A Nous Paris n°710 30 nov 2015
A Nous Paris n°710 30 nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°710 de 30 nov 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : le fond de l'air effraie...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
événement 08 dans l’air COP 21  : L’ART POUR LE DIRE Texte  : William Toussaint Au Bourget, jusqu’au 11 décembre, 195 États sont réunis pour trouver un accord international de lutte contre le réchauffement climatique. En parallèle, des installations artistiques fleurissent un peu partout dans Paris... Pendant que les États négocient, les artistes vont à la rencontre du public pour sensibiliser l’opinion aux enjeux environnementaux. Un parcours souvent spectaculaire. LUTTONS CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE PARIS CLIMAT 2015 POUR TOUT CHANGER NOUS AVONS EtCSOIN LE TOUS ! Création graphique de Jean-Philippe Bonnier, Deuxième Prix du Jury, concours Creative Awards by Saxoprint organisé à l’initiative de WWF. Jean-Philippe Bonnier 30/11/15 A NOUS LLes enjeux de la COP 21 Cela fait des mois que l’on entend parler de la COP 21. On peut le comprendre  : l’enjeu est de taille et l’événement, international, se déroule à Paris. En un mot, l’objectif de la COP 21 est que les 195 États membres des Nations Unies concluent un accord mondial de lutte contre le changement climatique qui permette de limiter le réchauffement climatique à + 2 °C d’ici la fin du XXI e siècle, au lieu des + 4 °C prévisibles. Sachant que des scientifiques ont déterminé qu’au-delà de + 2 °C la planète Terre franchirait le point de non-retour, on mesure l’urgence de conclure un accord puis d’engager, dans la foulée, des actions qui visent à « décarboner » nos modes de vie. Car s’entendre sur une résolution c’est bien, mais s’engager sur des promesses d’actions, c’est encore mieux ! Il s’agirait ni plus ni moins de viser le « zéro carbone » avant la fin du XXI e siècle. Pour rappel  : le dioxyde de carbone est en partie responsable de l’effet de serre, à l’origine du réchauffement climatique. Ainsi s’agira-t-il petit à petit de construire une société « bas carbone ». Celle-ci passera notamment par des innovations, voire une révolution, dans les domaines des transports et du bâtiment, et une limitation au maximum de nos consommations d’énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, etc.). En somme, dans la même logique, on peut s’attendre à un essor salutaire des énergies renouvelables. En France, dès cet été, la loi sur la transition énergétique a d’ores et déjà fixé des objectifs nationaux. Souhaitons que les 195 États parviennent à un accord le 11 décembre. ArtCOP 21 les artistes prennent la parole Pendant que les pays négocient au Bourget pour trouver un accord, à base de chiffres et d’engagements financiers précis, les citoyens sont tenus quelque peu à l’écart des tractations. À moins que des artistes leur tendent la main, ou plutôt viennent à eux avec des œuvres, afin de susciter une sensibilité accrue aux questions sociétales, voire une culture du changement. Comme le dit Christopher Miles, du ministère de la Culture et de la Communication  : « Les artistes, par leur sensibilité et leur conscience particulière, peuvent être médiateurs de cette perception de la fragilité de l’humanité et de la planète ». C’est dans ce but et cet état d’esprit que l’agenda culturel Paris Climat 2015 ArtCOP 21 propose un parcours artistique fait d’installations, de performances et d’ateliers participatifs autours des enjeux climatiques. Voici quelques « spots » spectaculaires.
J 104eimpluo.effleltee ditt.pm edodet. à2e.W re.\e,p, r EXIT Exit est une installation vidéo immersive. À partir d’informations statistiques, elle donne à voir les migrations climatiques, économiques et politiques contemporaines. Sur une idée de Paul Virilio, cette cartographie dynamique est l’œuvre de Diller Scofidio + Renfro. Jusqu’au 10 janvier. Tous les jours de 12 h à minuit, sauf le mardi. Au Palais de Tokyo, 13, avenue du Président Wilson, 16e. M° Iéna. ette.14 ".Ellamzets.`1,111 qlLL "MiliMigteggesernt-48,PMe Welrein "Urikt, t >0,19%.[1 age.44,-  : Michael Pinsky/COAL Vue de l’installation EXIT, 2008-2015, Collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris Diller Scofidio + Renfro. Photo Luc Boegly L’Eau qui dort « Méfiez-vous de l’eau qui dort… » Michael Pinsky met en scène une quarantaine d’objets ou déchets récupérés dans le canal de l’Ourcq… Des chariots de supermarché et autres objets dressés sur l’eau, déjouant les lois de la gravitation terrestre. Magique ! Ici, l’œuvre poétique L’Eau qui dort a pour première vertu d’effectuer un petit nettoyage du canal, puis elle agit en interpellant le passant  : une invitation à s’interroger sur le fait de prendre les cours d’eau pour des poubelles et, au-delà, sur les conséquences entraînées par l’acte de jeter des objets dans la nature. Jusqu’au 3 janvier. Canal de l’Ourcq, La Villette, quai de Loire 19e, face à la Géode. M° Porte de la Villette ou Corentin Cariou. 09 dans l’air Particle Falls Juger de la qualité de l’air en temps réel, tel est l’objet de l’installation Particle Falls, une projection lumineuse interactive face à laquelle on prend conscience du taux de particules fines en suspension… Un projet signé Andrea Polli, déjà présenté aux États-Unis, qui mêle représentation esthétique et données fondamentales sur l’environnement  : une manière artistique de sensibiliser les citoyens. Andrea Polli/Jared Rendon-Trompak Jusqu’au 13 décembre. De 18 h à 22h. Projection sur la façade du Mona Bismarck American Center, 34, avenue de New York, 16e. M° Iéna. Creative Awards By Saxoprint En parallèle d’un espace pédagogique, le WWF et l’imprimeur Saxoprint exposent les dix créations publicitaires primées lors de la première édition du concours Creative Awards by Saxoprint. Soit les meilleurs messages pour promouvoir la lutte contre le réchauffement climatique. Du 1er au 11 décembre, stand C49 des espaces Générations climat au Bourget. RER Le Bourget ou M° Fort d’Aubervilliers + navettes. La Conférence des Parties créatives Éteindre l’eau, performance de Thierry Boutonnier, Centre d’art Le Lait, 2011 Phoebe Meyer Sorte de QG des artistes et intellectuels impliqués, la Gaité Lyrique accueille tous les jours des acteurs qui imaginent un monde « possible, positif et durable ». Ce sommet parallèle vise une autre réponse aux défis climatiques et se traduira par la rédaction d’un manifeste teinté de sensibilité artistique. Jusqu’au 11 décembre. La Gaité Lyrique, 3 bis, rue Papin, 3e. M° Réaumur Sébastopol. De 15 h à 18h.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :