42 n°6 jui/aoû 2009
42 n°6 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 94

  • Taille du fichier PDF : 23,1 Mo

  • Dans ce numéro : Street Fighter 4.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
CINEMA ASTUCES CINEMA EN MOUSSE tion d'un bout de peau ne pourra s'empêcher de philosopher à coup de "TITS OR GTFO" ! Bref, les b00bs, c'est bon, mangez-en ! De l'art de bien placer son plan nichons Mais si on est d'accord pour dire qu'on veut voir du b00bs, il y a l'art et la manière de le faire, et sur ce sujet plusieurs écoles s'affrontent, selon la période, la localisation géographique et l'âge des actrices devant exposer leur anatomie. S'il est par exemple de mise de montrer du full frontal nudity en France, il n'en est pas de même aux USA, où le sujet est beaucoup plus complexe. Bref le b00b est une valeur sûre, encore faut il savoir l'exploiter à bon escient... D'après mes recherches personnelles sur le sujet, on peut grosso merdo différencier deux grandes familles de plan nichon. La famille dite du "totalement gratuit pour meubler entre deux bastons" et celle du "non mais tu comprends, c'est de l'art, tu vois". Deux familles, deux philosophies opposées, et pourtant à chaque fois deux b00bs montrés. Ouaip. Mais disséquons un peu mieux tout ça... Le plan nichon totalement gratuit pour meubler entre deux bastons Ce type de plan nichon provient historiquement de réalisateurs de films pour adultes ayant tenté de diversifier leurs activités en se mettant au film d'action, Salut c'est Hale Berry. Je passais par là et ho, zut, mes habits. de SF... ou tout autre film de genre ne nécessitant pas de gros budget. Aujourd'hui il est même devenu un véritable argument marketing, souvent mis en avant sur les affiches dudit film : "Avec Machine, la grognasse qui montre ses boobs dans XXX et son luc dans YYYY". Alors forcément ça attire le chaland. Le but de ce plan nichon est souvent de meubler un script famélique, du genre "first they meet, then they fight, then they fuck". La femme y fait alors souvent l'amour totalement nue avec un Américain quarantenaire bedonnant qui ne sort jamais de son caleçon. Et même comme ça, sa farouche compagne poussera de petits cris et gigotera en faisant tout pour faire effectuer à sa poitrine des mouvements défiants les lois de la gravité. Il est à noter que plus l'acteur principal est un vieux beau qui se prend encore pour un canon alors qu'il est dégarni et a de l'embonpoint, plus ce genre de scène arrive vite, et est particulièrement mal joué. Le tout bien entendu ponctué par une musique au bontempi tout juste bonne pour tenir la comparaison avec une musique d'ascenseur enroué. Dans ces cas, la femme est vue comme un objet comme un autre, au même titre que le flingue du héros. D'ailleurs celleci est forcément folle du héros puisqu'elle a envie de se désaper au ralenti dès qu'elle le voit. Et moi qui ai également ce super pouvoir dans la réalité, je peux vous dire qu'il est quand même vachement pratique. Il est juste un peu chiant, quand je fais des courses et qu'il y a des vieilles ou quand je passe devant des moches. Plus d'une fois j'ai même failli rendre mon quatre heures, c'est dire... Plan nichon "gratuit", dans Cashback. Bonjour je faisais mes courses au supermarché, et zut mes habits ont glissé Quoi qu'il en soit, ce genre de plan nichon doit arriver comme un cheveu sur la soupe, n'apporter strictement rien à l'histoire et permettre uniquement de pouvoir juger du cu... euh des talents d'actrice de la comédienne. Certaines compagnies de ciné en font même leur marque de fabrique, comme la société - 38 (42lemag.fr) -
CINEMA Russ Meyer, un pape du plan nichon qui avec ses Faster Pussycat Kill Kill, Vixen, Super Vixens ou Mega Vixens a prouvé son amour pour les gros b00bs au cinéma Seduction Cinéma, qui se spécialise dans le remake fauché de films connus avec des filles à poil, comme par exemple Lord of the G String ou Spiderbabe Un prétexte pour montrer de la lesbienne se roulant des pelles. Le plan nichon non mais tu comprends, c'est de l'art, tu vois Si la première catégorie est franchement très sympathique et permet souvent de relever de manière totalement gratuite le niveau d'un film plutôt chiant, la deuxième fait beaucoup plus fort. Non seulement elle conspue la première solution en la traitant de racolage pour adolescent pré pubère n'ayant jamais vu une touffe de leur vie, mais en plus elle se permet d'aller beaucoup plus loin. femmes pour des objets, ces films intellos les prennent pour des cruches malléables. Et j'avoue qu'entre les deux, je ne sais pas ce qui est le pire... La recette est simple pour réussir ce type de plan nichon. Écrivez le scénario le plus obscur possible, genre une femme qui s'interroge pendant deux heures sur la couleur des rideaux. Rajoutez un casting de bobos, faites les tous hurler leurs dialogues, et hop, magie, vous pouvez insérer n'importe où et à volonté des scènes où le casting se foutra à poil, même s'il n'y a aucune justification valable. Une grosse merde que j'ai vue ces derniers mois m'a semblé l'exemple parfait pour cette catégorie : Le Plaisir de Chanter. Sur un script totalement débile, tout le casting se foutra à poil en se disant des mots vulgaire parce que ça fait hype. Au finish, une énorme bouse bien chiante que les critiques ont encensée en la trouvant drôle et libertine, alors que je n'y ai vu qu'un film de con voulant montrer des bites et de la touffe. Compte-rendu de tournage : des zombies, du gore et de l'actrice porno... ça peut être fun Comme je le répète un peu trop souvent, dans mon temps libre j'aime traîner sur des plateaux de tournages, courts ou long métrages, et grâce à des connaissances, j'ai pu participer récemment au tournage d'une série Z, avec au programme du zombie, du gore, et des filles à poil. Mélange sympathique qui, même s'il ne permet jamais de faire du grand cinéma novateur, permet au moins de passer un bon moment... et c'est déjà pas mal. Tout l'art pour le réalisateur consiste donc à savoir quand et où placer ces fameux plans nichons, ainsi qu'à trouver les fameux nichons. Pour le deuxième point, ce n'est pas forcément le plus dur. Aujourd'hui nous sommes à une époque où le corps se dénude et se montre facilement. Il suffit de traîner du côté des filles qui font du porno, d'aller traîner du côté des modèles de nu pour école d'art ou de trouver quelques étudiantes qui ASTUCES CINEMA EN MOUSSE Il suffit de regarder un vieux film avec Miou Miou, Emmanuelle Béart, ou n'importe quoi avec Clotilde Courau pour s'en rendre compte. Le principe est simple, sous couvert d'être dans un film artistique, tu vois, eh bien l'héroïne, tu vois, elle va se balader totalement nue, tu vois, parce que ça permet de montrer que les hommes sont tous des porcs tu vois... et de montrer du full frontal nudity... mais attention c'est artistique, pas du tout voyeuriste, ben non. Bref une belle hypocrisie pour foutre les actrices à poil. Remarque on ne va pas s'en plaindre pour autant, sachant en plus que les français se font toute une spécialité de cet état de fait. Mais alors que nos amies les séries Z prenaient les Plan nichon "artistique" typique, Emmanuelle "ventouse" Béart dans La belle noiseuse. Non mais tu comprends c'est de l'art... - 39 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 2-342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 4-542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 6-742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 8-942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 10-1142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 12-1342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 14-1542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 16-1742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 18-1942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 20-2142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 22-2342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 24-2542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 26-2742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 28-2942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 30-3142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 32-3342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 34-3542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 36-3742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 38-3942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 40-4142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 42-4342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 44-4542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 46-4742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 48-4942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 50-5142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 52-5342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 54-5542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 56-5742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 58-5942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 60-6142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 62-6342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 64-6542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 66-6742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 68-6942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 70-7142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 72-7342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 74-7542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 76-7742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 78-7942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 80-8142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 82-8342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 84-8542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 86-8742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 88-8942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 90-9142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 92-9342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 94