42 n°4 mai 2009
42 n°4 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,5 Mo

  • Dans ce numéro : à la recherche du magazine perdu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
IRL Et en plus on s'en rend pas compte… UN PEU DE REFLEXIONNAGE Oh vous allez me dire "Moi je mate pas la télé et pour la pub j'ai Adblock sur mon Firefox, ça me concerne pas ! " Ahah pauvre fou, mais faut savoir que spa pour nous qu'ils font ça hein. Ils font pas des pubs et des séries/films pour les geeks, ils le font pour la masse. Pauvres de nous, on croyait connement qu'on avait droit à un peu de compassion mais en fait non, on sert juste de mule comme pour les trafiquants de drogue. Un film de super-héros ? Les geeks y vont par fanatisme, les gens "normaux" suivent après le buzz des bloggeurs. Vous savez les bloggeurs influents, les gros relous qui se pompent les uns les autres pour augmenter leur pagerank sur Google. Une série sur les geeks comme Big Bang Theory ? Placement product pour les gros fournisseurs de matériel informatique, les consoles dernier cri, les jeux tout pourris… J'aime beaucoup cette série mais je ne me leurre pas, je sais que le but n'est pas de satisfaire les attentes de la communauté "Vous avez vu on pense à vous ! Vous n'êtes plus des parias" mais bel et bien pour que l'on puisse vendre encore plus d'Alienware et d'Xbox 360 aux jeunes. Il faut faire passer le mot comme quoi, même les geeks, ces gens qui sont über intelligents, utilisent ces produits-là. Apple a tellement bien compris le but du jeu qu'il est presque impossible de voir une nouvelle série ou un film sans Mac ou iPod dedans. Il n'est même pas question de troller sur Apple saycaca et Vista saytoutbuggé, c'est fade. Il faut attendre que de vrais geeks entrent en scène pour que l'on commence à voir des films POUR geeks. Le Seigneur des Anneaux, 300, Watchmen, IronMan, ces films-là collent parfaitement à la vision que nous en avons en lisant les bouquins ou les comics, parce qu'ils sont faits pour nous. Rappelez-vous 300, combien nous avons pu faire de détournements dessus, combien les critiques ont été vives, cependant, un vrai fan vous dira que c'est exactement la copie exacte du comics et que ça fait vraiment plaisir au caleçon. Pareil pour Watchmen, alors pourquoi maintenant ? Parce que j'ai l'impression que, parmi les réalisateurs hollywoodiens, il y a de vrais passionnés, des geeks purs et durs qui ont dû faire des crises de convulsion devant Spiderman 3 ou le dernier Superman et qu'ils ont senti le vent tourner. Il y a des exceptions et des déceptions… Si vous êtes un vrai geek et que vous avez vu les horreurs infligées à des monuments culturels, vous ne pouvez rester impassible et vous sautez sur toutes les news qui relateraient des futures hypothétiques réalisations (Uwe Bole mourra sous mes coups, Mickael Bay criera mon nom à son agonie). Vous n'êtes pas seul. C'est pourquoi il y aura toujours de l'espoir. Dix ans pour que Peter Jackson fignole LOTR, un Watchmen qui vous laisse collé sur votre fauteuil, un Battlestar Galactica qui ne vous prend pas pour un con avec des incohérences sociales ou scientifiques… Il faut oser espérer qu'il existera toujours une personne qui ne voudra jamais laisser un pan de la culture geek tomber entre les mains de producteurs avides d'argent et de reconnaissance. La reconnaissance pour des œuvres geeks ne vient pas de la masse, on ne peut consciemment pas croire qu'un film sur un mec en collant est réussi parce que la masse a aimé. Et le problème c'est qu'on finit par vraiment croire que la prochaine fois ça poutrera du nain en tutu rose sauf que la faux de Dame Déception vient wizzer sur MSN. J'ai vu mon geek se lamenter pour avoir Fallout 3, lui qui en avait les caleçons tout élargis d'attendre et de baver, il est de la race des acharnés des deux premiers épisodes, alors quand il a fini - 44 -
IRL Conclusionnage HAN NAN JVAIS ETRE LOLCATISEEEEE DO NOOOOOOOT WANNNNNNNNT (Oui, cette image n’a aucun rapport avec l’article, mais un lolcat est un lolcat !) par toucher au 3… J'ai lu la déception dans ses yeux, comme un gamin qui aurait voulu un vélo bleu pour Noël et qui reçoit un pull vert caca d'oie avec la tête de sa mamie tricotée dessus ou comme moi quand je rate mes soufflés au Gouda. C'est retombé tellement fort qu'il a fallu acheter des jeux vieux pour pouvoir retrouver l'Art vidéoludique à son sommet. Pourquoi faut-il que l'on se foute de la gueule des geeks ? Comme si on nous prenait pour des emmanchés du cerveau qui ne verront pas la différence entre un Kotor et un Star Wars Lego. La société s'est accaparée la culture geek pour pouvoir la ridiculiser, l'abaisser à son niveau de consommation instantanée. On ne consomme pas un Star Wars comme on consomme un American Pie, on ne joue pas à Shadow of The Colossus comme on s'emmerde sur un Léa passion Poney Sado-masochiste. Faut-il vraiment que l'on brûle le geek sur l'autel du consumérisme ? Finalement les geeks susciteront toujours le refus et la curiosité morbide. Combien d'entre vous ont des amis nongeeks qui, parfois, vous linkent un site ou une vidéo que vous connaissez depuis deux ans ? Vidéo qu'ils ont dénichée après avoir regardé Les 100 plus trucs de Dechavanne ? Ça vous met les nerfs hein ? Eh bien vous n'avez pas fini de leur dire « OLD ! REPOST ! » car le geek continue sa lente ascension vers les sommets de la société, tout le problème est de savoir si c'est parce qu'il le veut pour promouvoir sa communauté ou si c'est parce que la société est en manque de repères et se voit obligée de tout pomper sur le geek. Faudra-t-il attendre la venue de vrais réalisateurs ou éditeurs de jeux vidéo pour mettre enfin ses lettres de noblesse en or massif incrusté de diamants au mot "geek" ou devra-ton se contenter de repompages grossiers et insultants sur notre communauté par des pseudos réalisateurs merdiques qui pensent pouvoir tout récupérer sous la foi de "mais c'est geek, spa de la culture, on peut se servir ! "… WAIT AND SEE ! ! 1 Lyrya UN PEU DE REFLEXIONNAGE BEBEALIEN PRESENTE : QUEUAAAH ? TU VEUX ENCORE DES FIGURINES « MON PETIT PONEYZ » MAIS MA PAROLE, TU ES INSATIABLE, HEUREUSE- MENT QUE BEBEALIEN EN A UN STOCK ENORME ! - 45 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :