A Nous Paris n°828 15 oct 2018
A Nous Paris n°828 15 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°828 de 15 oct 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (222 x 285) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 21 Mo

  • Dans ce numéro : Fiac, c'est arty pour un tour !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
high-tech dans Le vent de la liberté Bravo ! Vous êtes déjà dans le métro, c’est toujours mieux qu’une polluante voiture à essence. Mais si vous voulez une alternative encore plus green, les options n’ont jamais été aussi nombreuses, malgré la fin d’Autolib’et les déboires de Vélib’. On fait le tour en quatre questions. A NOUS PARIS - - Le vélo  : Mobike C’est quoi ? Parmi les nombreux services de location de bicyclettes sans borne ayant inondé la capitale au moment où Vélib’commençait à peiner, le Chinois Mobike est le seul à avoir compris qu’il faut des vélos indestructibles pour survivre au vandalisme. C’est pratique ? Comme la quasi-totalité des services dont on parlera ici, il suffit de télécharger l’appli et de scanner le QR code sur le vélo pour le débloquer. Seule contrainte  : il faut acheter un minimum de crédits (5 euros) avant de pouvoir démarrer. Ça va vite ? Euh… non. Qui dit vélo indestructible dit vélo lourd, donc peu rapide. Et comme les pneus sont solides (et donc increvables), le confort passe un peu à la trappe. Mais étonnamment, la conduite n’est pas désagréable. Ça coûte cher ? Mobike coûte à peu près un euro pour dix minutes, ce qui est tout à fait raisonnable. La trottinette électrique  : Lime C’est quoi ? La dernière tendance qui nous vient de la Silicon Valley, est… la trottinette électrique à louer. Aussi pratique que cassegueule, elle arrive aux couleurs vertes et blanches de la marque Lime (service que Textes  : Olivier Roy Cityscoot, des scooters électriques en libre-service. Stéphane Félicité nous avons testé), avec son concurrent Bird juste derrière. Les deux services s’accompagnent d’un nouveau boulot sans protection sociale  : après les chauffeurs Uber (investisseur dans Lime) et les livreurs Deliveroo, bienvenue aux autoentrepreneurs chargeurs d’e-trottinettes… C’est pratique ? Ultra-pratique, une trottinette Lime se loue en deux temps trois mouvements. On télécharge l’appli, on scanne le QR code et c’est parti. Nul besoin d’acheter des packs de crédits  : on paie uniquement le temps consommé. Mais n’essayez pas de porter vos courses avec  : catastrophe garantie en vue ! Ça va vite ? Plutôt, oui. Nous avons atteint des pics à 25 km/h, voire 30 km/h en descente. On comprend pourquoi Lime conseille de porter un casque… tout en sachant pertinemment que la plupart des utilisateurs n’en prendront pas. Dommage, ces engins étant interdits sur les trottoirs, il va falloir se mêler à la circulation. Ça coûte cher ? Un euro pour débloquer une trottinette pendant une minute, 15 centimes pour chaque minute qui s’ensuit, Lime est le service le plus abordable de notre sélection. La gyroroue  : Solowheel C’est quoi ? Très rares dès leur arrivée dans Paris il y a cinq ans, les gyroroues (ou roues électriques gyroscopiques) pullulent aujourd’hui dans la capitale. Pourquoi donc ? Parce qu’à l’époque, elles coûtaient au moins 1 500 euros (chez la marque pionnière, Solowheel), aujourd’hui des marques comme Segway en vendent pour 600 euros. Résultat  : plus 10 l’air besoin de se ruiner pour avoir l’impression de flotter au-dessus du trottoir. C’est pratique ? Il faut toujours plusieurs heures d’apprentissage – et une bonne dose d’équilibre – pour maîtriser ces drôles d’engins. Ça va vite ? Jusqu’à 20 km/h pour les Solowheel, mais avec la joie non dissimulée de doubler tous les piétons. Eh oui, la loi ne sachant toujours pas où les caser, les gyroroues peuvent rouler sur le trottoir. Jusqu’au prochain accident grave… Ça coûte cher ? De 600 à 1 500 euros comme dit précédemment. Des magasins spécialisés proposent de la location. Pensez à bien prévoir le (long) temps d’apprentissage ! Le scooter  : Cityscoot C’est quoi ? Louer un véhicule électrique en un clin d’œil, voilà de quoi séduire. La startup Cityscoot l’a compris en premier à Paris, et a depuis été suivie par Coup, filiale du géant industriel allemand Bosch. Cityscoot revendique déjà 2 millions de trajets, c’est dire l’engouement suscité par ce genre de service, surtout post-Autolib’. C’est pratique ? Les nouveaux venus ne doivent pas s’attendre à rouler tout de suite. Il faut d’abord remplir un formulaire d’inscription assez détaillé, puis soumettre pièce d’identité et permis de conduire pour validation. Le tout prend à peu près une heure. Ensuite, l’inclusion d’un casque (must-have) et d’un jupon anti-pluie (very nice to have) prouve que la start-up a pensé à tout. Ça va vite ? Comme tout véhicule électrique, les Cityscoot démarrent et accélèrent très vite. Cependant, ils refusent de dépasser 50 km/h (ça tombe bien en ville !) Comme ils sont silencieux, il faut faire particulièrement attention aux piétons, qui ne nous entendent pas. Ça coûte cher ? Oui. Notre trajet de 40 minutes a coûté plus de dix euros, soit l’équivalent d’une course en taxi. Tel serait, on dirait, le prix de la liberté…_
o:oxo:oxosenoe.ixo:sepk  : noer, ; ! ; ; ideieeetcZO>.. v Dcb:dxscp.omexo:o tri titepaiciuseerousile k A, r x iiV%2.e.1., JIneierei Si vous êtes le DJ.. IL, 1 w Of x b0.0:1:1NOWS0119. de la famille. 41-0 414 M.*.1g, *-.. 0044:1:Prieeee0  : tee e%Stte5Vetr STREAMEZ ET TÉLÉCHARGEZ AVEC qobuz Notre passion  : toutes les musiques. Notre obsession  : le son - qualité CD et Studio. Sélections, recommandations, articles exclusifs. WE ARE THE MUSIC LOVERS.* qobuz.com *Nous avons la passion de la musique téle% 040X040 4. oh *lege 1 1. P Crédit photo  : Unsplash



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :