42 n°6 jui/aoû 2009
42 n°6 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 94

  • Taille du fichier PDF : 23,1 Mo

  • Dans ce numéro : Street Fighter 4.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
PORTNAWAK TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR avec des seins énormes quand on sait que nibards = corps graisseux (enfin en grande partie)... En gros, pour s'en sortir il leur faudrait un corps capable de répartir ses graisses pile aux bons endroits et ça, seules quelques mutantes au monde y parviennent, probablement un peu aidées par les dieux de la chirurgie ! En jouant à Frankenstein : Des gars du marketing on dû se dire un jour que rendre très difficile l'accès à un canon de beauté en allant "contre nature" c'était une chouette idée mais que ça n'était pas encore assez "les top-modèles et autres jolies filles c'est aussi des consommatrices avant d'être des potiches pour nos spots de pubs ! ! Si on les fait pas complexer un peu c'est un gros manque à gagner, on est des winners oui ou mayrde ? ? " Du coup, ils ont eu une idée encore plus brillante qu'une ampoule 500 W collée à la rétine : ils ont créé de toutes pièces des beautés virtuelles en réalisant un patchwork de traits physiques parfaits ! Et va-y que je prends les fesses superbement rebondies de Jocelyne qui a une sale tête et que je te les colle sur le corps magnifique de Bernadette qui a une culotte de cheval avant de lui ajouter les seins énormes de Cunégonde qui a des jambes de camionneuse ! ! Tada ! ! Une fois tous ces bouts parfaits assemblés ensemble on corrige tout ça sous Photoshop et hop, on obtient une beauté qui n'existe pas, capable de rendre dépressive n'importe quelle mannequin ! ! Si vous ne me croyez pas demandez-vous pourquoi les publicitaires utilisent des mannequins corps/mains/visage pour leurs spots... La touche finale : Maintenant que la femme idéale est un assemblage d’éléments "parfaits" mais contre nature, il ne manque qu’une dernière touche pour la rendre définitivement hors de portée, Ramasses tes dents Kirsten Dunst ! ! Toi non plus tu n’es pas normale face aux Dieux du Marketing et du Photoshop ! ! et cette dernière touche on la doit à Photoshop ! Grâce à ce logiciel merveilleux, il n’y a plus de limites à la science fiction, toutes les aberrations possibles et imaginables sont à la portée d’un simple clic ! L’exemple le plus frappant est celui de la peau ! Sincèrement, vous avez déjà croisé beaucoup de personnes avec une peau de pêche ressemblant à celle d’un nouveau-né et en plus sans aucune veine ? ? ! Ne cherchez pas, ça n’existe pas, et ceux qui prétendent le contraire ont dû tomber sur un psychopathe habillé d’un maillot de corps fait en peaux de nourrissons exsangues dénoncez-le à la maréchaussée, tuer des enfants c’est caca. Ca y est, avec ces trois astuces combinées la beauté "parfaite", le canon de beauté ultime calibre 42 sorti tout droit de la 4e dimension, est né et maintenant, il va falloir l’imposer au monde… Comment imposer un idéal ? Forcer la population à accepter un idéal surréaliste est un travail de longue haleine qui s’effectue via l’utilisation conjointe de diverses astuces, plus ou moins discrètes, à commencer par : Les habits : Sans doute l’outil le plus puissant pour imposer une norme grâce à son côté ultra banal et omniprésent. Rien n’est plus efficace que la taille et la forme des habits disponibles en magasin pour faire comprendre à tout un chacun qu’il est trop grand, trop gros, qu’il a des pieds de clown, voire, pour les plus malchanceux, qu’il est gaulé comme obi ! Presque tout le monde s’est fait la remarque un jour « argh, je trouve jamais ma taille, je dois être un fucking mutant ! » ou, pour les chouineuses, « omagad je fais une taille de plus que toutes L'HYPOCRISIE DE LA TÉLÉ La télé, comme la plupart des médias, fait preuve énormément d'hypocrisie quand elle parle "beauté" et "apparence". Ainsi, l'émission de télé réalité/coaching à deux balles "Belle toute nue" sur M6 propose un concept en apparence plutôt positif : apprendre à des femmes mal dans leur peau à cause de leur physique à accepter leurs rondeurs. Soit, pourquoi pas, mais dans ce cas pourquoi au cours de l'émission ces blaireaux de coach expliquent à ces complexées quel habit choisir pour CA- CHER leurs formes ! ! Oui, CACHER (en majuscule et tout) ! ! Bourdayl, si le but c'est d'apprendre à s'accepter quel est l'intérêt de se planquer !!! Pour être cohérent faudrait au contraire faire péter trucs moulants, bikini et osef de l'avis des cons ! ! Cette émission aurait mieux fait de s'appeler "Apprends à accepter tes formes mais cache-les parce que bon, c'est quand même dégueulasse à voir, grosse morue ! ! " pour être cohérente ! Le pire c'est que je ne suis même pas sûr que les créateurs de l'émission se rendent compte de leur connerie... - 78 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK mes copines, je vais me taillader les veines avec un cintre en plastique TT ! ! 1 » et cela contribue, bien plus sûrement que n’importe quelle remarque désobligeante faite par une personne extérieure, à nous remettre sur le droit chemin des proportions idéales (ou du moins celles considérées comme étant la norme). SUSAN BOYLE Vous en avez sans doute entendu parler : Susan Boyle, une participante de l'émission "incroyable talent" version anglaise a bluffé tout le monde grâce à sa voix incroyable. "Mouais, ok, une meuf qui chante bien de plus, je vois pas en quoi c'est phénoménal franchement..." Mais enfin, tu as vu sa tronche de morue séchée ? Un laideron qui chante bien c'est incroyable non ? Moi qui croyais que seules les bonasses avaient une belle voix vu qu'on ne voit qu'elle dans les clips, ça remet en cause mes certitudes ! ! 1 Cibler les jeunes : Comme pour toute propagande efficace, cibler les jeunes est le meilleur moyen d'ancrer durablement des idées débiles. Le meilleur exemple dans notre cas est la mythique poupée Barbie qui s'amuse, depuis moult années, à montrer à toutes les petites filles à quel point elles sont moches et qui leur apprend que, pour réussir dans la vie (être une princesse), tout ce qui compte c'est l'apparence (bah oui, faut bien se faire entretenir par ce pécore de Ken) ! La ou ça devient drôle c'est que si une humaine avait réellement les mensurations d'une poupée Barbie elle serait totalement difforme avec un cou bien trop long, une tête énorme et une cambrure à se péter la colonne vertébrale au moindre pas ! Inutile de nier, tout le monde a pensé cela et je suis certain qui si Susan Boyle n'avait pas une vraie face de cake personne n'en aurait jamais parlé parce qu'elle n'aurait surpris personne... Ouaip, ça fait mal de se rendre compte qu'on est tous infectés par le même préjugé cruel qui veut que "t'es moche donc t'es con" ! Mais c'est pas grave, allez-y les enfants, devenez des mutants !!! Je passe sur pas chics et les prospectus qui bousillent pourri, à accentuer encore plus la pression toute la palanquée Disney des Hannah forêt et boîtes aux lettres, le pékin sociale et le culte de la beauté ! "j'ai une bouche de suceuse" Montana et autres séries chic et sexy pour gamines de 10 ans, je pense que vous avez pigé le principe. Bourrage de mou et effet de comparaison : À moins d'être séquestré au moyen doit voir des dizaines de top-modèles/bonasses chaque jour. Forcément, à la longue, ça influe au moins un tout piti peu sur nos goûts... Là où ce bourrage de bulbe est un outil très puissant, c'est qu'il transforme en plus chacun d'entre nous en gros relou hyper exigeant Ce phénomène d'exigence induit par la publicité n'est pas un fantasme né de mon esprit de geek pervers forcément, on parle même pas de monstre violeur à tentacules alors... Des scientifiques ont prouvé son existence en demandant à des gens fond d'une grotte Moldave, nous qui, à force d'être "entouré" de d'attribuer une note sur 10 à diverses sommes en permanence bombardés par beautés surréalistes, en vient à trouver photos de femmes, 10 signifiant "pur la vision de la beauté que nous a prémâchée des défauts physiques chez tout le bonnase, vazy lâche ton 06 fais pas ta le marketing. Entre les pan- neaux publicitaires qui pourrissent nos têtes et le paysage, les spots télé porno monde, même les plus beaux/belles de l'Univers ! Nous contribuons ainsi, dans une belle illustration de l'effet papillon péripapétipute ! ! ". Ils se sont alors aperçus que l'esprit humain est très sensible à l'effet de comparaison en constatant que, lorsqu'une photo de jolie fille passait juste après celle d'une moche, sa note moyenne augmentait très sensiblement et inversement ! Cette constatation peut sembler une évidence et pourtant, ce que l'on sait moins c'est que cet effet est si puissant qu'il peut aller jusqu'à entraîner un comportement illogique ! Prenez par exemple trois mecs, deux beaux, un moche et présentez-les à des filles comme suit : d'abord un des beaux mecs tout seul puis l'autre beau mec AVEC le mec laid. Dans une grande majorité des cas, les participantes de l'expérience déclarent que le gars le plus attirant est celui qui est accompagné du pabô ! Là ou cela devient plus surprenant c'est que, si vous supprimez le Dora avant/après : Prenez ça dans l’ego bande de sales mioches ! moche (aka : relâchez le thon en haute TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR - 79 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 2-342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 4-542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 6-742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 8-942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 10-1142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 12-1342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 14-1542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 16-1742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 18-1942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 20-2142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 22-2342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 24-2542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 26-2742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 28-2942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 30-3142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 32-3342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 34-3542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 36-3742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 38-3942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 40-4142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 42-4342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 44-4542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 46-4742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 48-4942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 50-5142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 52-5342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 54-5542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 56-5742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 58-5942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 60-6142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 62-6342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 64-6542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 66-6742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 68-6942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 70-7142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 72-7342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 74-7542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 76-7742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 78-7942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 80-8142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 82-8342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 84-8542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 86-8742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 88-8942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 90-9142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 92-9342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 94