42 n°6 jui/aoû 2009
42 n°6 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 94

  • Taille du fichier PDF : 23,1 Mo

  • Dans ce numéro : Street Fighter 4.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
JEUX VIDEO DOSSIER DECOUVERTE homme, puisque c'est le public visé. En même temps ça se comprend et je doute qu'une bite dessinée à la va-vite par un sous-traitant coréen ait un pouvoir aussi excitant sur les femmes. Donc comme le public visé est masculin, le héros l'est aussi. Ensuite la tranche d'âge de celuici le place souvent dans la peau d'un lycéen. Ben oui, la plupart des joueurs sont au lycée ou un peu plus loin dans leurs parcours et ont sûrement rêvé de s'envoyer en l'air les jolies filles. Dernier point, le plus important. Toutes, et je dit bien absolument toutes, les femmes que vous croiserez au cours d'une partie sont mieux gaulées qu'une Ferrari, habillées d'une manière qui confine à l'attentat à la pudeur, sont de grosses cochonnes qui jouent au saintes nitouches et n'ont qu'un seul but dans la vie, s'envoyer en l'air avec vous, même si vous vous êtes déjà tapé leur mère, leur sœur et leur grand-mère. Bref c'est bien fidèle à la réalité et à ma vie de tous les jours. Mais histoire de faire patienter le joueur et faire monter la sauce, lesdites demoiselles ne se jetteront pas immédiatement sur vous. Non, le but du jeu est d'arriver à les mettre dans son lit. Et pour cela il va falloir leur faire la conversation, leur payer des cadeaux (car oui les filles couchent si on leur offre un peigne ou une rose, il faut le savoir), etc... Tout en continuant à aller en cours et à mener un job étudiant pour gagner les quelques sous permettant de survivre. Même les villes japonaises s'y mettent Porte - Monstre - Trésor Fille - Cadeau - Sayxe Il faut donc se livrer sans cesse au même rituel. Se déplacer, croiser une fille, tenter de la draguer, se faire rembarrer, comprendre se dont elle a besoin (un peigne, une fleur, que l'on couche avec sa meilleur copine), le faire, revenir à la charge, et hop c'est dans la poche, et c'est parti pour la suivante. Le tout nappé d'une couche sympathique de naïveté, où le héros pourtant ultra queutard n'arrive pas à aligner deux mots aux nanas sans rougir ou devenir timide, et lesdites demoiselles faisant les offusquées avant de vous *bip* le *bip* deux secondes plus tard. Dans l'absolu, le but du jeu est simple : proposer un max d'images ou de vidéos hentaï au joueur qui aura eu le courage de passer plusieurs minutes ou dizaines de minutes à se taper des dialogues niais et creux afin de séduire la pouf de service. Les dernières versions de ce type de jeu proposent même de simuler l'acte sayxuel en appuyant sur des boutons permettant de choisir entre le tourniquet javanais, la brouette congolaise ou le tire-bouchon breton, histoire de varier les plaisirs. Mhhh... est-ce une paire de fesses ou une paire de seins... Mais le plus beau dans tout ça reste à venir. En début d'article je vous ai expliqué que le héros était ado puisqu'au lycée. Eh bien en général, il s'agira de draguer des filles du même âge (plus parfois sa prof/concierge/boulangère/proctologue) pour coucher avec. Ouaiiiiss un jeu pour pedobear où on doit tringler de la mineure. Ça c'est la classe. Surtout que les mineures en question sont représentées comme des allumeuses pires qu'un croisement entre une Lyrya sevrée depuis six mois et une Lilatilleul ayant oublié son fouet. Je vous laisse imaginer le carnage. - 20 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO Le principe de frustration Au-delà du contexte Pedobear Friendly super discutable, on peut s'interroger sur la légitimité de tels jeux, puisqu'il suffit de taper hentaï sur n'importe quel moteur de recherche pour tomber sur des tonnes de photos ou vidéos mettant en scène des filles au cheveux verts faire connaissance avec des extraterrestres baveux. La réponse est tout simple : c'est la même raison qui fait que lorsque vous jouez à Wow vous vous acharnez à refaire pour la 57e fois cette putain d'instance afin de looter enfin votre Épee en carton épique au look trop kikoolol. connaît déjà une certaine frustration à la base, avant de lancer le jeu. Je doute par exemple que quelqu'un de maqué pouvant jouer régulièrement au médecin avec sa copine y verra le même intérêt qu'un célibataire depuis 25 ans. Et ça ces japonais l'ont bien compris. Bref, le RPG Hentaï, c'est à pratiquer en étant un joueur averti, et à ne pas mettre entre toutes les mains. En même temps je dis ça et je sais pertinemment que nos jeunes lecteurs vont se précipiter sur google pour lancer une recherche et trouver un de ces jeux. Pour info, la plupart d'entre eux sont commercialisés et doivent donc être achetés, mais il existe aussi des versions flash gratuites. Par exemple, et encore une fois si vous n'êtes pas trop jeunes, vous pouvez allez faire un tour dans la section Flash Games/Mature du site Newgrounds.com. Et bon fap fap ! Bebealien DOSSIER DECOUVERTE Ce principe est connu comme celui de la frustration. En effet, en augmentant le temps d'attente avant la prochaine séance de bayse, et surtout en noyant cette période dans des dialogues d'une mièvrerie à faire pâlir Plus Belle La Vie, le joueur se retrouve frustré, le kiki tout dur, attendant les yeux révulsés et la bave au lèvres son prochain shoot de tits en apesanteur. Du coup, non seulement il ne décroche pas du jeu, mais en plus ce comportement génère un besoin de "toujours plus". Car après avoir attendu trente minutes pour voir une pauvre photo pixellisée, le jeu proposera bien entendu plusieurs nouvelles cibles à aller joyeusement chevaucher, capturant ainsi le joueur et l'obligeant à jouer. En même temps, ce principe ne peut vraiment fonctionner que si le joueur HENTAI Parce que dans la réalité les filles ne s’habillent pas comme ça - 21 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 2-342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 4-542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 6-742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 8-942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 10-1142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 12-1342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 14-1542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 16-1742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 18-1942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 20-2142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 22-2342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 24-2542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 26-2742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 28-2942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 30-3142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 32-3342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 34-3542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 36-3742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 38-3942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 40-4142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 42-4342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 44-4542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 46-4742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 48-4942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 50-5142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 52-5342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 54-5542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 56-5742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 58-5942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 60-6142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 62-6342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 64-6542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 66-6742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 68-6942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 70-7142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 72-7342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 74-7542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 76-7742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 78-7942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 80-8142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 82-8342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 84-8542 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 86-8742 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 88-8942 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 90-9142 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 92-9342 numéro 6 jui/aoû 2009 Page 94