A Nous Paris n°826 1er oct 2018
A Nous Paris n°826 1er oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°826 de 1er oct 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (222 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : écoutez pour voir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
00 ON AIME en octobre au Louvre EXPOSITION L'Archéologie en bulles Découvrez, à travers la nouvelle exposition de la Petite Galerie, les liens étroits qui existent entre l'archéologie et la bande dessinée. Venez suivre à la fois les traces d'archéologues de renom, leurs fouilles et leurs recherches, et observer leur méthodologie, étonnamment similaire à celle des dessinateurs de bandes dessinées tels Jul, Enki Bilal, Nicolas de Crécy... Pensée comme une véritable invitation au voyage, cette nouvelle exposition propose un cheminement où l'histoire des fouilles archéologiques est retravaillée et romancée par la bande dessinée. Jusqu'au'l'juillet 2019/15 E/gratuit pour les moins de 26 ans Petite Galene Présentation de l'exposition par les commissaires, mercredi 3 octobre à 12 h30/de 4 € (- 26 ans) à 8 € /gratuit pour les Amis du Louvre Jeune et les étudiants en art et histoire de l'art o CINÉMA Aventure et archéologie L'archéologie fascine et est source de création et d'interprétations variées pour les cinéastes. Mise en scène, elle devient une véritable aventure, ce qu'illustre ce nouveau cycle de films en vous proposant une plongée dans des fouilles archéologiques pleines de rebondissements. Sophia Loren, Robert Young ou encore Christopher Lee se glissent dans la peau d'aventuriers le temps d'un film. Mercredi 10 octobre, vendredi 11 janvier et mercredi 13 mars à 20 h/de 4 € (- 26 ans) à 8 € /gratuit pour les Amis du Louvre Jeune, étudiants en art et histoire de l'art et adhérents Louvre Professionnels VISITES Familles Tous les samedis à 14 h 30, venez découvrir l'exposition de la Petite Galerie « L'Archéologie en bulles » en famille, à partir de 8 ans. Des visites adaptées pour les enfants, qui sont l'occasion de découvrir les liens entre l'archéologie et la BD. De 7 € à 12 € /entrée au musée non incluse Recevez la newsletter du musée du Louvre en flashant ce code RENCONTRE Culture G Vous souhaitez approfondir votre visite de la Petite Galerie ou tout simplement parfaire votre culture générale ? Venez assister aux tables rondes animées par le journaliste et producteur de France Inter, Ali Rebeihi. En compagnie d'auteurs de bandes dessinées, le chroniqueur vous propose une approche décalée et renouvelée de l'art, et se penche plus particulièrement sur le 9'art. Mercredis 21 novembre, 13 février et 3 avril à 19 h/de 4 € (- 26 ans) à 8E/gratuit pour les Amis du Louvre Jeune, étudiants en art et histoire de l'art et adhérents Louvre Professionnels La vie du Louvre en direct Achetez vos billets sur ticketlouvre.fr il Pour un accès privilégié au musée, adhérez sur www.amisdulouvre.fr
édito 03 A NOUS PARIS L’heure des sanglots longs ? En vérité, cela fait déjà une bonne semaine qu’on y est entrés, mais les températures quasi caniculaires n’ont pas contribué à nous le rappeler. Sauf que si, l’automne a démarré. Et tout le monde de commencer à constater qu’il fait quand même froid à l’heure où on sort de chez soi, surtout quand on n’a toujours pas mis de chaussettes dans ses sandales et que les terrasses se vivent mieux en doudoune, a fortiori la nuit, puisque les jours sont vraiment plus courts aussi. Et de s’étonner une fois de plus que cette fâcheuse saison soit encore revenue. Alors qu’on avait tout bien fait pourtant, des régimes, des vacances, du soleil à outrance… Pour qu’en quelques secondes tout bascule, et qu’on se retrouve à nouveau épuisés et blêmes, comme privés de congés depuis des lustres. Décourageant. « Mieux vaut un instant en avril que tout un long mois en automne », disait le poète polonais Adam Mickiewicz, certainement pas le plus grand optimiste que la Terre ait porté, de toute évidence un brin sujet aux états dépressifs. Reste que celui-là n’était pas forcément que dans le faux, tant le manque de lumière, la fatigue inhérente à la saison, et – au mépris de toutes les opportunités culturelles et festives offertes par la ville – le manque d’envie de sortir de son antre peuvent vite en mettre un coup au moral de tout un chacun. Dès lors, deux solutions s’offrent à nous  : déprimer devant notre fausse cheminée fraîchement rallumée ou optimiser la période avec les moyens du bord. Là, nombre de magazines vous conseilleront à tout-va de vous ruer sur les produits de saison, de faire des soupes de citrouille et de partir à la chasse aux champignons en humant l’humus, tandis que d’autres vous recommanderont de tout miser sur l’entretien de votre summer body pour oublier les tourments de votre esprit. Pas inutile, mais insuffisant. Car dans la foulée, une autre théorie s’impose aussi. Issue du tao, celle-ci indique que l’automne est la saison de l’introspection, où l’on prend le temps de mettre en place ses idées, de tirer des bilans et, en allant plus avant, de bien s’organiser. Du coup, pour passer au zen, l’idée serait de vous débarrasser de ce qui vous encombre, au figuré comme au propre, pour vous concocter – tendance oblige – un bazar étudié où vous prendrez (vraiment) plaisir à vous recentrer. De quoi laisser tomber les pensées noires de notre ami Adam, pour voir à l’instar de Toulouse-Lautrec, l’automne comme « le printemps de l’hiver », et envisager d’autres possibles. Bientôt.Carine Chenaux Rédactrice en chef @CarineChenaux La chanteuse malienne Fatoumata Diawara, à l’affiche du Festival de Marne. Aida Muluneh Bleue comme l’orange, portrait de l’artiste Djeff, présent au festival des cultures numériques Rouxteur. Akatre



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :