42 n°4 mai 2009
42 n°4 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,5 Mo

  • Dans ce numéro : à la recherche du magazine perdu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
PORTNAWAK SCIENCUM NAZUS simple quoi. D’autant que si vous vous rappelez ce que j’ai écrit une paire de lignes plus haut, les crânes sont peut être des DD de pleins d’octets, et je sais pas vous, mais j’ai du mal à imaginer un payçay en pierre avec un crâne DD branché en USB. Trop mystérieux ce Skull of Doom. L’analyse des cinq crânes : Fort des contradictions observées sur le crâne découvert par Hedges, une expertise plus poussée (enfin surtout plus récente) est menée en 1996. Les analystes prennent pour témoins un gobelet en cristal découvert lors de fouilles modernes et daté d’environ 500 ans avant Djézusse, et un crâne en cristal fabriqué en Allemagne en 1993. Je vous passe les détails sur le déroulement, z’avez qu’à imaginer un épisode des Experts sauf qu’à la place des cheveux et des polaroids, ils se servent de cailloux et de calendriers. Le verdict tombe (il va bien, merci de vous en inquiéter, il sortira de l’hôpital la semaine prochaine) : Le crâne de Londres et celui de Washington comportent des traces d’usinage qui laissent penser qu’ils n’ont donc pas été faits par polissage manuel. Donc a priori des faux. Le British Museum passe les conclusions sous silence, et se refuse à tout commentaire. Le crâne londonien fut de nouveau soumis à expertise en 2004. Les résultats n'ont jamais été communiqués. Des questions se posent alors, pourquoi avoir demandé une nouvelle expertise malgré les résultats obtenus en 1996 ? Pourquoi passer sous silence les données recueillies ? La légende reprend du poil de la bête puisqu’il semble qu’il y ait une démission scientifique face à l’objet. Le crâne à la croix reliquaire a été retaillé au niveau des dents, et a bien sûr été abîmé par les Espagnols lors de sa transformation en socle pour croix. Coup dur pour la prophétie des 13 crânes, puisqu’avec un crâne dénaturé, les informations révélées à l’Humanité seront incomplètes, voire ne seront pas livrées du tout étant donné qu’un des DD est endommagé. (Haaaa on va tous mourir, c’est la faute aux Espagnols !!!) Les crânes Max et Sha-Na-Ra, issus de collections privées, ont vu leurs résultats passés sous silence, alimentant ainsi les moulins des détracteurs qui voient dans ce refus de communication un aveu de supercherie, mais aussi le moulin de la mouvance New Age qui fantasme dès lors sur des résultats über top secret pire qu’à la Nasa et le FBI réunis. Si on ajoute à cela le mutisme du musée de Londres, c’est la fête du slip dans les sectes prônant la fin du monde. Quoi qu’il faut en penser ? Les Mayas ont toujours fasciné, d’une part du fait du manque d’infos à leur sujet – dû à l’absence de transmission écrite puisqu’à l’époque le savoir se transmettait oralement de génération à génération et à la destruction assez systématique des reliques païennes par la « sacro-sainte église » – et d’autre part du fait qu’ils avaient une connaissance très approfondie des mathématiques (ils connaissaient le zéro) et en astronomie. Le combo des deux a toujours été source d’inspiration pour les esprits curieux et assoiffés de mystères, et au fil du temps, on a prêté aux peuples mésoaméricains des capacités farfelues et totalement irréalistes, le tout basé sur des interprétations douteuses de cailloux plus ou moins gros. Dès lors, une prophétie sortie de nulle part sinon d’une interprétation subjective de gravures et de calendriers antédiluviens prend des proportions dantesques grâce à la crédulité ou au besoin de croyance des gens. Les découvertes successives de crânes de cristal semblent arriver comme par hasard au bon moment pour illustrer cette prophétie des 13 crânes, pas loin de la date du 21/12/2012. A moins que ce ne soit la prophétie qui tombe finalement bien, juste après la découverte du crâne de F.A. Mitchell Hedges. Bon par contre il ne faut pas oublier que la plupart des légendes tirent leur inspiration d’un fait, reste à trouver celui qui est à la source des crânes de cristal. D’ailleurs si vous avez prêté un peu attention à ce merveilleux article, vous vous rendrez compte que finalement, ces crânes peuvent très bien n’avoir strictement rien à voir avec la date du 21/12/2012, qu’ils soient authentifiés ou déclarés faux. C’est probablement le fruit d’un hasard calendaire, d’une lubie mystique, ou même de l’imagination d’un archéologue en mal de reconnaissance qui devait tout faire pour être à la une des journaux de l’époque. L’avenir nous le dira, ou pas, on reparlera peutêtre de cette histoire à la fin supposée du 6e cycle maya, dans 13 000 ans, quand les archéologues du futur découvriront sous une pile de papiers de Michoko fossiles un exemplaire de 42 ayant échappé aux affres du temps. (Il sera p’têt même en quartz, cet exemplaire de 42, on a des technologies de fou à la rédac.) - 54 -
PORTNAWAK En revanche, la question qu’on peut se poser, cartésien ou pas, c’est sur la teneur de la révélation prévue des crânes de cristal. Il est dit que le monde changera en 48 h : Un bouleversement climatique, la fonte brutale des glaciers, des mouvements tectoniques ? Une partie du monde visitera dès lors le fond des mers, alors que des îles émergeront, et pourquoi pas du côté de Bimini, une certaine route de pierres 90 m sous le niveau de la mer… (Eh ouais, l’article sur le Triangle des Bermudes du n°2, haha, tu vas devoir le retélécharger à force.) L’éveil à un sens nouveau, à une connaissance pouvant changer l’évolution du monde actuel. Mais qui sera là pour le voir ? Les détenteurs des crânes, pour peu que les 13 soient rassemblés ? Et quid des informations révélées ? 13 personnes suffiront-elles à recevoir autant de savoir ? Auront-elles la capacité de le restituer ? Sauront-elles suivre une voie honorable et ne pas s’en servir à des fins malsaines ? La révélation d’une entité supérieure, un « dieu », une présence extraterrestre, des « Ancien » ? Mais le monde dans lequel nous vivons, adepte à 90% à des croyances ancestrales, qui n’a de cesse de déclencher des guerres au nom de la divinité à la mode suivant le pays, serat-il prêt à recevoir une info mettant à mal des millénaires de croyances et toute une société basée sur des préceptes écrits par des prophètes ? L’homme par définition a peur de ce qu’il ne comprend pas. Toujours est-il que les prophéties et les légendes ont toujours existé et continueront à perdurer. Quant aux crânes de cristal, j’ai envie de rêver un peu et de dire « pourquoi pas » parce que finalement quand on regarde en arrière, on s’aperçoit qu’un dénommé Galileo Galileia été condamné à la prison à vie pour avoir dit ECRIRE DANS DU QUARTZ ! ? ! 1 ! ! Le quartz, c’est pas du tout un matériau dans lequel on peut stocker des données avec nos connaissances actuelles. Vous pouvez essayer de défoncer vos disques durs, clés usb et autres mémoires flash, y’a pas de quartz dedans. (Ou alors s’il y en a, il sert pas à stocker). Pourtant, en physique ondulatoire, il est établi qu’un signal vibratoire simple (numérique) peut être contenu par le quartz. Une preuve ? Si vous portez une montre sans aiguilles, c’est pas une montre à quartz des fois ? Il suffit d’envoyer une impulsion électrique au quartz, par le biais de la pile pour l’occasion, qui restitue ce signal numérique et donne ainsi le décompte des secondes. C’est formidable non ? Donc sachant qu’un signal vibratoire simple est enregistrable dans le quartz, il est envisageable de stocker un signal plus complexe, analogique, dans ce même quartz. Le problème est de pouvoir contenir les infos en ordre, sans que tout se mélange, d’où une complexité rebutante à l’heure actuelle. Mais rien ne dit que c’est impossible, donc les crânes, sous le contrôle d’une technologie différente de la notre (pas forcément plus avancée) pourraient très bien avoir été remplis d’infos du style analogique. De là à pouvoir les lire, il y a un monde, puisqu’il n’existe aucune info concernant les choses à étudier. (En gros ça équivaut à étudier un bol de guacamole en le prenant pour un enjoliveur de voiture.) L’espoir des mystiques tient donc dans le fait que l’inversion magnétique supposée de 2012 créera une impulsion suffisamment importante pour déclencher la lecture des données contenues dans les crânes, par projection holographique, ou via le 13ème crâne baptisé le crâne chantant. (Vraisemblablement celui de Hedges avec la mâchoire mobile) que la Terre tournait autour du Soleil. En 1879, Joseph Swan a mis au point un filament qui peut éclairer toute une pièce par simple effet de chauffe. On découvre aussi plus récemment que la voix est une fréquence, qu’elle peut être transformée en ondes pour voyager avant de redevenir fréquence pour être compréhensible par notre oreille. Qui au Moyen- Age aurait pu imaginer l’invention du téléphone ? Téléphone qui d’ailleurs possède aujourd’hui plus de mémoire interne qu’un payçay d’il y a 15 ans. Alors pourquoi pas vouloir croire qu’une technologie a pu permettre un jour de remplir des blocs de quartz hyalin d’une multitude d’informations, dans ce monde ou dans un autre. De plus en plus de gens veulent croire à l’existence d’autres sources de vie dans l’immensité de l’univers, alors qu’il y a moins de 500 ans ils auraient été brûlés pour tenir ce genre de propos. Quoi qu’il en soit, la réponse arrivera peut-être le 21 Décembre 2012, et dans ce cas, soit le monde changera, soit on sera tous morts. (D’ailleurs, les chercheurs du LHC estiment qu’il faudra attendre 2012 pour découvrir de la matière noire via le laser, p’têt un signe). Au pire il ne se passe rien, et on se dira que les Mayas, c’étaient bien des branleurs, et qu’en plus ils n’y connaissaient rien en caillouterie, puisque la gemme la plus énorme de l’univers, ce n’est pas le cristal, mais le cestral, car comme le disait un certain Adam d’Eternia : « Par le pouvoir du crâne en cestral, je détiens la force toute puissante ! » obi SCIENCUM NAZUS - 55 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :