A Nous Paris n°619 30 sep 2013
A Nous Paris n°619 30 sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°619 de 30 sep 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 21,7 Mo

  • Dans ce numéro : Woody Allen comme on l'aime.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
à boire et à manger 22 style de ville douceurs I —71 MILUU'né — Angelina superstar Cette année, le célèbre salon de thé fête ses 110 ans. L’occasion de rendre hommage à cette institution parisienne qui sent si bon le chocolat. C’est à un confiseur autrichien, Antoine Rumpelmayer, chouchou de Sissi impératrice et grand amoureux de la France, que l’on doit Angelina. En 1903, il décide d’ouvrir à Paris un lieu dédié à la gourmandise dont le nom lui est inspiré par sa belle-fille, Angeline. L’écrin, magnifiquement décoré dans le style Belle Époque, tombe à pic, puisque les salons de thé sont alors les lieux de rencontre privilégiés de la haute société. Le succès est au rendez-vous et ne se démentira pas au fil des générations, Angelina séduisant toujours artistes, écrivains et couturiers parmi les plus célèbres. Depuis 2005, la Maison, qui s’est aussi installée dans nombre de lieux aussi prestigieux que le château de Versailles, est devenue l’un des fleurons du célèbre Groupe Bertrand et poursuit son aventure entre tradition et modernité. Pour ses 110 ans, elle s’est ainsi offert une nouvelle adresse, rive gauche, où se côtoient nouveautés de la saison et créations mythiques. Parmi ces dernières, les plus emblématiques comme le Mont-Blanc et la boisson chocolatée L’Africain (désormais aussi à emporter) sont, pour marquer cette date, habillées d’un joli sceau éphémère aux accents rétro. Et bien sûr, comme il fallait aussi un gâteau pour cet anniversaire, les pâtissiers de la Maison se sont inspirés de ses origines autrichiennes et ont conçu l’Angeline, un délice chocolat-poire façon « Sachertorte » viennoise qui se déclinera aussi en bûche au moment de Noël. Où quand les célébrations ont vraiment du bon._C.C. 226, rue de Rivoli, 1 er, et 108, rue du Bac, 7 e (mais aussi au musée du Luxembourg, au Louvre, aux Galeries Lafayette…). www.groupe-bertrand/angelina. 30/09/13 A NOUS Photo DR spécialité terroir• L’Ourcine Rue Broca, les contes se terminent bien. Prenez ce troquet de terroir parti à la conquête des Parigots. Plutôt chien, l’immeuble en pleine déconfiture nécessitait des travaux XXL. Résultat ? Fermeture du bistrot gaillard… Jusqu’à cet été. Depuis le 9 juillet, Sylvain Danière, formé à l’école Camdeborde, remet le couvert ! Au menu ? La même cuisine de bistrot à l’esprit provincial, du service « traaanquille » au dressage old school. Les commerciaux font bombance, un magnum de Morgon de Lapierre 2012 (65 €) à portée de main, et les Japonais goûtent la France. Sans fausse note ? Pas vraiment. Marbré de cochon et foie gras de canard – solide, quoique un peu sec –, poitrine de porc fumée avec polenta crémeuse – un chouïa brouillon, mais que c’est fondant et goûteux ! –, coulant au chocolat – correct… Le tout facturé 34 €, sauf à se laisser tenter par les suggestions « coup de cœur » (ormeaux, homard, colvert…) et… de fusil (de 12 à 18 € en supplément). Si vous passez par là, la faim sera plutôt heureuse._J.B. 92, rue Broca, 13e. M° Les Gobelins. Tél. : 01 47 07 13 65. Ouvert du mardi au samedi au 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 23h. Menus : 26 € (déj. sauf samedi), 34 €. Le brie en fête On ne dit pas « du brie », mais « des bries ». En effet, si celui de Meaux est le plus connu, il en existe en Seine-et-Marne une multitude, dont ceux de Melun, de Montereau, de Provins ou encore de Nangis. Pour rappeler cette richesse fromagère, une quarantaine de restaurants du département mettent à l’honneur jusqu’au 30 novembre les différents bries à travers leurs formules ou leurs menus, et pas seulement entre le plat et le dessert. Pour connaître la liste des restaurants participants et le contenu des menus proposés : www.jaimelebrie.fr._Ph.T.
Textes : Jérôme Berger, Carine Chenaux, Philippe Toinard, Cécile Wisniewski bistrot brasserie CARNET D’ADRESSES• Postiche Ce n’est assurément pas l’adresse de l’année, pas même du mois, mais en ces temps de crise, on ne peut que saluer le petit prix de la formule proposée au déjeuner par ce bistrot de quartier : 15 €, et avec du choix s’il vous plaît. Certains, avec leur menu imposé, devraient en prendre de la graine. C’est petit, les heureux ne sont pas nombreux mais ils ont le sourire aux lèvres devant l’ardoise tendue par une demoiselle souriante. Ravioles du Dauphiné, salade de chou rouge et médaillon de mignon de porc au miel et gingembre ou émincé de bœuf au sésame ont été écartés au profit d’un judicieux velouté de maïs au lard fumé. Texture un peu épaisse, lard fumé craquant à souhait, ou l’art et la manière de nous faire CHEZ LUCIE A deux pas de la Tour Eiffel, cette chaleureuse petite cabane créole vous propose un voyage culinaire exotique aux Antilles et à la Réunion. Les menus à 12 € et 16 € au déjeuner et 25 € midi et soir sont de véritables affaires. Entrées au choix : accras de morue, féroce martiniquais, samossas réunionnais... Plats au choix : colombo poulet, touffé de requin, calamars, poulet boucané... Desserts au choix : banane flambée, tarte au coco, mangue passion... TLJ. Il est prudent de réserver. 15, rue Augereau. Paris 7 ème 01.45.55.08.74. M° Ecole Militaire Le Coin de rues Sous la place Clichy, angle Ballu/Vintimille, une brasserie tranquille au service avenant. Un vrai Q.G. de quartier pour le café du matin des parents après avoir déposé leurs enfants dans les écoles et crèches voisines, pour les collègues affamés autour de jolies frites fraîches… L’adresse vient d’être reprise, en douceur, et ouvre désormais le soir. Utile._J.B. 34, rue Ballu, 9e. M° Place de Clichy. Tél. : 01 48 74 48 94. LE PETIT VILLIERS - CHEZ FRED L’incontournable du 17ème ! Découvrez l’étonnant menu à 24 € avec plus de 15 entrées, 12 plats et 15 desserts au choix. Une cuisine de tradition : foie Gras, saumon mariné, magret de canard, rognons de veau, andouillette 5A, filet de rouget, entrecôte et frites maison, bar grillé... Un plat et une entrée du terroir différent chaque jour comme la blanquette de veau ou l’osso bucco... Chez Fred la cuisine est faite maison ! Le midi en semaine menus à 16 € et 19,50 €). TLJ. 75, avenue de Villiers. Paris 17 ème 01.48.88.96.59. Métro Wagram DJAKARTA BALI Le meilleur de la cuisine indonésienne est ici ! Très variée, riche en saveurs et en épices comme les milliers d’îles qui forment cet archipel. Goûtez les rouleaux aux crevettes et légumes, les brochettes de poulet sauce cacahuètes, le poisson cuit dans une feuille de bananier... Menus dégustation de 25 à 55 €. Longtemps fermé le midi, le restaurant propose depuis peu une formule « Déjeuner à Bali » à 18,50 €. Le vendredi soir, danses balinaises (menu à partir de 30 €). 9, rue Vauvilliers. Paris 1er 01.45.08.83.11.M° Louvre ou Châtelet www.djakarta-bali.com Photo Philippe Toinard gentiment entrer dans l’automne. À suivre, cinq plats, le filet de dorade sauce vierge, le saumon Gravelax et crudités, la salade Caesar au poulet croustillant ou le tartare de bœuf au couteau, frites et salade. Celui qui remporte la palme est l’onglet de veau au pesto de roquette, purée et haricots verts. À part la purée qui aurait mérité d’être moins compacte, il n’y a pas grandchose à redire, une fois encore si l’on se réfère au prix pratiqué. La tarte aux reinesclaudes vient gonfler la note de 6 €, ce qui reste tout à fait raisonnable. Seul le cheverny rouge du domaine du Veilloux 2010, facturé lui aussi 6 €, ne les vaut pas._Ph.T. 64, rue Jean-Jacques Rousseau, 1 er. M° Les Halles. Tél. : 01 42 36 14 90. Fermé le sam. midi et le dim. Formule déj. : 15 €. Carte : 30 € env. découverte LE BAR A SUSHI IZUMI Ce bar à sushi est devenu l’une des adresses les plus recherchées de Paris pour la fraîcheur de ses poissons qui arrivent de Rungis chaque matin, mais aussi pour le savoir-faire du chef japonais Izumi qui compose d’éblouissants assortiments à base de daurade, de chinchard, d’oursin, de Saint-Jacques... et surtout d’anguille, sa spécialité. Fermé dimanche et lundi. 55, bd des Batignolles. Paris 8 ème 01.45.22.43.55. Métro Villiers 23 style de ville Mystère et boule de pain A partir du 7 octobre, les boulangeries Banette vous proposent de changer vos habitudes quotidiennes. Parmi une large sélection spéciale (Épeautre, « Cœur de lin », etc.), vous choisissez trois petits pains et un quatrième, « mystère », vous est offert._C.W. 1,50 € la réglette de quatre pains dont un « mystère ». Jusqu’au 20 octobre, dans les boulangeries Banette participantes. 01.77.51.58.84. PUBLI INFO LA CHARRETTE CREOLE Après plusieurs semaines de fermeture pour travaux, La Charette Créole réouvre enfin ! Dépaysement assuré et ambiance soleil de l’Océan Indien dans ce très sympathique restaurant exotique aux spécialités des îles de la réunion, Maurice, Madagascar. Marmite d’or 2008-2009 des restaurants afro-antillais. Formule le midi à 17 €. Le soir, carte environ 30 € à 35 €. Dîner aux chandelles mais aussi piste de danse et soirées à thème. 15, rue Jules Chaplain. Paris 6 ème 01.43.26.03.10. Métro Vavin ou N.D. des Champs www.lacharettecreole.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :