A Nous Paris n°619 30 sep 2013
A Nous Paris n°619 30 sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°619 de 30 sep 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 21,7 Mo

  • Dans ce numéro : Woody Allen comme on l'aime.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
clubbing 24 légende techno Sven Väth, le dernier dinosaure « Un jour, ma mère a appelé et m’a dit que leur DJ était malade et qu’il fallait que je le remplace au pied levé. » C’est ainsi qu’a commencé la carrière de Sven Väth, au début des années 80, sur le mini-dancefloor du pub anglais qu’avaient ouvert ses parents après avoir fui l’Allemagne de l’Est. Considéré comme le parrain de la musique électronique allemande, Sven Väth est un dinosaure de la techno, un DJ multimillionnaire qui a su se réinventer au cours de ses trente années de carrière. Un peu hippie sur les bords (il se ressource tous les ans avec une cure de détox en suivant les préceptes de la médecine traditionnelle indienne), l’homme est pourtant un redoutable business man. Si certains le considèrent comme un vendu, lui préfère se définir comme un professionnel. Pilier de la scène de Francfort, autre place forte de l’électro d’outre-Rhin, il n’a jamais cédé aux sirènes de Berlin, préférant faire grandir la culture club de sa ville, en mixant d’abord au club Dorian Gray à la fin des 80’s après la sortie du hit proto-techno Electrica Salsa signé sous le nom de Off. Il se met ensuite à l’acid house dans son nouveau club, le Omen, puis crée un label de trance, Eye Q. En 1999, il lance Cocoon, un label, club et agence de booking, qui lui permet de mettre en avant les artistes les plus talentueux du moment via sa compilation Sound of the Season qu’il sort tous les ans depuis le nouveau millénaire. Depuis dix ans, il prend ses quartiers tous les étés à Ibiza au club Amnesia pour des fêtes devenues mythiques. Son flair l’a poussé à partager sa résidence avec Richie Hawtin ou à faire venir pour la première fois sur l’île des jeunes DJ’s comme Luciano ou Ricardo Villalobos… DJ respecté et respectueux, Sven Väth démontrera jeudi soir au Rex Club que le moment de la retraite n’est pas encore venu._S.B. Le jeudi 3 octobre à partir de minuit au Rex Club, 5, bd Poissonnière, 2e. M o Bonne Nouvelle. Entrée : 12-15 €. 30/09/13 A NOUS Textes : Smaël Bouaici, Alexis Chenu, Édouard Rostand, Cécile Wisniewski Actif depuis une trentaine d’années, l’Allemand Sven Väth a touché à tous les genres, entre Francfort et Ibiza, mettant la musique électronique à la portée du grand public. www.rexclub.com agenda Les soirées Trenty’s s’installent au Titty Twister. www.trentys.fr MERCREDI 2 OCT. Trenty’s Royale Arty « Trenty’s » pour trentenaires, « Royale », parce qu’on y déguste (avec modération) le fameux Martini Royale, et d’autres cocktails de la maison italienne, et « Arty », parce que la programmation artistique s’y avère judicieusement choisie. Après un été passé sur le rooftop d’Electric, les soirées Trenty’s continuent leur série de trente soirées par an au Titty Twister, et ça se passe tous les mercredis. Cocktails Martini de 12 à 15 €. Entrée libre sur mot de passe uniquement. www.trentys.fr. info@trentys.fr – 19 h 30 - 2 h Titty Twister 5, rue de Berri, 8 e M o George V JEUDI 3 Gonzaï n°4 Pour le lancement de son quatrième numéro à paraitre début octobre, la revue Gonzaï invite chez agnès b. le groupe Tony Truant en live et Juan Trip en DJ. Il y aura aussi un invité mystère. Entrée libre, inscription sur www.gonzai.com – 19 h - minuit Boutique agnès b. 6, rue du Jour, 1er M o Les Halles Parallel #3 Le collectif D.ko et Washin Mashin invite une légende de la techno de Detroit : DJ Rolando, membre de Underground Resistance, style de ville pas vraiment là pour enfiler des perles. 7 € – 23 h - 6 h Batofar Face au 11, quai F. Mauriac, 13 e M o Quai de la Gare VENDREDI 4 No.19 Music Label de house américain, No.19 Music (référence à l’article 19 de la Déclaration des droits de l’homme consacré à la liberté d’expression) réunit ses artistes : le duo star Art Department en live, accompagné des DJ’s Jonny White, Nittin et My Favorite Robot. 20 € – 23 h - 7 h Showcase Sous le pont Alexandre III, 8 e M o Invalides SAMEDI 5 Opening de La Rumeur Le KLööB vient d’ouvrir, et pour son premier samedi, il invite DJ Nôze et Rudy G aka Punkyiewster, résident de la fête. 10 € – 23 h - 6 h Le KLööB Face au 97, bd Gouvion-St-Cyr, 17 e M o Porte Maillot Motown Party Aux commandes, DJ Reverend P, imprégné par la culture club newyorkaise, délivre re-edits, classics et perles rares. Entrée libre – 23 h - 6 h Djoon 22, bd Vincent Auriol, 13 e M o Quai de la Gare
beatmakers « Let’s ride » à la Bellevilloise Des playlists, des sessions live, des mix de DJ, des nouveautés et des classiques… Rider Radio s’est lancé dans une entreprise ambitieuse avec sa web radio, et si la quantité n’est pas encore au rendez-vous, la qualité n’est pas à discuter. Pour le lancement de la nouvelle version de son site web et de l’application iPhone, Rider Radio investit la soirée Excuse My French vendredi soir à La Bellevilloise, avec un joli plateau constitué notamment des trois quarts du combo nantais C2C, revenus de leur conquête de l’Amérique. Avec eux, on retrouvera une sélection des All Stars de Rider Radio, avec le maître de cérémonie Antoine Smith (Piège de Freestyle), Hologram Lo (1995), Mr. Viktor (Beat Assailant/Orelsan) et le producteur anglais Nat Powers, qui s’est maqué lounge Le Q4tre au Buddha Bar D’accord, le Buddha Bar est une adresse à touristes, mais le concept marche. On en compte même quatorze de par le monde, et celui du 8 e a presque vingt ans d’âge. Depuis 2009, le groupe a aussi investi dans les hôtels. À Prague d’abord, Budapest, et depuis cet été à Paris. Un bâtiment du XVIII e, imposant, 56 chambres, des touristes russes, américains, anglais… et un bar, ouvert au public, qui Ambiance intimiste et cocktails inédits. Photo DR DJ Atom de C2C, l’un des artistes programmés. Photo Ben Lorph 25 style de ville au fil des années avec Run DMC, le fils de Dr Dre et le crew de la belle époque de Death Row Records. Ne manquez pas non plus le live du mystérieux mais talentueux Belge Kid Noize, qui avait retourné Rock en Seine cet été derrière son masque de singe._S.B. Excuse My French, vendredi 4 octobre de 23 h à 6 h à la Bellevilloise, 19-21, rue Boyer, 20e. M o Gambetta ou Ménilmontant. Entrée : 16,80 - 20 €. vaut le détour. Peinture laquée et lanternes rouges, le Q4tre présente une série de salons chics, avec tables rondes et banquettes, pour une ambiance feutrée. À la carte, des cocktails imaginés autour des quatre éléments : eau, air, terre, feu. Ça pourrait vite tourner au cliché zen à l’asiatique, dans le détail c’est beaucoup mieux. Aux manettes des bars du groupe Buddha Bar, l’homme aux bagouzes, Matthias Giroud, son équipe et l’excellent barman Giacomo ont mis au point des cocktails créations spécialement conçus pour Paris, visuellement étonnants, et bien assortis dans les goûts. Dans le lot, on essaie ceux de la thématique Air, crémeux, aériens, mousseux comme le Faubourg District, et son nuage au thé, l’Agave Me, plus terrien, à base d’agave et de tequila infusée avec de l’huile essentielle bio de basilic, ou le Bloody Mary façon maison, relevé à la harissa pour mettre le feu en vous… Pour le show pyrotechnique (plus que pour le goût du cocktail chaud), le Dragon Kiss, avec ses shakers cracheurs de feu, est à voir absolument. Une adresse où l’on vient donc pour l’expérience, et où le service 5 étoiles, la bonne carte snacking du chef Rougui Dia (ex- Pétrossian), la programmation lounge et les DJ’s complètent la bonne impression._A.C. 4, rue d’Anjou, 8e. M o Madeleine ou Concorde. Tél. : 01 83 96 88 60. Ouvert tous les jours de 10 h 30 à 2h. 5 arts visuels La Zon-Mai Exposition du 13/09 au 28/10/13 Saint-Denis/musée d’art et d’histoire 2> 8 octobre 2013 ; 0.'1)• à 3 Me%\• Cinéma d’aujourd’hui/www.musee-saint-denis.fr Courts métrages/Films d’écoles/Gros plan sur Thomas Arslan/www.festivalcineallemand.com Cinéma L’Arlequin 76 rue de Rennes, 75006 Paris http://artsvisuels.seine-saint-denis.fr cinéma allemand 18 e édition du Festival cinéma ›, I..• -''german/•° fuLm à "s â., ; ae•rt fr7777 71 POSITIF putsButuN AI ; ! MOERE ANOUS PARIS.ftliondt ! MI tWik rea La Zon-Mai Kader Benamer/Cité nationale de l’histoire de l’immigration



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :