A Nous Paris n°674 19 jan 2015
A Nous Paris n°674 19 jan 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°674 de 19 jan 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 17 Mo

  • Dans ce numéro : sports d'hiver, on s'y voit déjà !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
sons 34 Textes : Alain Cochard, Stéphane Koechlin, Thomas Séron affaires culturelles classique L’Orchestre Lamoureux La saison de l’Orchestre Lamoureux s’ouvre tardivement mais promet de combler les amoureux de répertoire français comme les curieux de talents nouveaux. Fayçal Karoui a en effet choisi un merveilleux programme Chen, Saint-Saëns et Bizet qui permet de découvrir le pianiste Joseph Moog, jeune artiste allemand (né en 1987) aussi virtuose qu’intensément musicien, encore méconnu du public français. Vraie invitation au voyage que ce concert débutant par L’Éloignement de Qiqang Chen, compositeur chinois naturalisé français, auquel on doit par ailleurs la musique du film Coming Home de Zhang Yimou. Après cette pièce pour cordes datée de 2003, cap sur l’Égypte avec le Concerto pour piano n°5 de Camille Saint-Saëns, justement baptisé « L’Égyptien ». D’aucuns prennent parfois d’un peu haut la musique d’un créateur injustement taxé de sécheresse et d’académisme. Inspiré par un séjour au pays des pharaons en 1895, débordant de couleurs et de sensualité, le 5 e Concerto balaie tous ces préjugés avec une imagination sonore incroyable – il ira comme un gant à Joseph Moog. Billetteriefnac EN CONCERT Joseph Moog Photo Paul Marc Mitchell Aussi incroyable d’ailleurs que l’histoire de la Symphonie en ut majeur de Bizet, chef-d’œuvre de jeunesse du futur auteur de Carmen. Ce petit bijou composé en 1855 demeura en effet inconnu jusqu’en… 1935 ! On ne résiste pas à la luminosité et au lyrisme d’une partition qui conclut en beauté un programme poétique et vitaminé._A.C. Le 28 janvier à 17 h à la Salle Gaveau, 45, rue La Boétie, 8e. M o Miromesnil. Tél. : 01 58 39 30 30. Pl. : de 5 à 40 €. 23 janvier hommage jazz Matthew ShippTrio : « To Duke » Sons d’hiver. Espace culturel André Malraux, 2, place Victor Hugo, Le Kremlin-Bicêtre (94). M o Kremlin-Bicêtre. Tél. : 01 49 60 69 42. À 20 h 30. Places : de 9 à 20 €. Le pianiste et chef d’orchestre Duke Ellington (1899-1974) fut l’un des compositeurs de jazz les plus raffinés du XX e siècle, au point qu’il est considéré comme un grand nom de la musique contemporaine. Ses morceaux Mood Indigo, Caravan ou Take the A Train appartiennent au répertoire classique. Pour l’ouverture du festival Sons d’hiver, le pianiste américain Matthew Shipp, né en 1960 dans le Delaware, rend hommage au maître, à la tête de son trio (basse et batterie). Une soirée de prestige. SHAKE SHAKE go. 11 FÉVRIER 2015 LA BOULE NOIRE. $ AVRIL LA G A Ï T É LYRIQUE) OMINIgUE A 26 MAI LE GRAND REX Réservez vos places en magasin, sur votre mobile et sur fnac.com
35 affaires culturelles Photo Benjamin Hénon pop, chanson Cléa Vincent Encore humide de la vague précédente (Lescop, Granville, Saint Michel, La Femme, etc.), on nous annonce qu’une nouvelle « French pop » déferle sur nos côtes. Quelle cadence ! Et parmi la relève – Cliché, Laurie Darmon, La Féline, Alma Forrer, The Pirouettes, etc. –, les chanteuses pop à la voix juvénile figurent en bonne place. Une tonalité qui, blues-rock Ladell McLin Trio Sons d’hiver a toujours mis en avant de grands guitaristes noirs, funk, rock ou soul. Nous n’avons pas oublié les concerts de Jef Lee Johnson, disparu trop tôt, ni ceux de Vernon Reid, l’ancien artilleur de Living Colour, toujours de ce monde, et souvent invité par le festival. Cette année, c’est un extraordinaire musicien que nous allons découvrir, Ladell McLin. A la première écoute, nous pensons à Jimi Hendrix, le Hendrix velouté de Up from the Skies, avec cette voix chaude, ce son diffus et solaire qui était la marque du génie des années 1970. Ladell navigue dans cette ample lumière céleste irradiant son superbe nouveau disque I Am King. Sur la pochette, il apparaît en magnifique dandy stylé, tout de blanc vêtu, coiffé d’un petit chapeau. L’esthétique fait partie intégrante d’un artiste au charme glamour. Comme tout bon bluesman, il a 19/01/15 A NOUS associée à une forme de candeur, portait les premiers titres marquants de Cléa Vincent : Retiens mon désir et Méchant loup. Ces chansons avenantes pourraient avoir été écrites l’été au bord d’une piscine, tandis que l’orchestration, délibérément facile d’accès et légère, évoque une popdisco italienne avec des petites touches de tropicalisme. Farniente et fiestas entre amis sont en vue. L’arrivée d’un second EP à l’automne dernier, Non mais oui vol. 2, montre alors une autre facette de Cléa Vincent. Le titre phare, Château perdu, et trois autres chansons voient l’humeur de la Parisienne (ex-étudiante fâchée avec la filière économie) virer au maussade. Finie l’insouciance, terminés les contes de fées. Pour autant, si le propos de la chanteuse gagne en profondeur, la musique demeure plutôt fringante. Logique pour une mélomane qui cite pêle-mêle Dick Annegarn, Michel Berger, Thelonious Monk, Lio, The Cure, Gilberto Gil ou Caetano Veloso au chapitre de ses influences et héros. Michel Berger, vraiment ? Voilà un nom très rarement cité dans la galaxie pop indé dont Cléa Vincent semble issue. Que France Gall rencontre Caribou devrait ravir André Manoukian. On l’entend d’ici en conclure : le postmoderne, c’est ça ! _T.S. Le 21 janvier à 20 h aux Trois Baudets, 64, bd de Clichy, 18e. M o Blanche. Places : 11 €. Premières parties : My Broken Frame et Denis Rivet. Photo Claudia Fried grandi dans la ville phare du blues, Chicago, fils d’une chanteuse et d’un batteur de jazz. Son frère, batteur lui aussi, a tourné avec Buddy Guy et Junior Wells. Ladell ne pouvait que suivre le mouvement, déployant un brio que l’on n’avait pas entendu depuis longtemps dans le domaine de la musique noire. L’esprit demeure, en avançant ! _S.K. Sons d’hiver. Le 24 janvier à 20 h 45 au Nouvel Espace culturel, 107, avenue Gambetta, Maisons-Alfort (94). M o Maisons-Alfort. Tél. : 01 41 79 17 20. Places : 14 à 25 €. 1ER EP "ALL IN ALL" 19.01.2015 REALISE PAR BENJAMIN LEBEAU (THE SHOES) WWW.GOLFMUSIC.FR BEpucoUP 5PPF BOBBIN ! ANOUS PARIS 1M3 CONCEITS SSERMON JAN/AVR/2015 AYE MER.28.JAN U—ROY BIG YOUTH VEN.30.JAN FEUI CHATTERTON RADIO ELVIS AUDEN JEN.06 8 SAM.07.FÉV BATLIK SAGES COMME DES SAUVAGES ASKEHOUG VEN.13.FÉV CHÂTEAU BRUYANT PARTY : TAMBOUR BATTANT FEAT. GREMS NIKITCH VON DIZZLE VEN.13.MAR THE STRUTS FUZZY VOX +EDEN PILL VEN.20.MAR VIRUS SYNDICATE SON OF KICK FEAT. GREMS DIM.22.MAR DOPE D.O.D. ANAKRONIC + UPLOWS VEN.27.MAR JOKE SIANNA SAM.28.MAR PROTOJE &THE INDIGGNATION JEU.09.AVR GUTS (LIVE BAND) PHASES CACHEES SAM.11.AVR COUCOU GENIAL PARTY : SALUT C'EST COOL RICH AUCOIN &ENCORE ! $ SAM.07.MAR SAM.18.AVR. IBEYI 71 (IZIA'i'WWW.EMB—SANNOIS.ORG'j'2 rue 0. Pompidou 96110Santis I 01 39 80 01 39 I Sait-Lazare <> Semis : 20mn Locations : EMB-Fnac -Carrefour -0 892 88 38 22 (0,39 € /min)-www.fnac.com sryHgg 10.16 MSr.. ^ne 4P%



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :