42 n°3 avril 2009
42 n°3 avril 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de avril 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : guide du savoir vivre geekien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
PORTNAWAK La rencontre de Cussac : SCIENCUM NAZUS Déroulement des évènements : Une fois n’est pas coutume dans les affaires d’ovni, ce cas est français (le premier qui s’écrit "cocorico" je le tape ! Cette réplique craint ! Elle donne l’impression qu’il se passe tellement peu de choses en France qu’au moindre événement d’importance on est obligés de jouer à "imite les animaux de la ferme, lol" pour faire nos malins, et quand on voit la tronche d'un coq on passe vraiment pour des mongolos… Remarquez, je devrais m’estimer heureux qu’on ait pas eu comme emblème le cochon ou pire, le poneyz). Ce contact alien a lieu en 1967 non loin d’un petit village bien connu des alcooliques, Cussac ("Allez, bois cussac ! " Désolé, je… je… je ne sais pas ce qui m’a pris t_t). François (13 ans) et Anne- Marie (9 ans), deux frères et sœurs, sont dans les champs en train de vaguement surveiller un troupeau de vaches. Alors qu'ils jouent aux cartes adossés à un muret pour tuer le temps qui n'a rien demandé à personne, les deux mioches voient soudain les vaches se mettre à paniquer et tenter de sauter la barrière de leur enclos comme si quelque chose dans le champ les avait effrayées. Pour calmer les bêtes et comprendre ce qui les fait flipper, François et Anne- Marie se rapprochent alors de la source du trouble pour découvrir, à 80 m devant eux de l'autre côté de la route, quatre créatures étranges qu'ils décriront comme ressemblant à des nains (1m/1m20 maxi), trapus, d'un noir soyeux et arborant une sorte de barbe étrange. Intrigués par cette vision les enfants montent sur un muret pour mieux les distinguer, c'est à ce momentlà qu'ils aperçoivent derrière les étranges bonshommes un appareil/sphère (dépend des versions) de deux à quatre mètres de diamètre très lumineux, probablement leur véhicule. Nos nains de l'espace tournent quelques secondes autour de leur vaisseau avant que trois d'entre eux ne rentrent dedans la tête la première. Le vaisseau décolle alors à la verticale suivant un mouvement hélicoïdal avant de s'éloigner toujours en émettant une vive lumière. Le dernier nain, sûrement le plus foufou de la bande, s'élève dans les airs avec le véhicule jusqu'à une hauteur d'environ 15 m avant de rentrer dedans. La rencontre n'a duré au total que 30 secondes. Les deux enfants effrayés et les yeux légèrement rougis comme après une nuit dvd "mon petit poneyz" chez Bebealien, rentrent paniqués dans leur village où leur père, les voyant dans cet état, prévient aussitôt la gendarmerie. S'ensuit un battage médiatique, une enquête qui ne ramena comme d'habitude aucun indice et des témoins plus que convaincus de ce qu'ils ont vu pour donner ce qui est encore présenté aujourd'hui comme le meilleur cas de rencontre du troisième type Français (RR3 pour ceux qui aiment se la péter avec les acronymes). Ah, si seulement tout le monde n'était pas parti directement sur l'hypothèse extraterrestre et avait cherché un peu à appliquer le rasoir d'Ockham (voir encadré), cette histoire ne serait sûrement jamais allée aussi loin. La réalité : Un appareil entre 2 à 4 m qui dépose quatre personnes et qui décolle en suivant un mouvement hélicoïdal ça ne rappelle absolument rien à personne ? Vraiment ? La seule explication possible c'est que c'est forcément un machin alien ? Et si c'était tout bêtement un hélicoptère baladant quatre militaires en tenue noire (voire carrément des hommes-grenouille en tenue, c'est pas plus aberrant que des aliens, d'autant plus qu'il y a une centrale hydraulique pas loin de Cussac, ils pourraient très bien revenir après des réparations sur site) ça collerait pas un peu beaucoup ? Si vous n'êtes pas convaincu imaginons par exemple que l'hélicoptère soit une Alouette (Alouette III, qui peut emporter six passagers. On est quand même nazes en France pour nommer nos hélicos. La palme revient à l'"Ecureuil", ils ont même pas fait l'effort de prendre un nom de truc volant... Wouhou, un hélico qui grimpe aux arbres), un modèle très répandu, tant dans l'armée que dans le civil. Placez maintenant QUAND LE DESIGN DES OVNIS EVOLUE AU RYTHME DE NOTRE PROPRE TECHNOLOGIE ET IMAGINAIRE 1927 1966 1990 2005 2007 - 64 -
PORTNAWAK cet appareil le cockpit face aux deux mioches, faites refléter la lumière du soleil dedans et paf, vous obtenez ce qui peut ressembler vaguement à un appareil/sphère lumineuse : D'ailleurs cette idée de "sphère", souvent répétée à droite à gauche, est un ajout ultérieur au témoignage initial des gamins pour le rendre plus "sensationnaliste". Le premier article de presse concernant cette rencontre (soit a priori l'article le "plus proche des faits d'origine") ne parle lui que "d'un appareil de 2 à 4 m lumineux". Bref, autant dire que dans ce cas l'hélico colle plutôt bien. "Oui mais les nains de 1m20 trapus et barbus c'est quand même bizarre ça ? Maintenant à cause de cette histoire j'ose plus sortir dehors, mes nains de jardin me regardent d'un drôle d'air ! " Déjà il faut savoir que l'être humain est une grosse cave quand il s'agit de juger des dimensions à l'œil nu, surtout de loin. Concernant l'aspect étrangement trapu des "aliens", une observation du supposé lieu d'atterrissage met en évidence un dénivelé. Si vous placez derrière celui-ci un bonhomme, une partie du bas de son corps n'est plus visible, dans cette configuration les deux enfants ont donc pu avoir l'impression d'être face à des êtres ayant les bras plus longs que les jambes. Pour l'aspect barbu et "noir soyeux" des ET, s'il s'agit de militaires, voire carrément de plongeurs en tenue, la combinaison noire/le treillis sombre ainsi que les différents éléments de casque/masque/sangles ont pu créer l'illusion, d'autant plus que les gosses se sont dits "éblouis" par la lumière du "vaisseau", difficile de distinguer clairement les formes et couleurs dans ces conditions... "Attends, il y a encore un truc bizarre, moi j'ai lu une version de l'histoire qui dit que les bonshommes se jettent dans leur véhicule en passant par dessus et que le dernier fait carrément un bond en l'air de 15 m pour choper le véhicule au vol. D'ailleurs c'est expliqué sur ce schéma qu'on voit partout (image ci-dessus). Alors soit c'est des pilotes d'hélico qui ont bouffé un champion de saut en hauteur stéroïdé soit c'est des aliens from outter space ! ! " Voilà encore un magnifique exemple de la volonté qu'ont certains de distordre un évènement pour le rendre plus étrange, plus vendeur. Lorsqu'ils décrivent pour la première fois le décollage, les enfants parlent de "monter la tête la première" mais jamais de "passer par dessus la tête la première". Or, ça tombe bien, on monte dans un hélicoptère en se penchant tête en avant et non pas pieds devant comme dans une voiture. De même, pour le quatrième nain alien ils ne disent jamais qu'il "saute de 15 m jusqu'au vaisseau en vol" mais plutôt qu'il "ressort au moment du décollage avant de rerentrer" ce qui se traduirait alors par "il s'est élevé de 15 m AVEC le vaisseau avant de rentrer dedans", grosse nuance qui colle parfaitement avec un passager d'hélico qui prend appui sur un coté de l'appareil pendant que celui-ci s'élève ! "Mais si c'est si simple et évident quelqu'un a bien dû demander aux militaires et aux aéroports alentour les plans de vol des hélicos ce jour-là histoire de pouvoir écarter, ou non, définitivement cette hypothèse ! ! " Eh bien non, même pas ! Les enquêteurs ufologistes du GEPAN t'es mort chargés de l'investigation sont partis directement sur l'idée d'aliens et n'ont fait que chercher à étayer leurs fantasmes. Imaginer une possible confusion avec un hélico ça aurait été menacer leurs croyances et leur gagne-pain, le gepan étant une division officielle du CNRS chargée d'étudier les ovnis... Ils ont donc préféré augmenter faussement l'étrangeté du cas à coups de sphères lumineuses et de bonds de 15 m pour être sûrs de bien brouiller les pistes et pouvoir ensuite dire "spapossible des nains militaires sauteurs, mouhhahahaaha je ris ! Go PvE noob ! ". Conclusion : Hélas, qu'il s'agisse d'Hopkinsville, de Cussac ou de nombreux autres cas d'OVNI, ceux-ci ne reposent que sur des témoins qui peuvent avoir été involontairement abusés et sur des souvenirs qui, aussi sincères soient-ils, ne peuvent jamais être parfaitement exacts. Pour trancher le vrai du faux il ne reste alors que le rasoir d'Ockham et un acte de foi et ça, ça fout quand même grave la mayrde entre les "sceptiques" et les "ufologues believers", dans le plus pur style guerre de religion alakon ! Je reste quand même d'avis qu'avant de crier à l'alien certains feraient pas mal de s'asperger d'eau froide pour se calmer le steak et réfléchir à des explications plus simples ! Enfin, de toute façon il ne faut pas m'écouter, je joue aux Jeux-Vidéo CerberusXt SCIENCUM NAZUS - 65 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :