A Nous Paris n°555 5 mar 2012
A Nous Paris n°555 5 mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°555 de 5 mar 2012

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 34,6 Mo

  • Dans ce numéro : tendances printemps/été... la mode qu'il vous faut.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Photo Célia Marjolet 22• DANS L’AIR PRESQUE CÉLÈBRE Les créations de Nicolas Theil, comme le sac « Mille ans » (ci-contre), témoignent de ses préoccupations environnementales : leur structure interne est conçue à base de polypropylène recyclé. Nicolas Theil, l’accessoire essentiel TEXTE : CARINE CHENAUX C’est pour le printemps-été 2012 que le jeune styliste Nicolas Thiel a lancé sa toute première collection d’accessoires, sobrement signée de l’initiale de son prénom, « N. ». Les sacs, souvent mixtes, qu’il réalise lui-même et les bijoux qu’il conçoit sont, en plus d’être beaux, dotés d’un sens certain. Entre construction et déconstruction, avenir du monde et de la matière, le créateur s’interroge et promet. 05/03/12 A NOUS Certains de ses grands sacs pratiques évoquent l’origami. Pas étonnant quand on sait que Nicolas Theil a passé la majeure partie de son adolescence au Japon. Exilé dès ses 14 ans dans l’empire du Soleil-Levant pour cause de carrière paternelle, il y passe son bac d’abord, avant de rentrer en France à sa majorité. Avec son père ingénieur automobile, il partage l’amour des belles voitures, mais aime aussi le design. Sa première tentation : dessiner des bolides aux carrosseries profilées. Le voilà donc inscrit dans une école d’ingénieur, à Metz. Mais là, le fin jeune homme rencontre un problème de taille qui n’en est bientôt plus un : il ne trouve là-bas que peu de vêtements à sa convenance et du coup, il se met à les créer lui-même. Un franc succès auprès de son entourage du moment, prompt à acheter ses premières pièces « home made » lui confirme ce qu’il pressentait déjà : sa route ne sera pas celle qu’il avait au départ empruntée, car c’est désormais la fashion qui lui tend les bras. De retour à Paris, il intègre l’école de Condé, option design de mode et environnement, où il passera trois ans. Puis il poursuit chez Duperré, pour une licence professionnelle en accessoires. Après quelques stages dans de belles maisons, le voilà en 2008 en formation chez Jean Paul Gaultier, en tant qu’assistant prototypiste accessoires, puis assistant styliste prêt-à-porter, jusqu’à être définitivement embauché. Mais son envie de créer sa marque est trop forte et deux ans plus tard, il quitte son emploi, mais pas la société pour laquelle il travaille désormais en free-lance pour créer sacs, corsets et ceintures, notamment au moment des défilés. En plus d’assurer des commandes privées, Nicolas Theil se lance alors dans la finalisation de sa toute première collection, qui sera vite présentée, dès octobre dernier. Celle-ci, actuellement disponible, s’appelle Gaïa, car elle évoque la terre. C’est que dans son processus de création, le styliste a intégré nombre de données environnementales en s’étonnant surtout de la capacité de l’homme à aller loin dans la destruction sans jamais Photo Maria Mikulasova Pretext Factory
reconstruire. « J’ai commencé à imaginer la dernière collection en me baladant sur une plage : échoués sur le sable, il y avait plus de matières plastiques que d’os de seiche. L’idée était de poser la question ultime, de confronter un public à ce mystère douloureux : comment s’en sortir ? Je m’efforce d’emprunter cette direction ». Du coup, ses sacs, évidemment pas seulement ostentatoires mais d’emblée ultra-fonctionnels, s’ils sont réalisés de manière artisanale par ses soins dans son propre atelier, sont conçus d’une façon des plus étonnantes. Ainsi, si leur extérieur est fabriqué dans les plus beaux cuirs, leur structure est conçue à base de polypropylène et ensuite matelassée. « Emballages de cuisses de poulet ou barquettes de steaks reconstitués : j’essaie au moins de recycler ce que je consomme ! ». Côté coloris, l’ambiance est la même, car à côté des bleus, verts et blancs qui évoquent la nature, certaines pièces noires ou pétrole sont là pour rappeler la notion de déliquescence de la terre. Idem pour ce qui est des bijoux et notamment la déjà culte ligne Pomme où les fruits factices gainés de différentes manières (de la cotte de mailles au galuchat) disent que leur devenir sera différent selon qu’ils finiront par tomber sur le bitume ou sur un sol fertile. En attendant sa nouvelle collection qui sera présentée dans quelques jours et livrera d’autres surprises et autant de messages, Nicolas Theil continue de dessiner des prototypes, de réaliser ses commandes et de réfléchir aux lignes à venir. Depuis le mois de décembre, il est aussi professeur intervenant « accessoires » à l’Institut français de la mode. Les distributeurs et autres boutiques parisiennes de renom commencent à se presser pour diffuser ses collections. A l’étranger, elles sont déjà vendues, entre autres, dans un concept store de créateurs français à Fukuoka, au Japon, aujourd’hui la ville la plus mode du pays. La boucle semble presque bouclée, mais pourtant, l’avenir est devant.• Collections en vente sur www.nicolastheil.fr, www.carnetdemode.fr, et très bientôt sur www.lexception.com. DANS L’AIR PRESQUE CÉLÈBRE• 23 F 11 « Pierre taillée », cartable petroleum. 2Manchette « Pomme d’été », galuchat vert. 3Pochette « Navy croisière » blanc et vert. Valable pour un voyage effectué entre le 12 juin et le 30 septembre 2012. Réservez avant le 18 mars. Sous réserve de disponibilité. Billets non remboursables. Des frais de dossier de 6 € peuvent être appliqués par vol. 32Photos Maria Mikulasova



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 1A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 2-3A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 4-5A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 6-7A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 8-9A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 10-11A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 12-13A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 14-15A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 16-17A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 18-19A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 20-21A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 22-23A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 24-25A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 26-27A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 28-29A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 30-31A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 32-33A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 34-35A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 36-37A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 38-39A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 40-41A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 42-43A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 44-45A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 46-47A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 48-49A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 50-51A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 52-53A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 54-55A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 56-57A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 58-59A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 60-61A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 62-63A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 64-65A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 66-67A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 68-69A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 70-71A Nous Paris numéro 555 5 mar 2012 Page 72