42 n°6 jui/aoû 2009
42 n°6 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 94

  • Taille du fichier PDF : 23,1 Mo

  • Dans ce numéro : Street Fighter 4.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
CINEMA DOCUMENTS HISTORGEEK peintures deux types de femmes : d'une part les prostituées/courtisanes, d'autre par les femmes oisives n'ayant rien d'autre à faire de leur temps. Ces deux catégories avaient pour particularité de ne pas prendre le soleil (qui était réservé aux paysans) et de ne pas faire d'exercice. Le top du top de la sexytude consistant donc à être plus blanche qu'un cachet d'aspirine (emo powaaa), et au corps flasque (et en général avec des petits boobs). Bref, un peu comme une informaticienne moyenne n'ayant jamais pris le temps de faire du sport une seule fois dans sa vie. Ouaip ca fait rêver. Aujourd'hui, alors que tout le monde en Europe mange à sa faim (ou presque) et que l'on n'a plus besoin de force physique pour gagner sa pitance, les canons ont encore changé. Sous nos latitudes où la surconsommation est de mise, le top du top est de ressembler à un mix entre skelettor et une rescapée d'Auschwitz. En tout cas, c'est les conneries qu'essaient de nous faire croire les magazines féminins, afin de vendre leurs programmes de régime... Mais auprès des hommes, on va plutôt lorgner du côté des mannequins lingeries, à la fois minces, mais avec des formes. Gorge Profonde (Deepthroat), le film qui a éveillé les consciences en 1972 Enfin, et comme le disait mon rédac’chef bien aimé, il est intéressant de constater la dérive capillaire (qu'on nommera comme touffesque) de ces dernières années. Le poil apparaît maintenant comme le mal ultime, à éradiquer de toute urgence car n'ayant plus vraiment d'utilité dans nos sociétés modernes. Et perso, j'y peux rien, mais franchement, ça me fait limite l'effet inverse de voir quelque chose qui ressemble à une gamine de douze ans. La mode vient des USA et s'est imposée via la diffusion massive du pr0n, mais mayrde quoi ! On veut du poil, entretenu certes, mais du poil quand même ! Sans tomber dans l'extrême inverse, regardez un vieux film avec Brigitte Lahaye, même si elle était plus poilue que Demis Roussos, c'était quand même plus sexy que ces corps totalement glabres, non ? Les anti-pr0n Difficile de parler du pr0n à travers les âges sans évoquer les anti-pr0n. Aujourd'hui comme en tout temps, de bonnes âmes ont décidé de s'élever pour nous expliquer devant quoi nous devions nous secouer la nouille. Faisons donc un petit panorama des raisons invoquées, parfois justes, parfois relevant du fantasme pur. exploitation humaine : c'est sans doute le créneau le plus sensible. On sait tous que certaines personnes sont de grands amis de pedobear et de la Thaïlande d'une part, et que d'autre part certaines filles sont tombées là-dedans pour pouvoir nourrir leur petite famille. incitation à la violence : le zyeutage de pr0n amènerait à vouloir reproduire ce que l'on voit à l'écran, et ce souvent sans le consentement de la personne avec qui on essaie. C'est pas bien, et le premier que je chope à faire ça, je l'envoie en stage chez mes ponayz étalons. Il va avoir mal aux fesses. Pilosité AVANT Pilosité APRES le côté bestial et insatiable du sayxe : là, c'est une position beaucoup plus discutable. En gros, ses partisans disent que le Q c'est pour les animaux, que nous n'en sommes pas et qu'on devrait jouer au scrabble plutôt que de s'envoyer en l'air. Je n'ai qu'une réponse à formuler : si vous êtes dans cette catégorie, collez-vous un timbre sur le front, et postez-vous en direction de la rédaction à l'attention de Lyrya si vous êtes un homme, et de moi si vous êtes une femme. On va vous faire changer d'avis ! Bebealien - 36 (42lemag.fr) -
CINEMA Le plan nichon au cinéma Vazy, montre uneinsse ! Vous le savez, à la rédac de 42, et même si je laisse aussi parfois mes camarades en parler, je suis le monsieur cinéma de service. Surtout d'ailleurs quand il s'agit de films pourris, de séries Z ou autres concepts mélangeant allègrement gore, humour potache et femmes à poil (et non, je ne parle pas de la copine de Chewbacca). Et puisque c'est un numéro visqueux, chaud et humide que vous tenez entre les mains, autant faire un dossier sur l'art du plan nichon au cinéma ! LEARN THE DIFFERENCE PLANS ORTHOGONAUX Le nichon, cet obscur objet du désir Allez savoir pourquoi, le cinéma a toujours plus ou moins trouvé que montrer une paire de boobs était un acte de rébellion. La nouvelle vague a par exemple décidé de mettre ses acteurs à oilpé pour faire chier la censure. Même aujourd'hui, les geeks traquent avec impatience la moindre apparition d'un bout de téton des actrices qu'ils aiment...comportement d'autant plus étonnant qu'il suffit d'allumer la télé et de se mater une pub pour un shampoing ou une crème pour voir des comédiennes topless se caressant parce que leur machin parfum menthe leur fait monter la température interne. PLAN NICHONS ASTUCES CINEMA EN MOUSSE Cet état de fait est d'ailleurs intéressant, car si montrer un torse masculin ne fait pas plus d'effet que ça à la gent féminine, à part s'il est en mode "tablette de chocolat" et qu'il gueule "This is Spartaaaaaaaaa", montrer un zgueg a toujours été beaucoup plus délicat que montrer l'équivalent féminin. Suffit de regarder n'importe quel film des années 70/80 pour voir la quasi-intégralité du casting féminin se désaper pendant que les hommes montrent à peine plus qu'un genou... Pas étonnant que dans ces conditions les films à petits budgets, en plus de miser sur de la violence, du sang et de la baston, ait décidé relativement tôt de rajouter une couche pour augmenter les chances de plaire au public visé, à savoir le public masculin. Et c'est IT COULD SAVE YOUR LIFE ! ainsi qu'aujourd'hui on se retrouve souvent avec la formule magique tits + gore = film qui se vend... et même plus simplement tits + sang = recette indispensable pour film de série B voire Z. Et puis de toute manière, il est bien connu que les femmes considèrent ces proéminences comme de simples parties de leur anatomie, même si elles s'acharnent parfois à les mettre en valeur... il en est tout autrement pour tout mâle normalement constitué qui à la simple sugges- - 37 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 2-342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 4-542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 6-742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 8-942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 10-1142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 12-1342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 14-1542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 16-1742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 18-1942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 20-2142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 22-2342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 24-2542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 26-2742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 28-2942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 30-3142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 32-3342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 34-3542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 36-3742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 38-3942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 40-4142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 42-4342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 44-4542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 46-4742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 48-4942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 50-5142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 52-5342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 54-5542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 56-5742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 58-5942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 60-6142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 62-6342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 64-6542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 66-6742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 68-6942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 70-7142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 72-7342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 74-7542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 76-7742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 78-7942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 80-8142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 82-8342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 84-8542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 86-8742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 88-8942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 90-9142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 92-9342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 94