A Nous Paris n°623 28 oct 2013
A Nous Paris n°623 28 oct 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°623 de 28 oct 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : conversation avec Natalie Portman... à Thor ou à raison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
parcours 18 style de ville 28/10/13 A NOUS Un bon café, un concept et l’addition Texte : Alexis Chenu L’idée n’est pas vraiment nouvelle. Colette ou Armani à Saint-Germaindes-Prés, Merci dans le 3 e : les boutiques et concept stores ont intégré avec succès café et cantinette à leur boutique. Loin de s’essouffler, la tendance persiste. Boire un espresso préparé dans les règles, manger une tartine au milieu de paires de chaussures, d’accessoires déco ou de brocante, tout est désormais possible. Voici nos lieux préférés. Ci-contre et à droite, le 66 Café, idéal pour une pause éclair au milieu d’une séance de shopping. Photos Nicolas Grandmaison Du luxe, des marques, un éclair Le 66 Café Beaucoup de Parisiens n’ont certainement jamais mis les pieds au 66 Concept Store (trop loin, trop de touristes…), et pourtant l’endroit continue à réunir les marques les plus pointues. Cent cinquante au total, créateurs et luxe mélangés sur trois niveaux, accessoires, bijoux et chaussures en masse. Pour humaniser l’immense espace, vient d’ouvrir le 66 Café. À l’ouvrage, le designer britannique Tom Dixon (S-Chair, Pylon Chair, Habitat), qui a conçu un lieu étonnant. Sur fond bleu Klein, une grande cage noire et dorée, orientalisante dans son mélange de cuivre et d’or, fait prendre la pose sur de grands sièges façon Emmanuelle métallisés. 69, année érotique en musique de fond, l’impression est donc confortable. Et l’on peut même se bourrer de gourmandises… Élégant dans ses habits noirs, l’Atelier de l’éclair décline la pâtisserie en rose framboise, chocolat ou thé vert, plus quelques versions salées format cocktail ou sandwich, et même un éclair-bûche pour les fêtes. On y passe soit pour le déjeuner (formules à 8,50 et 9,90 €), pour la pause thé (Love Organic, chocolats au lait chaud à la pistache de Sicile…), ou pour se défouler avant, pendant, après une séance shopping.66, avenue des Champs-Élysées, 8e. M o George V ou Franklin D. Roosevelt. Tél. : 01 53 53 33 80. Ouvert du lundi au samedi de 11 h 30 à 20 h 30, le dimanche de 13 h à 20h.
Travailler, boire, manger L’Anti Café Atmosphère créative pour les « sans bureau fixe ». Agence Mews Ça bûche rue Quincampoix. Café et espace de co-working dans la lignée de Craft (rue des Vinaigriers), l’Anti-Café est devenu l’auberge des « sans bureau fixe ». Free-lance, créas, intermittents ou start-upers, une foule de gens passe ici, squatte Trouver un cadeau, avaler son café, papoter Le Rocket Ship On pourrait être dans le quartier de Williamsburg, à Brooklyn. Pas très loin de l’Hôtel Amour, le Rocket Ship mixe concept store déco et comptoir à café. Trois places pour les potes qui passent, les patrons du Dirty Dick ou de chez Rillettes juste en face, et puis ceux qui aiment le bon café. Formé à la Caféothèque de Paris, Benoît Touche rencontre les torréfacteurs de Coutume en 2010, et investit dans une machine Marzocco. Sa boutique prend vie, espresso, capuccino, moka, chocolat chaud et chaï latte coulant toute la journée. Le garçon, passionné de déco, est en outre allé chercher des créateurs rarement vus ailleurs. Les sacs de Doug Johnston, originaire de Brooklyn (qui fabrique ses modèles à partir de corde de coton d’un seul tenant), les mugs en céramique de la suédoise Camilla Engdahl, des rocket lamps tout en cuivre faites à la main à Baltimore, Papier Tigre pour la papeterie… Arty aussi, le Rocket Ship expose les affiches « made in 9 e » du graphiste Mister Atomic, le frérot, et met à l’honneur livres branchés street-art et photos, dont l’excellente première édition des séries de Tony Ray-Jones.19 style de ville tables, fauteuils club et canapés, les yeux rivés sur leur portable. C’est donc silence radio en journée, grignotages – biscuits secs, cake, madeleines, brioche, tartines... – sur le comptoir, limonade et café à volonté. Et en partage, tous les services possibles : imprimante, scanner, salles de travail, permanences de juristes, d’experts comptables… En fin de journée, l’ambiance est plus relax. Les cartes de visite s’échangent, s’accrochent sur le tableau en liège, support stratégique pour dénicher un « créa », un coach mental, un comédien raté ou talentueux, un numéro de téléphone utile… À l’heure de l’apéro, on peut aussi ramener sa bouteille, passer la soirée avec ses colocs de bureau, refaire le monde, trouver un business ou pas, assister à une projection de film, privatiser l’endroit pour une soirée… Un café multi-tâches, où l’on ne paie qu’au temps passé.79, rue Quincampoix, 3e. M o Étienne-Marcel. Ouvert du lundi au jeudi de 9 h à 23h, le vendredi de 9 h à minuit, le samedi de 10 h à minuit, le dimanche de 10 h à 23h. Avant 17 h : 4 € la première heure, 2 € les heures suivantes. Après 17h, 4 € l’heure. 14 € la journée. 200 € le mois. www.anticafe.fr. Le Rocket Ship sait faire un bon café. Entre autres ! www.lerocketship.com 13 bis, rue Henry Monnier, 9e. M o Saint-Georges ou Pigalle. Tél. : 01 48 78 23 66. Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 19 h 30, le dimanche de 14 h à 18 h 30. Serge Poliakof, Composition abstraite, ca. 1968, huile sur toile, Collection particulière, Photo Daniel Mille, Monaco, Serge Poliakof ADAGP, Paris 2013 Rejoignez le MAM sur



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :