42 n°4 mai 2009
42 n°4 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,5 Mo

  • Dans ce numéro : à la recherche du magazine perdu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
PORTNAWAK Le texte dont vous êtes le héros MROUCHIK LE HAMSTER Car tout le monde rêve d'être un hamster. Dans l’épisode précédent : Mrouchik a mis à exécution son machiavélique plan de conquête du local à poubelles dans lequel est entreposée sa cage, et qui sert accessoirement de locaux à la rédaction du webzine. Grâce à un habile stratagème, il a réussi à faire sauter la porte de sa cage, sans explosion, sans drapeau américain, sans Michael Bay. La voie est libre. Apeine remis de l’impact contre la roue, il fallait au plus vite s’extraire pour ne pas perdre une minute d’exploration de ces lieux étranges. Mais avant tout, quelque chose démangeait Mrouchik dans sa bajoue droite. Une brève contorsion lui permit de découvrir que les graines stockées avaient pris une consistance étrange qui ressemblait à s’y méprendre à la substance qui était utilisée comme munition lors des batailles rangées de la pause repas des rédacteurs, et qu’ils appelaient « purée ». Ni une ni deux (ni trois d’ailleurs, on ne le dit jamais, et pourtant) Mrouchik entreprit de se débarrasser de cette bouillie pour reprendre des graines bien en forme et ainsi subvenir à ses besoins. Quelques secondes plus tard, il était au bord de la cage surplombant le précipice de 30 cm le séparant du sol du couloir. Les lois de la gravité et du dommage aggravé étant totalement inconnues pour la race Hamstériforme Rongeurius, Mrouchik se jeta la tête la première vers le sol. Et là, tel le ninja moyen des séries taïwanaises, il finit son… euh… saut par un roulé-boulé tout en finesse avec une pose Shaolin pour parachever le mouvement. Dommage que les locaux ne soient pas sous vidéo surveillance, ça aurait fait une chouette vidéo pour se faire mousser sur Youtube. Mais le temps n’était pas à la pose, mais bel et bien à l’aventure, la vraie celle avec un gros tas !!! (NDLR : on dit « avec un grand A », pas « avec un gros tas ») D’une vivacité à faire pâlir de jalousie SteeveAustin, qu’il ne connaît pas plus que Mac Gyver vu qu’il n’a pas la télé, Mrouchik galopa derrière un carton de pizza d’où émanait un fumet digne des godasses des zenito après un footing qu’il ne courra jamais. Un mélange à michemin entre la tarte maroilles/gorgonzola/roquefort et le vinaigre blanc passé à la bouilloire (essayez, vous comprendrez). Mais il en fallait plus à Mrouchik pour se déconcentrer, après tout il connaissait par cœur les dialogues de Kung Fu Panda, et il avait déjà mangé avant de sortir. Rien ne bougeait au fond du couloir, aucune porte ne semblait prête à s’ouvrir, c’était le moment de parcourir les 14 m restants avant la porte derrière laquelle avait disparu le mi-ninja mi-nudiste. Mrouchik s’élança donc, tel une voiture radiocommandée électrique, pleine bourre et en zigzag. Manque de pot, le hamster a pour caractéristique principale une endurance inversement proportionnelle à sa vivacité. Au bout de six mètres, il lui fallait faire une pause, et le seul endroit disponible pour être à l’abri était une tour de payçay déglinguée, sans doute victime du formatage au maillet qu’affectionne tant obi. Risqué toutefois, on ne sait jamais si un des olibrius du coin ne va pas venir récupérer une pièce quelconque ou décider de transformer l’épave en un aquarium top design. Mais il fallait bien s’arrêter, et en profiter pour bâfrer une graine, histoire de refaire le plein d’énergie. Quelques minutes plus tard, Mrouchik était de nouveau opérationnel, et l’objectif à portée, puisqu’il pouvait se planquer derrière un sac poubelle au pied de la porte convoitée. Seulement huit mètres le séparaient de son Graal, une paille pour un humain, mais la route 66 pour lui. Slalomant entre les canettes écrasées, les miettes de pizza, et les touffes de poils (! ! !) Mrouchik parvint enfin au pied de la porte, immense, presque 2,10 m de haut, un truc de fou !!! ! Débuta alors une attente interminable durant laquelle notre héros dû se - 64 -
PORTNAWAK contenter de finir ses graines, et poser quelques pêches bien sèches, typiques des rongeurs de petite taille. Mais sa patience fut finalement récompensée puisque quelques minutes plus tard la porte s’entrouvrit et par l’entrebâillement il pu apercevoir le mi-ninja qui passait la tête pour épier le couloir. Puis soudain il jaillit pour franchir la porte d’en face, aussi rapidement qu’à l’aller. Et toujours avec le cul nu. Dans l’intervalle, Mrouchik, fort de son entraînement commando pu franchir la porte convoitée avant qu’elle ne se referme, et sans rester coincé dedans s’il vous plait. Qu’avait pu bien faire le ninjapoil pendant plus de deux heures dans cet endroit qui semblait exiguë même à un hamster ? Étrangement, l’odeur de la boîte de pizza à côté de laquelle il avait débuté son périple lui apparut d'une fraîcheur printanière de sous-bois fleuri et ensoleillé par rapport à l’infection qui se répandait dans la pièce. L’aventure de Mrouchik aurait été une bande dessinée, on aurait pu représenter des têtes de mort flottantes vertes dans la pièce. Intrigué, notre héros observa les lieux avant de tenter un déplacement. Face à lui, un bocal en plastique surmonté d’un mât, à droite, un truc blanc massif, très grand, très haut, et moyennement brillant. À droite à gauche des tas de papiers, reliés, avec des photos de ponayz, de femmes pas trop habillées, de matériel informatique, et même un bon de commande pour un carton de 25 kg de Michokos. En hauteur, Mrouchik put apercevoir un tube rose pendu au mur, dont pendait une espèce de feuille molletonnée. Cette analyse lui permit de se rendre compte que quelques sauts et une phase Mrouchik, ce guerrier ! « J’t’éclate quand je veux saloperie ! ! Tu fais moins ta marrionette maintenant que je t’ai chopée ! ! » escalade lui permettait de monter sur le machin blanc, stratégiquement parfait pour dominer la situation et se faire une idée précise de l’usage des lieux. Restait l’odeur pestilentielle qui lui donnait mal au crâne. Prenant appui sur une pile de rouleaux grisâtres posés sur le sol, puis sur une pile de magazines étranges, Mrouchik put enfin poser les pattes sur le bord du grand truc blanc. Victoire, il avait gravi son Everest, sauf qu’il ne savait même pas ce que c’était. Et de là, il put enfin découvrir l’environnement proche, très proche, puisque le rebord du machin blanc était glissant, étroit et creusé en son centre. Si bien qu’émerveillé par le point de vue, Mrouchik tomba dans ce qui ressemblait à un volcan, mais tout blanc et avec de l’eau au milieu. La chute parut interminable, mais par chance, notre héros put s’agripper à une espèce de bloc mauve puant la lavande qui traînait dans la pente. Une fois bien posé sur ce providentiel reposoir, Mrouchik dut se rendre à l’évidence : impossible de remonter, et descendre le conduirait immanquablement à la noyade. Que faire ? Attendre ? Près d’une heure s’écoula quand une voix proche se fit entendre, maugréant une sorte de « Jvé posé une pêche, je fais ça après », voix féminine à priori, et qui semblait s’amplifier. Le bruit de la porte se fit entendre. L’heure était grave, il fallait agir. La suite dans le prochain numéro, ceci dit vous pouvez influer sur la suite en vous rendant sur le forum http://www.nioutaik.fr/daultimatewebzine/ : Si vous voulez que Mrouchik essaie de passer un triple loops périlleux piqué en direction du haut pour sortir du machin blanc, votez pour la solution 1. Si vous voulez que Mrouchik essaie ses ventouses de ninja pour marcher sur les surfaces glissantes, votez pour la solution 2. Si vous voulez que Mrouchik essaie une descente en rappel jusqu'à la flotte, votez pour la solution 3. Si vous voulez que Mrouchik attende pour voir ce qui se passe sans rien faire d’autre que de glander, votez pour la solution 4. MROUCHIK LE HAMSTER Vous pouvez aussi voter pour le rédacteur que vous voulez voir continuer cette histoire le mois prochain : Si vous voulez que ça soit zenito votez pour la solution A. Si vous voulez que ça soit Bebealien votez pour la solution B. Si vus voulez que ça soit Polo votez pour la solutionC. obi - 65 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :