42 n°4 mai 2009
42 n°4 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,5 Mo

  • Dans ce numéro : à la recherche du magazine perdu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
PORTNAWAK Les crânes de cristal SCIENCUM NAZUS Parce que les Mayas c’était vraiment rien que des crâneuses Il y a presque un an sortait le dernier volet des aventures d’Indiana Jones, répondant au doux nom d’Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, dont le pitch annonçait que le héros devait retrouver une relique donnant le pouvoir de contrôler l’univers à quiconque la possèderait et saurait en déchiffrer les données, et bien évidement, avant les méchants habituels de ce genre de film, des nazis pedobear amateurs de pr0n de ponayz. N’ayant pas vu le film, je ne m’étendrai pas sur le fait qu’il apparaisse comme une sombre bouse aux yeux des cinéphiles et des autres, ni sur le fait que depuis sa sortie a ressurgi la fameuse prophétie Maya concernant la fin du monde, mais je vais plutôt m’attarder sur le sujet principal du film, le crâne de cristal, et le mythe qui y est lié. Avant tout, un peu d’histoire et de mythologie, parce que 42, c’est aussi de la culture : Il y a environ plein de millions d’années, probablement même avant le Début c’est pour dire, il existait dans l’univers 12 planètes peuplées d’humains. Et l’une d’entre elles, la Terre, se prénommait la Planète des Enfants (nom qui a sans doute inspiré un certain Case Imir et son île aux enfants). Les onze autres mondes, dans un élan de bonté, se sont décidés à stocker leurs connaissances dans des réceptacles un peu fashion, les crânes de cristal (ça fait classe comme MR CRÂNE EST MORT DE LOL légende hein). Ces peuples, après avoir fait leur sauvegarde sur leur DD cristallin, les ont amenés sur la Terre pour en faire don à ces noobs d’humains. Devant l’air niais et le regard vide de la progéniture terrienne, les « Anciens » (ouais ça aussi ça fait classe) aidèrent les Hommes à fonder quatre grandes civilisations un peu gozu pour garder ce savoir et préparer les générations suivantes à le recevoir. Ainsi naquirent Mu, Lémurie, Mieyhun et l’Atlantide (punaise que c’est classe). Les crânes de cristal, au nombre de 13 (car oui, à cette époque, 11 peuples = 13 sauvegardes, le zippage n’était pas encore au point), furent gardés dans une immense pyramide appelée « l’Arche » (ouais, encore la classe) par les civilisations descendantes de Mu, à savoir les Olmèques, les Mayas, puis les Aztèques. Manque de pot, les Aztèques, ils se sont pris une dérouillée par les Espagnols lors de l’âge des Conquistadores. Faut dire aussi que résister à des armes à feu quand on se balade à moitié à poil et qu’on a pour seule arme le couteau à steak, ça aide pas. Du coup, les prêtres Aztèques ont éparpillé les crânes pour éviter qu’ils ne tombent en de mauvaises mains, surtout des mains avides de conquêtes. La réunification des crânes signifierait la renaissance des civilisations originelles, et aussi le jugement de l’Humanité, qui se verrait détruite (ou des saumons, les archéologues ne sont pas d’accord sur la traduction à donner) ou sauvée, selon le ressenti de ses pairs. Flippant, hein. - 50 -
PORTNAWAK T’en veux de l’archéo-chronoprophétie : Le calendrier Maya est composé de cinq cycles, qui ont tous pour point commun une fin et un début (Captain Obvious dans la place), mais plutôt dans le sens la fin d’un monde et un renouveau, une renaissance quoi. Des cycles, merde, suivez un peu ! Et dans la mythologie mésoaméricaine, un cycle s’appelle aussi un soleil. (Culture, confiture, tout ça). Ouane, Ocelotonatiuh le dieu Jaguar, le 1er cycle : Appelé aussi le cycle des Géants, ceux qui auraient construit les pyramides, les temples gigantesques, avec des gros blocs de cailloux que même Chuck N il peut pas les bouger. Ce 1er Soleil fut détruit par l’eau dans un gros « pounaibloubloublou » pendant lesquels les hommes furent changés en poissons (des truites et des saumons pour ceux qui suivent) et seuls sept couples qui se planquèrent dans des grottes pendant le Déluge (ouais le même que la Bible) purent survivre et repeupler la Terre en vue du 2e cycle. A cette époque on ne s’emmerdait pas avec la consanguinité, la durée de vie et les générations. Toouuuu, Ehecoatl le dieu de l’Air, le 2e cycle : En fait Ehecoatl, c’est le nom du serpent du vent qui a bouffé le Soleil n°2, ce qui a eu pour conséquence de transformer les hommes en singes. Il n’y eut qu’un homme et une femme échappant à ce changement, ça tombait plutôt bien, ils allaient de nouveau pouvoir repeupler le monde à deux. A moins que ce ne soit les singes qui furent pris de passion pour les ouvrages de Darwin. Sriiii, Tleyquiyahuillo, le 3e cycle : Là, à part un nom à coucher dehors, et le fait que le Soleil fut détruit par le feu, pas beaucoup d’infos. Sans doute que ce feu destructeur était une allégorie (ouais vas-y Gorie ! !) des activités magmatiques et volcaniques terrestres. Et même si personne n’en a parlé, je soupçonne fortement qu’il y ait encore eu deux pistonnés choisis pour forniquer à tout va. Fouaur, Chlachiuhtlicue déesse de l’Eau, le 4e cycle : Plus le temps passe, et moins les cycles sont détaillés, un peu la faute à ces crapauds de Conquistadores et aussi aux suivants (ouais ceux qui vénèrent un mec cloué à 33 ans) qui ont pris soin de tout détruire, sous prétexte que c’était païen. (Paaaaaïeeeeeeen comme diraient les Inconnus). Bien joué, ils mériteraient la même chose aujourd’hui tiens. Tout ce que je sais de ce 4e cycle, c’est que les hommes se sont encore fait pounaide, mais ce coup-ci par la faim après un déluge de sang et de feu. Mais comme d’hab’, deux pistonnés minimum pour commencer le 5e cycle dans la luxure et les orgies sans fin. SCIENCUM NAZUS Failleve, Tonatiuh le dieu Soleil, le 5e cycle : Le 5e cycle, c’est celui dans lequel nous vivons aujourd’hui, et qui est censé s’achever par la mise en mouvement de la Terre, un certain 21 Décembre 2012. Ce mouvement de la Terre pourrait être assimilé au « redressement » en cours qui aura pour finalité l’inversion des pôles. Et là vous allez me dire, quel rapport avec les crânes de cristal ? Faudra lire les encarts qui traînent à droite à gauche pour ça. Quand les crânes deviennent à la mode : Tout commence à Belize en 1924. Anna Mitchell Hedges, fille de l’archéologue F.A. Mitchell Hedges, est autorisée pour son 17e anniversaire à participer aux fouilles organisées dans les ruines du - 51 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :