A Nous Paris n°619 30 sep 2013
A Nous Paris n°619 30 sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°619 de 30 sep 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 21,7 Mo

  • Dans ce numéro : Woody Allen comme on l'aime.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
photo : Olivia Fremineau/tatouages : Sailor Roman InRocKuPtibles ifiROCKS MAJOR LAZER - FOALS - SUEDE - AUSTRA VALERIE DUNE - BRETON - SUUNS - LAURA MVULA ALUNAGEORGE - THESE NEW PURITANS CHRISTINE AND THE QUEENS - LONDON GRAMMAR PETITE NOIR - MATTHEW E. WHITE - TEMPLES - DRENGE - PAPA TROUMACA - YOUNG FATHERS - PORTLAND - EVERYTHING EVERYTHING - LUCIUS ARTHUR BEATRICE - SWIM DEEP - SOHN - CASUAL SEX - JACCO GARDNER YEARS &YEARS - SIVU - DEPTFORD GOTH - FINDLAY - SIR SLY - MO ROCKY - TELEMAN - HOLLYSIZ - THE AMAZING SNAKEHEADS LIIiCi 11011 MODZIK I MAIRIE DE PARIS 4,1 ALIAS adDEEZER L brain ANOUS PARIS Paris et Alias présentent Carte Blanche au label Domino - Kitsuné Maison En Vrai ! #14 Du 6 au 12 novembre 2013 Paris woNnlHr LE HUFF POST infos, billetterie et programmation : lesinrocks.com. Locations : Fnac, Carrefour, Géant, fnac.com, sur l’appli Tick&Live et lesinrocks.com
expo 30/09/13 A NOUS Texte : Murielle Bachelier 35 affaires culturelles événement « Masculin/Masculin » Alors que le nu féminin s’expose régulièrement, le corps masculin n’avait jamais vraiment connu ce genre d’honneur. Avec Masculin/Masculin, le musée d’Orsay nous en offre un vaste panorama, de 1800 à nos jours. C’est de façon très classique que démarre l’exposition qui se veut la plus audacieuse du moment, et qui vient d’ouvrir ses portes. Car oui, le nu masculin ne s’est que rarement dévoilé et n’avait en tout cas jusque-là jamais été le sujet central d’une rétrospective, alors que les artistes ont pourtant su le traiter à toutes les époques. Comme on s’en rend compte dès la première salle, il n’y a rien de plus traditionnel en peinture, et le genre reste extrêmement académique du XVII e au XIX e siècle. Il fait alors partie du socle de la formation du « peintre d’histoire », notamment à l’Académie royale de peinture. Puis l’homme nu prend vite des allures héroïques, à l’image d’un dieu grec ou d’un surhomme comme ce magnifique Thésée vainqueur du Minotaure imaginé par François-Joseph Heim (1807). Au cours du XIX e siècle apparaît un nouveau regard sur le corps. Le sportif fascine, on admire la puissance virile qu’il dégage. L’homme moderne à la morphologie athlétique devient le nouvel idéal, comme les Lutteurs d’Alexandre Falguière (1875). Le XX e siècle va voir exploser l’audace, dans une société dont les mœurs se libèrent. L’érotisme se fait même assez cru dès les années 30 chez Jean Cocteau, dont l’influence sur les années de jeunesse d’Andy Warhol paraît évidente : voir ce dessin au stylo-bille datant de 1956, représentant un homme nu couché. Dans ces œuvres très esthétiques, les hommes paraissent tous jeunes et beaux, avec des corps parfaits. Une sculpture de Ron Mueck montrant son père mort (et nu) est presque la seule à nous rappeler que la jeunesse n’est pas éternelle. Le parcours se termine par une toile gigantesque qui ne devrait pas vous laisser indifférent. Il s’agit de Kehinde Wiley, Death of Abel Study, 2008. Oil wash on paper, 2008. Paris, Galerie Daniel Templon Kehinde Wiley, courtesy Roberts & Tilton, Culver City, CA & Galerie Daniel Templon, Paris Pierre et Gilles, Mercure, 2001 (modèle : Enzo Junior). Photo peinte, pièce unique, 117,3 × 87 cm. Coll. particulière. Pierre et Gilles. Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, Paris. L’École de Platon du symboliste belge Jean Delville, terminée en 1898 et destinée à l’origine à orner un mur de la Sorbonne, où elle ne fut jamais installée. Platon est représenté comme le Christ, entouré de douze disciples nus aux poses lascives dans un jardin aux allures d’Éden… Une « sacrée » provocation pour l’époque.Masculin/Masculin, l’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours, jusqu’au 2 janvier 2014 au musée d’Orsay, 1, rue de la Légion d’Honneur, 7e. Ouvertt.l.j. sauf le lundi, de 9 h 30 à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 21 h 45. Après son succès en Chine et à Paris, l’exposition revient en Essonne ! JULES ITIER > 5 - 23 OCTOBRE 2013 Opéra de Massy Premières photographies de la Chine 1844 > 27 NOVEMBRE - 22 DÉCEMBRE 2013 Orangerie du Domaine départemental de Chamarande > 19 JANVIER - 23 FÉVRIER 2014 Musée français de la Photographie à Bièvres > 5 - 29 MARS 2014 Théâtre de l’Agora à Évry > 5 - 26 OCTOBRE 2014 Propriété Caillebotte à Yerres MUSEE FRANÇAIS DE LA PHOTOGRAPHIE A')l'e LE CONSEIL GÉNÉRAL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :