97133 n°467 4 mai 2018
97133 n°467 4 mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°467 de 4 mai 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Titeditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 1,3 Mo

  • Dans ce numéro : les découvertes du mois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
r Secu.10 ji 1"r ? Vous paniquez quand votre batterie descend en dessous de 20% sans savoir si vous pourrez charger votre téléphone ? Vous consultez votre téléphone pour scroller sur twitter ou facebook alors que vous êtes entouré d’amis physiques ? Aucun plat ne passe devant vous au restaurant sans l’avoir au préalable shooté sous toutes les coutures ? On ne va pas se mentir, il est peut être temps de penser à lâcher un peu votre téléphone et entamer ce que l’on appelle une « Digital Detox ». Depuis l’arrivée des smartphones, même les plus résilients s’y sont mis, il faut avouer que nos petites machines sont bien pratiques au jour le jour. Mais à force de se servir d’eux pour tout (ceci passe du réveil à l’agenda, aux comptes bancaires, aux restos à réserver...) on se sent totalement démuni et perdu dès qu’ils ne sont pas au pire dans le sac ou au mieux sur la table au restaurant. (Faites le test lors de vos prochaines sorties et regardez combien sont les gens sans téléphone posé sur la table... c’est assez perturbant). Le fantasme d’ubiquité à porté de main, les accros sont mariés avec leurs téléphones Dans ce numéro Sans plus attendre  : le sommaire de la semaine ! 02/03 Digital detox, lâchez de suite ce téléphone 04 Immo, logement, location, ventes... 05 Emploi, offres et demandes d’emploi... 06/07 Et sinon, la sélection du mois, shopping, infos insolite, infos locales... 08 Auto, moto, bateau, les petites annonces pour vous déplacer sur l’eau, dans les airs ou sur terre 09 Déco, Divers, Enfants, vous cherchez à vous meubler ? Vous êtes au bon endroit et tout ce que vous n’avez pas trouvé ailleurs 10/11 Loisirs, save the date, la minute bien-être, programme télé, horoscope et jeu, tout pour vous divertir... 12 Fin, c’est tout pour cette semaine 2 Le 97133, l’hebdo de votre quotidien à Saint Barth DIGITAL DETOX LACHEZ DE SUITE CE TÉLÉPHONE ! portables craignant de rater une information cruciale, d’être éliminés de leur réseau d’amis. L’idée est aussi d’être suivi, regardé, vu... Ils sont au centre du monde au point d’en oublier leur environnement immédiat. Doit-on redouter le burn out numérique ? Et si nous nous déconnections de tout ça ? Nous vous proposons des techniques pour reprendre le contrôle et voir ce qu’il se passe en dehors de vos écrans. Comment venir à bout de l’addiction au téléphone ?//Mesurer son degré d’intoxication On commence par identifier le problème. Ce n’est pas en disant « cette fois-ci j’arrête » un peu comme une bonne résolution de début d’année que ça va fonctionner. Le mieux est de s’observer jour après jour, durant une semaine minimum. De là, il est possible d’évaluer sa dépendance sur deux axes. 1/Le temps que l’on passe à surfer sur la toile, à répondre aux mails, à tweeter ou à téléphoner. 2/Le nombre de cyber-interactions entretenues avec les autres. A la semaine prochaine Notez ces statistiques sur un petit calepin (oui parce que les noter sur son téléphone ou sur un fichier word ça ne va pas arranger le problème) que vous aurez toujours avec vous. Les réactions entretenues avec le téléphone sontelles pertinentes ? Doiton répondre à tout et tout de suite ? Classez vos observations entre ce qui entre dans la sphère privée et ce qui entre dans la sphère professionnelle. De là il est possible de déduire la priorité des messages selon la matrice d’Eisenhower (outil d’analyse qui permet de classer les tâches à faire en fonction de leur urgence ainsi que de leur importance)  : l’important et l’urgent, l’important et le non urgent, l’urgent et le non important et... l’inutile.//Décaler son temps de réponse On ne saurait conseiller d’éviter de répondre aux mails au coup par coup afin de voir ce que cela provoque en vous. On va vous aider, ce que cela provoque c’est  : la sérénité. Entraînez-vous progressivement à espacer vos réactions aux mails ou aux appels  : toutes les heures, toutes les deux heures, toutes les demi-journées, etc. Vous gagnerez en efficacité et en bien-être. Hors de question donc de se lever la nuit pour relever ses messages. En outre, vous habituerez vos interlocuteurs à une certaine indisponibilité de votre part, ce qui calmera les rythmes des échanges. Le conseil serait de désactiver les options des applications comme « vu à... » qui oblige à répondre tôt.//Limiter les notifications Il s’agit de supprimer à la source tout ce qui encombre vos messageries. Exit les alertes Google, les mails parasites, les spams, les newsletters inutiles, les SMS publicitaires... C’est le printemps, faites le ménage. Ca prend un peu, voir beaucoup de temps à faire mais à la fin quel bonheur d’avoir des outils bien rangés. Donc fini les alertes Instagram à chaque nouveau partage de vos amis... apprenez à aller piocher ce que vous désirez vraiment voir et non ce que les applications ont décidé pour vous. Petit conseil pour les boites mails  : activez les règles de tri automatique qui envoie les mails indésirables directement à la poubelle.//S’organiser autrement Parlons travail, il faut apprendre à saisir les
opportunités. Vous changez de bureau ? Vous obtenez un nouveau poste ? Adopter d’autres habitudes n’en sera que plus facile. Comme dans toute chose nouvelle, donnez-vous des règles, ici de communication  : davantage d’échanges en face à face, des horaires de lecture des messages, une interdiction de mail en interne le vendredi, etc. Débranchez au moins deux heures chaque jour. Profitez aussi de l’entretien annuel pour exposer vos envies  : aller sur un intranet qui regroupe les documents plutôt que de recevoir le rapport Z pour la vingtième fois parce que vous êtes en copie de tous les envois. Du coup, vous serez moins sollicité et une fois de plus ce sera du temps de gagné à ne pas regarder tout le temps votre téléphone ou votre ordinateur et à avancer sur d’autres projets. Il faut juste bien penser à informer les autres des règles, ils seront vigilants sur votre comportement et vous signalerons les dérives.//Changer de technologies Ah, le bon vieux téléphone mobile basique. Prendre le vieux téléphone qui traîne dans son tiroir depuis 4-5 ans plutôt que son smartphone, prenez le lors de sorties ou de rendez-vous au restaurant. Vous passerez plus de temps à discuter avec les gens que vous rencontrez plutôt que de relever vos volté CUISINE SHOW-ROOM À GUSTAVIAemails de façon compulsive. Privé de toutes les applications tentantes et des mails du smarphone, qui font de vous un « mobinaute », vous serez bien obligé d’en rester au simple appel téléphonique. Pensez-y dès que vous allez dans des conférences, en séminaire, en salle de sport, à un déjeuner, au théâtre... Pourquoi donc interrompre un match pour s’arrêter à la moindre sonnerie de votre joujou et pianoter une réponse instantanée à votre collègue ? Prenez le temps ! Comme dans tout effort le mieux c’est de se donner des « carottes » qui compenseront le manque après l’effort  : une heure de surf, un restaurant, une séance shopping, etc...//Limiter l’accès aux réseaux sociaux C’est ce que proposent des applications comme Focus Lock en permettant de bloquer l’accès à certaines applications pendant une durée prédéterminée. On ne se prive pas complètement mais la tentation sera de ce fait bien moins grande d’aller voir ce qu’il se passe chez le voisin, ou votre dernier crush...//Limiter la durée de connexion Si certains arrivent à s’imposer de ne se connecter que quelques heures par jour, il n’en est pas de même pour tout le monde et pour certain, cela s’avère très compliqué, surtout en période de vacances, où le lâcher prise est de mise. Certaines applications comme Phone Detox peuvent toutefois vous y aider en imposant un « couvre feu » ou un temps limité de connexion.//Renouer avec « l’ennui » Cela se mesurera vite, une fois que vous aurez posé votre téléphone, vous vous rendrez compte que vous aviez perdu l’habitude de faire une pause. Dès que l’on a rien de spécial à faire, le réflexe est de se tourner vers son téléphone dans l’espoir d’y trouver un court divertissement. Ce qui empêche de s’ennuyer, de partir dans ses pensées ou de réfléchir intensément à ce que l’on peut faire pour s’occuper  : lire, dessiner, écrire, se promener, ou faire n’importe quelle activité manuelle totalement déconnectée. L’idée n’est pas de se couper complètement de son téléphone, au risque de se sentir exclus, mais d’apprendre à avoir un usage parcimonieux des outils technologiques, et même, éteindre parfois son téléphone. On commence quand ? ° j er, 1. d  : 4' ?. - LA MARQUE NUMÉRO UNIE ALLEMANDE SANIDESIGN {4D1urvuletertjdeumi lurinedid'aAurZe- vendredi de ht1  : i  : 4b1:115'19:1002 9 € 42d1:514-11174bielUilnj.b1 12:tic ; nçi ii: ? dfre 8h00 45 12h00 Le 97133, l’hebdo de votre quotidien à Saint Barth 3 irC.P Sources  : huffingtonpost.fr/cosmopolitan.fr/lemonde.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :