gifted, l’Anglais Stephen Moyer est passé, entre ces deux séries, du vampire au (bientôt) mutant sans perdre de son charme. Propos recueillis par Fabien Menguy Dans la première saison de The Gifted, vous passiez de persécuteur de mutants à renégat en apprenant que vos enfants étaient dotés de pouvoirs. Que pouvez-vous nous dire sur la nouvelle saison ? Stephen Moyer  : Un autre groupe de mutants militants se forme. Pendant que nos personnages tentent de coexister avec les humains, il essaie de se 34 culturelles 21th Century Fox/The Gifted/season 1 défendre, ce qui est inquiétant, car Andy (son fils dans la série,ndlr) s’est enfui avec eux et la violence commence à éclater. La série suit la persécution d’un groupe de mutants par un gouvernement hostile. Cela fait écho à l’actualité, non ? C’est tellement difficile de parler de The Gifted sans évoquer la situation politique actuelle. La série, qui parle de différences et de divergences, est très pertinente. Elle a forcément un message à faire passer. Que diriez-vous si vous deviez comparer les mondes de True Blood et des X-Men ? Je pense qu’il y a des parallèles énormes. Les deux séries parlent du fait de se sentir différents, mais aussi d’exister dans un monde où l’on peut faire entendre sa voix. Ça dit beaucoup de choses sur le monde dans lequel nous vivons. Tous ceux qui ont regardé True Blood ont été familiarisés avec un univers multiracial et avec la communauté LGBT. Les vampires étaient évidemment une métaphore de la lutte pour le droit de vote. Il existe de nombreux parallèles, les deux séries parlent des droits civils, d’ailleurs comme la plupart des ouvrages de science-fiction.
Dans cette deuxième saison, on découvre que votre personnage aussi est doté de pouvoirs mutants. Ne risque-t-il pas de les utiliser pour basculer du côté obscur ? Vous devriez être mon thérapeute ! (rires) Au terme de la saison passée, nous avons fait une réunion avec le showrunner et nous avons essayé d’analyser ce qui pouvait arriver. Tout le monde était d’accord pour dire que l’ajout d’un super-pouvoir à mon personnage était super mais aussi dangereux… Et si ce pouvoir avait trop d’emprise sur les autres ou faisait le mal ? On connaît l’histoire de mon personnage à travers le comics. Son grand-père avait des pouvoirs et ils étaient sombres. Il s’en servait pour faire le mal. On sait depuis la première saison que lorsque ses deux enfants utilisent ensemble leurs pouvoirs, cela peut être destructeur. Cette noirceur est inscrite dans sa généalogie. Autant de questions auxquelles répondre… Avez-vous suivi un entraînement physique particulier pour le rôle ? Mon rôle cette saison est plus introverti. Mon personnage essaie de se cacher, il vit une existence isolée. En revanche, ma femme (la comédienne Anna Paquin,ndlr) fait du crossfit et j’ai dû m’y mettre. Et putain c’est dur ! Qu’y a-t-il de plus difficile avec ce genre de série ? Veiller sur son personnage sur la longueur. Ça arrive par exemple, et pas que sur cette série, que l’épisode 5 soit écrit par John et le 6 par Kate. Un jour, John écrit  : « jamais ce personnage ne mâchera de chewing-gum ! ». Et dans l’épisode 6, on le retrouve en train de ruminer, parce que les scénaristes n’avaient aucun moyen de le savoir l’un et l’autre. Ça fait partie de votre boulot d’acteur de vérifier les détails. Et qu’est-ce qui est le plus étrange dans une série fantastique ? Là, c’était le bébé ! Un bébé naît dans la saison 2, et évidemment, on en a utilisé un faux pour le tournage, sauf qu’il était tout spongieux. Quand on appuyait dessus, la peau revenait à sa position initiale. C’était super bizarre. Enfant, vous étiez fan de comics ? Non, je n’étais pas un amateur de BD. Mais avec le recul, je vois à quel point Marvel est un formidable conteur d’histoires. Je comprends pourquoi autant de fans de ces aventures sont devenus des réalisateurs aguerris. 35 affaires culturelles Pensiez-vous un jour jouer dans une fiction sur les X-Men ? Non. À vrai dire, je n’étais même pas vraiment fan des X-Men, même si je suis marié à l’une d’entre elles (Anna Paquin joue Malicia dans X-Men,ndlr). Mais un jour, j’étais à Toronto pour un tournage, on faisait des repérages pour le film et j’entendais sans arrêt  : « C’est là qu’ils ont tourné cette scène de X-Men. Blablabla… ». On arrive dans une petite rue, l’endroit exact où le pouvoir d’Anna est révélé, et à ce moment précis, je reçois unemail m’annonçant que je vais jouer dans The Gifted… Si vous pouviez avoir un super-pouvoir, lequel vous choisiriez ? J’adorerais pouvoir me souvenir de toutes les citations que j’ai lues ou entendues. J’ai un ami qui arrive à faire ça. Et j’ai tourné l’an dernier un film avec Cynthia Nixon (Miranda dans Sex and the City,ndlr) et Cynthia a une connaissance encyclopédique de tous les poèmes qu’elle a lus et de tous les passages de livres qui l’ont intéressée. Elle est incroyable ! J’adorerais être capable de faire ça… D’ailleurs même si je n’ai pas lu le livre en question (rires). Vous rêviez de ça enfant ? Quand on est acteur, il n’y a rien de plus excitant que de galoper seul sur un cheval avec un revolver dans la main et de voir les méchants qui tombent de leurs chevaux, alors que vous n’avez même pas tiré pour de vrai. Quand vous faites ça dans une scène d’action, c’est comme si d’un coup vous aviez de nouveau six ans. Et quand vous vous dites que vous faites ce genre de choses pour gagner votre vie, c’est génial. Vous jouez à faire croire et c’est exaltant.The Gifted, créée par Matt Nix, avec Stephen Moyer, Amy Acker et Natalie Alyn Lind. Saison 1 disponible en intégralité sur Fox Play. Saison 2 en US+24 sur Canal+ Séries depuis le 26 septembre. SPLENDEURS DU JAPON IMPÉRIAL EXPOSITION DU 17 OCTOBRE 2018 AU 14 JANVIER 2019 Musée national des arts asiatiques — Guimet 6, place d'Iéna 75116 Paris www.guimet.fr « Stupéfiant I » - New-York Times (1868-1912) Avec les prêts exceptionnels de la collection Khalili MARA SPECTACLES ET LE CIRQUE ÉLOIZE PRÉSENTENT CIRQUE ELOTZE SA LO N « Une énergie contagieuse ! - The Guardian « Extraordinaire ! Il y a le cirque et le Cirque Eloize. e - New York Post « Epoustouflant I » - Paris Match À PARTIR DU 28 NOVEMBRE 2018 THÉÂTRE LE 13ÉME ART - PLACE D'ITALIE, PARIS INFOS BÉSEF/AMUIS  : WWW.CARAMBLFR, worantic.com, WNWIXMEWECOM Er Pouls DE VEME HAMM isEm3 a 0) tweed 105.4'e



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :