42 n°4 mai 2009
42 n°4 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,5 Mo

  • Dans ce numéro : à la recherche du magazine perdu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
BD/COMICS DOSSIER DECOUVERTE Cet acteur (qui est awesome, il a à son actif d’excellents films comme Shaun of the Dead, Hot Fuzz et Run Fat Boy, Run) est un des personnages-vedettes du nouveau comics des déjantés Darrck Robertson (Transmetropolitan) et Garth Ennis (Punisher, Preacher). Le pitch est simple : les super-héros font chier, ils font n’importe quoi, causent trop de dommages et tuent des innocents « sans faire exprès ». Hugh Campbell (Simon Pegg donc) va à la fête foraine manger une pomme d’amour avec sa chérie, ils passent un moment délicieux, arrivent un méchant coursés par le héros A-Train, ils ravagent tout sur leur passage et passent au milieu des tourtereaux se donnant la main en… arrachant les bras de l’élue et en l’écrasant comme une vulgaire crêpe contre le mur. Hugh hurle et pleure, mais ce qui l’énerve vraiment c’est le j’menfoutisme du héros en question, monde de merde. Peu après, un mec un peu louche vient voir notre cher Hugh « hey mec, ça te dirait de rendre la monnaie de leur pièce à ces trous du cul costumés ? » Et hop, c’est parti. Une bande de 5-6 mecs qui haïssent les héros se retrouvent boostés et bien décider à leur botter sévèrement le cul. des « tournantes d’initiation », ils sont bêtes, hautains et méprisables au possible. Ils ont aussi souvent des secrets à cacher (comme un héros, le Tek-paladin qui ne peut pas s'empêcher de fourrer sa **** absolument partout, ce partout inclut le chihuahua de sa nièce et les pastèques...). Quelqu’un doit les faire payer, et ce quelqu’un, c’est un rouquin qui chasse des zombies à coups de batte de cricket dans Londres en buvant de la bière Fourffe : The Filth « Désirez-vous conclure la vente par une s*****e » Ce qui est intéressant, c’est de voir l’envers du miroir des héros : ils recrutent que les nanas canons et les soumettent à Y’a des comics, il me suffit d’une phrase pour savoir que je vais l’acheter, celui-là en fait partie. On y suit les aventures d'un dénommé Greg Feely, type en apparence tout à fait normal (sa seule préoccupation est la santé de son chat) qui mène, en réalité, des activités pour le compte du Filth, une organisation secrète qui veille au nettoyage de la réalité souillée par des "résidus" liés à des perturbations du continuum temporel. Ces souillures, ces mauvaises choses, c’est ce qui pourrit la vie des gens que nous sommes. Ca aurait presque l’air normal, sauf que le monde décrit est complètement fou : décors complètement illogiques (entre Matrix, Alice in Wonderland et un porno gonzo), personnages ravagés, univers très complexe du fait des croisements entre plusieurs réalités et un gros côté Blade Runner en prime. Derrière tout ça, on y voit des mises en garde contre l’existence potentielle d’un état policier (un peu comme dans V for Vendetta d’Alan Moore) mais surtout beaucoup de situations inimaginables qui demandent une seconde lecture. (Ah oui, y’a du cul et de la - 36 -
BD/COMICS violence aussi, en même temps, c’est du Morrison, le mec de The Authority, vous vous attendiez à quoi franchement ?) Revers de la médaille, si vous n'êtes pas familier avec les comics, cette œuvre n'est pas très abordable, par contre si vous avez une certaine expérience des comics, foncez ! J’aurais pu vous parler d’autres petits bijoux comme 100 Bullets (un inconnu propose à des gens des balles spéciales pour tuer les gens qui leur ont fait du mal, sans qu’on puisse jamais les retrouver, mais vu le contexte actuel, si je parle de ça, la CIA du FBI va débouler chez moi pour m’embarquer à cause d’un massacre commis par un mec qui lisait des comics, il pouvait pas jouer à des jeux vidéo ce con franchement ?) ou de Walking Dead mais si je continue, le chef va me taper dessus parce que les articles sont trop longs Bref, vous aurez compris l’idée de cette « troisième force du comics » : proposer un truc différent, plus mature je dirais même et où le comics dépasse le cadre du héros en slip fluo qui tape des méchants voulant dominer le monde. Place au monde réel, aux sujets sensibles et exit les taboos sur le saysk, la politique et la violence, Vertigo and co., yabon ! Polo DOSSIER DECOUVERTE COMMENT CHOISIR UN NOUVEAU COMICS ? Quand une nouvelle série est publiée, pas toujours facile de faire son choix, mais pour ça, y'a une technique infaillible. Voir les noms de Warren, Ellis, Garth Ennis, Grant Morrison, Brian K. Vaughan, Darick Robertson, SteveDillon et Brian Azzarello, c'est un passe-droit vers un comics forcément décalé mais surtout, d'excellente qualité. En fait, ça marche un peu comme au cinéma. Et comme une image vaut mieux qu'on long discours : - 37 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :