42 n°4 mai 2009
42 n°4 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,5 Mo

  • Dans ce numéro : à la recherche du magazine perdu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
PORTNAWAK Comment vivre de TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR... grandes aventures sans jamais sortir de sa chambre En ces temps de crise, pas facile de pouvoir flinguer son PEL pour partir à la découverte de pays merveilleux où l'alcool coule à flots et ou les vahinés ne sont pas intéressées par vos muscles mais par votre capacité à recompiler un noyau linux... Mais haut les cœurs, grâce à ce guide tout frais sorti de nos esprits malades (NDLR : enfin surtout du tien, t'es gentil, ne nous inclus pas là-dedans) vous allez pouvoir vivre de fabuleuses aventures sans quitter votre chambre ! Les bases Posons un peu le contexte pour savoir ce qu'on souhaite et ce qu'on a comme moyens à notre disposition pour réussir notre coup. Postulat numéro un : vous êtes geek, donc superbe à l'intérieur de votre corps et dans votre tête, mais le monde ne vous a jamais vu sortir de chez vous. Du coup, vous avez un physique particulier, qu'on ne peut qualifier de disgracieux, car même le mot disgracieux pourrait vous attaquer pour outrage, mais disons que votre beauté est à l'intérieur. Et à cause de ça, l'exotisme, la bagarre contre de grands méchants pour coucher avec le trésor et récupérer la princesse (ou l'inverse) ne semblent pas tout à fait crédibles. UNE CHAMBRE BIEN ENTRETENUE, CA PEUT DEVENIR UNE JUNGLE En plus, ayant consacré tous vos salaires àupgrader votre pc en une sorte de monstre avec 10 processeurs, 42 disques durs et sept cartes graphiques, vous n'avez pas vraiment d'argent de côté. Alors pour aller passer un weekend formule 1 à Montargis, ça le fait à peu près, mais aller dans un pays lointain où l'homme pose rarement le pied, ça risque d'être un peu plus compliqué... Sans compter qu'entre les moustiques, les coups de soleil, la jungle et le fait qu'il n'aient pas le haut débit là-bas, ça n'en vaut pas la peine... Ouay may on veut du daypaysement Alors c'est vrai que vu d'ici, Montargis ça respire autant l'aventure qu'un épisode de Derrick. Puis franchement, qui a envie de se promener dans un bled qui n'est pas encore en dégroupage total, hein ? Donc autant rester chez soi. Oui mais voilà, si on se contente de se visser les fesses à son siège devant le PC comme d'habitude, pour le dépaysement c'est pas extraordinaire. Alors que faire ? Comment résoudre cet horrible problème à côté duquel les problèmes érectiles de Cerberus et ses difficultés à satisfaire sa chaudass chérie font doucement rire ? Pas de panique, zereise euh solucheune. Ouaip, on est aussi bilingue chez 42. La seule et unique chose faisable est donc de créer le dépaysement... dans sa chambre. Commençons par créer une ambiance de jungle tropicale moite. Pour cela, commencez par pousser les radiateurs au max, même en plein été. Il faut chaud dans la jungle. Ensuite récupérez de grandes bassines, que vous remplirez d'eau et que vous positionnerez le plus près possible des radiateurs. Si jamais elles se vident par évaporation, retournez vite les remplir à nouveau. A y est, il fait 42 °C dans votre chambre, et le taux d'humidité est tel que votre papier peint motif "fleurs de grand-mères" commence à se décoller, qu'une nouvelle espèce animale est en train de voir le jour dans vos vieux restes de pizza lais- - 58 -
PORTNAWAK sés sur le sol et une sueur luisante et chaude commence à parcourir vos aisselles charnues et poilues, glissant doucement le long de muscles bandés et dessinés magnifiquement. Bref l'ambiance est posée, en plus c'est malin, j'ai le bambou. Mais la jungle c'est aussi des plantes vertes partout et des animaux sauvages. Là aussi, rien de très difficile. Vous vous rappelez ces expériences idiotes qu'on faisait en primaire en faisant pousser des lentilles sur du coton ? Eh bien vous allez faire tout pareil. Rendez-vous à votre distributeur de boîtes de conserve le plus proche (votre mère, votre frigo, la pile de détritus qui fait office de bordel organisé au milieu de votre chambre, ou votre supermarché) et achetez-y dix boîtes de saucisses lentilles William Bourrin ainsi que beaucoup de coton. Arrivé chez vous, enlevez doucement les saucisses que vous mettrez de côté pour que votre petite sœur puisse s'amuser, et déposer vos lentilles sur les cotons préalablement imbibés d'eau. Entre ça, la chaleur et le taux d'humidité, ça devrait pousser vite. Et en plus, avec l'odeur, on est vraiment dans un pays étranger. Ne reste plus qu'à trouver l'animal sauvage. Pour cela, rien de difficile, il suffit d'un chat et d'eau, et d'envoyer l'un sur l'autre, dans l'ordre que vous préférez. Trop cool ! Vous avez créé une jungle ! Ouay may on veut du danger C'est vrai que quand on regarde un film d'aventures, on voit souvent un aventurier qui passe son temps à éviter la mort sous toutes ses formes, est toujours sur le point de crever mais s'en sort toujours miraculeusement. D'ailleurs, si j'étais aventurier, je ne chercherais même pas à me défendre ou à éviter de tomber dans ce trou rempli de lances acérés, de cobras venimeux et d'acide nitrique, car je serai sûr que les scénaristes trouveraient un moyen pour que je m'échappe. Suffit d'attendre patiemment, et hop, tu Un peu de tuning, et hop, on se transforme en aventurier du sacro saint pad L'aventure peut parfois aussi commencer en allant dans son garage triomphes et tu roules des patins à la bonasse de service. Comment faire pour reproduire ces trépidantes péripéties dans votre chambre, sans pour autant vous mettre en danger ? Commençons par examiner la pièce. À coup sûr y traîne un tas de linge plus ou moins sale, que vous utilisez selon la méthode suivante : je prends ce qui est au-dessus, et quand c'est sale je le mets tout en dessous. En plus d'avoir fabriqué un présentoir à vêtements perpétuel, ne vous obligeant jamais à les laver, vous pouvez à coup sûr y trouver de quoi pimenter votre petite vie. En effet, si l'on considère que vous n'êtes pas sorti de votre chambre depuis au moins cinq ans, à part pour y soulager des besoins naturels, votre pile de vêtements doit logiquement être couverte d'une couche sympathique, mélange de fluides corporels divers, de restes d'aliments et de la faune et flore locale qui s'y seront développées. Vous pourriez par exemple vous faire une infusion d'une chaussette de la pile, ou gratter la matière du slip pour en faire un petit pâté, histoire par exemple de faire honneur au repas dégoûtant du Temple Maudit avec Indiana Jones, ou tenter de survivre 20 min sans être asphyxié en vous tenant sous la pile... Bref tout plein d'aventures sont juste à portée... de votre slip. Ouay may on veut des maychants C'est bien, on a le lieu et le danger, mais ça ne suffit pas pour vous faire courir de belles aventures. Car il vous manque un ingrédient essentiel : un méchant. Car oui, c'est bien gentil de jouer au héros et de faire des cascades en sautant depuis votre chaise à roulettes jusqu'à votre lit... mais c'est un petit peu facile. Ce qu'il vous faut maintenant, c'est un adversaire à votre taille (1m58 sur la pointe des pieds) et qui soit à la fois résistant mais sachant s'incliner quand il le faut devant votre roxxitude totale. Seul souci majeur : vous n'avez pas beaucoup d'amis. Et ceux que vous avez, vous les avez rencontrés sur Wow, de même que votre copine GrossesMichesDu93... mais malheureusement vous ne les avez jamais vus en vrai. D'ailleurs vous aimeriez bien, car quand GrossesMichesDu93 vous envoie des photos, on dirait Jessica Alba. C'est marrant d'ailleurs, on dirait presque sa jumelle, tellement elle prend les mêmes poses, avec le même maillot de bain, le même maquillage, les mêmes retouches photoshop... Mais où trouver un méchant d'une envergure suffisante pour vous donner du fil à retordre ? La réponse est toute simple : votre famille. En vous y prenant bien et avec un minimum de subtilité, vous pouvez voler et torturer les barbies de votre sœur, piquer le pc de votre frère, voler cet objet oblong que votre mère cache dans le tiroir de sa table de chevet en rougissant quand vous entrez à l'improviste, ou aller fouiller dans l'historique des sites gays visités par votre père. Avec ça, c'est sûr, vous aurez une meute d'aigris en colère, voulant tout faire pour entrer dans votre chambre jungle et souhaitant vous tordre le cou. Ouay may on veut du sayxe avec l'héroïne/le héros Ah zut. Désolé mais là je ne peux rien faire. Je dois y aller, le micro-ondes m'appelle pour me dire que le sandouiche au fromage est à point. Bebealien TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR... - 59 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :