42 n°4 mai 2009
42 n°4 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,5 Mo

  • Dans ce numéro : à la recherche du magazine perdu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
IRL Le geek est-il bankable ? Bien sur que oui ! Même les geeks peuvent aller à la banque *BAFFE* UN PEU DE REFLEXIONNAGE Je vais vous dire franchement, je ne suis pas une geekette. Oui et j'ai presque pas honte. Je suis une de ces filles qui, après des déboires de vie, ont fini par se jeter à corps perdu dans la bouffe/internet/alcool/enfantspouralloc. Je crois que, dans le fond, je ne suis qu'une noob puissance mille qui tente misérablement de survivre dans le monde de son homme, qui lui est un vrai geek fini. L'Amour vous fait faire des tas de choses, moi il m'a geekisée. Et pourquoi je parle de ma sale vie de petite emmerdeuse me direz-vous. Parce qu'en tant que vile profane, je suis en mesure de parler de choses que les geeks peinent à approcher (irl, des filles pas en jpeg, un coiffeur, une télé, un MacBook…). Je peux même me permettre de dire les choses en face ! Ouh là attention, article vérité ! Avant même que j'apprenne ce que le mot geek voulait dire, je pouvais déjà voir la société qui nous entoure changer et arpenter les terrains fertiles de la nerditude. Et tout s'emballe depuis quelques années. Le premier choc a dû être Spiderman. Depuis quand fait-on des films d'un dessin animé ? Bah oui, pour moi, c'était un dessin animé qui passait à la 3 hein, j'ai pas été élevée aux comics. Après y a eu Smallville, la série sur Superman. Les super-héros à l'honneur ? Pour des geeks, ça serait presque normal, mais remettons-nous au niveau des newbies, c'est assez déroutant. "Depuis quand fait-on des films JACKPOT LES COCOS ! J'viens d'avoir l'idée du siècle ! On va faire des sodas Pacman ! Purée j'suis trop un ouf dans mon slip en kevlar ! sur des mecs en collants et poutres apparentes ? Tout ça ne vaut pas un bon PedroAlmodovar ou un Woody Allen ! Donnez-nous des films d'auteurs qui font chier bordel ! " C'est bien la peine d'ouvrir l'horizon des cons… Quand tout est parti en coquillettes… Enfin bref, j'ai été nourrie à MacGyver et j'étais la seule de mon lycée à connaître Stargate SG-1 (comment peut-on ne pas aduler O'Neill ?), je suis fan depuis mes 6 ans de Metallica (ma grande sœur est géniale), pourquoi le monde ne tournait pas rond ? J'ai compris le jour où j'ai découvert les geeks que je n'étais pas la seule dans mes trips, mais il aura fallu 23 ans… 23 ans aussi pour voir que, de plus en plus, une communauté qu'on a toujours méprisée devient peu à peu LA référence. Finies les séries ou les films où on montrait des geeks à chemise et face de calculette, finis les gros stéréotypes, fini le temps où l'on devait cacher ses passions pour pouvoir avoir une "vie normale". Il est maintenant de bon ton de dire "oh j'ai un mac et j'adore les lolcats, c'est trop marrant ! ". Écœurant de voir que les geeks, même acceptés, passent pour des cons grâce à des amputés du bulbe médiatisés. Pourquoi prendre l'essence même d'une communauté, la salir totalement et faire croire à tout le monde que c'est le summum de la classe ? Pourquoi nous avoir craché dessus si longtemps avant de faire un gros retournement de veste ? Tiens on va commencer par un exemple purement factuel : on a lynché Dorothée pour avoir "osé" diffuser des animes (bon elle les a démolis mais passons), on a dit que les mangas n'étaient pas bons pour les enfants, que ça pourrissait leurs - 42 -
IRL pauvres petits neurones. Et que voit-on maintenant ? Des animes sur toutes les chaînes, des écoles de mangas, des boutiques remplies ras la gueule de jeunes emos qui viennent chercher leur pitance parmi les livres un peu noirs… J'ai pas loupé une étape ? Tu lisais un manga il y a à peine 7 ou 8 ans, on te regardait un peu comme un monstre asocial qui lit des trucs chelous, vite fuyons, il va nous bouffer le cerveau avec une paille ! Pourquoi ? Qu'est-ce qui a changé ? N'espérez pas que je vous donne la réponse, j'en sais rien mais je suis limite choquée que les gens/médias/cons s'emparent d'un truc qu'ils ont presque tous fustigé il fut un temps. N'espérez plus voir des gens avoir de réelles valeurs/convictions et les voir s'y tenir, ça n'a plus cours depuis quelque temps. On nous prend pour des vaches à lait… Nan je vais pas être dépressive tout le long de l'article, j'écoute de la biguine pour me mettre d'entrain, vous allez voir, j'vais finir par être drôle à un moment. Ce qu'il y a c'est que j'ai du mal à comprendre les aléas de la société. Un certain relent d'hypocrisie. Comme si ça ne suffisait pas que les gens le soient constamment, il faut aussi que tout le reste le soit. Et notre petite bulle d'air qu'on pouvait retrouver sur nos ordinateurs, dans nos livres, dans nos jeux ? Pourquoi ne peut-on pas la laisser en paix ? Pourquoi la polluer ? Mais parce que ça fait vendre pardi ! La communicante que je suis (ouais j'ai fait des études attends) va vous apprendre un truc de ouf sur la publicité et les médias… si vous ne le savez déjà pas, vous êtes geek donc intelligent (ou pas). Il faut savoir que les grosses entreprises qui vendent du rêve en bouteille rouge, pour être sur le coup et être au top de la hype, se basent sur des "influenceurs". Qui sont ces gens ? Eh bien il fut un temps où la communauté homosexuelle était le must en matière d'influence. Elle avait toujours un coup d'avance en matière de vêtements, de décoration, de musique, de films… Le métrosexuel est apparu, les films de bobos parisiens ont pollué les salles de cinéma (et c'est pas fini, c'est comme le gras, ça colle), les chaises style Louis Croivébaton remaniées en rose et plastique se sont installées un peu partout… Bref, tout ce que les homosexuels faisaient, il fallait copier. En ce moment, c'est les écolos qui ramassent le pompon et ont le droit au tour gratuit, partout des émissions pour se maquiller bio, manger bio, refaire la déco bio, chier bio, ne pas polluer bio… Moi ça me gonfle mais il faut bien commencer par ça pour sauver les miches de la planète (Vive les transports en commun ! Plantez des arbres ! Omondieu je vire psychobio !) "Mais qu'est-ce que les geeks viennent foutre là-dedans ? ? " J'y viens, impatient. Les publicitaires ont fini par comprendre l'importance de la communauté geek. Elle touche bien plus de monde que les écolos ou les homos, elle ne se limite pas aux barrières habituelles (couleur, religion, langue…), bref on peut faire un truc pour geeks aux States, les Chinois comprendront les références, pas besoin de refaire les pubs pour que ça colle aux exigences culturelles. Parce que le geek n'a qu'une "seule culture" et ne la mélange pas toujours avec la culture de son pays, donc il comprendra tout de suite les allusions dans une pub ou autre qui contient des morceaux de geekitude, alors qu'un pnj tout bête va voir un truc coloré avec des bidules et passera son chemin par manque de culture. Spa une insulte, c'est juste que l'on peine à voir des allusions dans des objets qui ne sont pas de notre culture, moi vous me montrez une pub jap avec un détail pertinent que tous les japs vont se claquer une barre dessus, j'vais rien panner. UN PEU DE REFLEXIONNAGE - 43 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :