42 n°3 avril 2009
42 n°3 avril 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de avril 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : guide du savoir vivre geekien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
IRL RENCONTRE DES TROISIEMES TYPES tages, un vrai travail d’investigation pour de vrai que même les journalistes de TF1 ils en font pas autant. L’avantage, c’est qu’après avoir parcouru toutes ces infos, j’ai un bonus temporaire de +20 en culture générale et un malus permanent de -5 de vision diurne. Pourquoi temporaire le bonus ? Il paraît que c’est lié au chromosome Poissonrougix42, qui semble être commun à tous les membres de la rédaction (encore que chez certains, il y a eu mutation et on les soupçonne de bénéficier d’une multitude de ces chromosomes). H-30, ah, va p’tet falloir commencer à se bouger l’oignon. D’autant que Zenito, n’ayant rien à faire, commence à s’impatienter et à jouer Partenaire Particulier au xylophone. Dixit le rédac-chef, « ça aide à motiver les troupes en cas de crises, ils sont plus rapides, plus vifs, plus soyeux !!! » Shake Ur Onion Booty Biatch !!! Un 1er jet de l’article est fait. Il est temps de sortir de la boîte carrée et proposer son boulot aux autres, pour avoir des avis, des commentaires, des bols de guacamole et des critiques. Quoi que les critiques, ça fini parfois en pugilat, mais comme on a pas encore de piscine de boue et que les filles veulent pas se mettre toute nue, c’est pas drôle. Une fois tout le monde extrait de son enclos d’écriture, les regards se croisent, l’air est moite, les ballotins de paille roulent dans la pièce, tout le monde est fébrile. Le moindre geste suspect et ça peut être un carnage. Parfois même, des blagues über pourries sont à exorciser car elles n’ont pas trouvées de place dans les articles. C’est vraiment horrible. En attendant le retour de la vengeance des critiques des ombres mutantes, il est temps de s’attaquer aux niouzes, le plus dur étant de les dénicher. Et un bonheur n’arrivant jamais (mais alors jamais jamais) seul, il faut aussi prendre le temps de dénicher des images à détourner pour illustrer les articles. Une fois les avis digérés, il faut rebidouiller les articles et les envoyer dans la suite de la chaîne, à savoir la correction, et le maquettage. Sriii, la dernière ligne pas trop droite H-15, tout le monde ayant à peu près fini son « boulot », on a de nouveau droit aux petits cris de marcassins, aux caps lock, tous les trucs habituels quoi. Seul Zenito transpire un peu quand il voit la plupart des rédacteurs ont fait un échec critique en orthographe et en grammaire, il avait qu’à taper moins fort sur son xylophone. CerberussIxeté et Lyrya sont ensuite le denier maillon de la chaîne puisque la mise en page finale leur incombe. Du coup, pendant les 15 dernières heures, et bein avec les autres, on fait des parties de Mario Kart, de Bomber Man, Bubble Bobble et de Mon Petit Ponayz Directors Cut Edition. Y a juste des fois à H-1 où le rédac-chef vient nous voir et nous dit d’un air très tyrannique : « Hé mais oh, est ce que tu m’entends hey ho, est ce que tu me vois hey ho ? » Ce qui signifie globalement qu’il manque des images pour la mise en page et qu’il faut notre avis sur la maquette. H-0,2, Zedig recommence à dessiner des zgegs sur les murs pendant que les autres sabrent le banga et mangent des michokos. Et à H, le téléchargement commence. « Et c’y reparti pour une tour », comme aimait à le dire le philosophe afghan Beine Ladeine. Pour ce merveilleux reportage au cœur de la jungle KohLantienne de 42 on dit merci qui ? Merci obi. obi Et les autres gensses de la rédaction ils s’y prennent comment ? ? Ils se droguent comme obi ? Zi Bebealien taiknik Elle est relativement simple. Je pars courir sur les pentes du mont Edo, afin d'entraîner ma technique de ninja, puis je traverse des ponts au dessus de la lave. Après cela, je descends me battre contre des dizaines de zombies, histoire de ne pas perdre la main. Quand Cerberus m'appelle et me réveille de ce doux rêve pour m'expliquer qu'il serait temps que je me bouge les fesses plutôt que de passer mes journées à rêvasser que je suis un super zéro, je me fais un rail de coke, une intraveineuse d'héro, je fume du crack et je me mets un suppo, et une fois que je commence à rouler par terre à cause de l'overdose, je me fais porter pâle afin que quelqu'un rédige l'article à ma place. Ne me reste plus qu'à apposer ma signature. Et hop, torché. D'ailleurs je n'ai pas écrit cet encadré. Je remercie mon nègre Jean Saul Partre pour l'avoir fait à ma place. Zi Crap taiknik Ma technique est simple. Je ramasse des herbes chamaniques méconnues, comme le pissenlit, la noix de coco ou encore le trèfle à 42 feuilles. Je fume ensuite tout ça roulé dans une feuille de sopalain bien remplie, ce qui me fait entrer en contact avec les esprits de la vanne pourrie et du calembour moisi. Cela provoque une transe assez specta- - 48 -
IRL culaire qui comprend des bavements, des convulsions et autres cris de phacochère. Ensuite je tombe dans le coma jusqu'au 25 du mois. Après je me réveille, je fais tourner aux autres rédacteurs, je prend un aspirine et j'écris mes articles. Zi Jenrathy taiknik J'attends qu'il ne reste plus que quelques jours avant le bouclage du numéro pour commencer la rédaction de mon article. En gros ça donne ça : "Hmm, on est le combien aujourd'hui... PUTAIN DEJA !!! FUUUUUUUCK J'AI ENCORE RIEN FAIT (Bon en fait si j'ai trouvé deux images MAIS MERDE QUAND MEME ! !) " Et là je passe une soirée à gratter comme un forcené. Sinon le reste du temps je fais des blagues sur les articles des autres rédacteurs ^^ Zi Lyrya taiknik Pour les deux ignares du fond, je vis avec CerberusXt et quand la nuit vient enfin, j'attends patiemment qu'il dorme à poings fermés et qu'il commence à claquer des dents, c'est à ce moment précis que je peux grappiller mes futurs articles. "Tu dors mon bichon ? " "Hum gnnnnnnan gnnnn" "Dis mon lapin, tu vas faire quoi pour le n°X ? " (généralement le numéro d'après, pour lui couper l'herbe sous le pied) "Gniii je sais pas, j'avais pensé à ça ou alors ça, sinon y’a ça aussi..." Mouahahahah mon plan machiavélique est en marche ! Et le must, c'est que je peux utiliser cette technique pour tout : "Tu voudras pas faire la vaisselle et la lessive demain avant de partir ? " ou encore "La prochaine fois, arrête de me lécher le nombril... c'est plus bas normalement..." Zi Mr Egg taiknik Je passe les trois quarts du mois à réfléchir à des sujets pourris et à essayer de m'y mettre puis, une semaine avant l'échéance, au moment où CerberusXt ne nous donne plus de poulet, je commence à ouvrir le document Word préparé trois semaines à l'avance avec juste le nom de l'article, et là c'est les vannes du savoir qui s'ouvrent, j'écris sans m'arrêter jusqu'à ce que le Grand Chef nous dise : "Allez c'est l'heure de faire travailler ce flemmard de zenito, eh ben dis donc Mr Egg c'est pas cette fois que tu vas le tuer hein ? ". Après je tombe dans le coma jusqu'à la sortie du magazine. Zi Polo taiknik Pour un article sur les JV : les idées me viennent en broyant un n00b lambda sur le net à DotA. Pour un article sur les comics : en lisant un truc gore/violent/honteux ou en écoutant quelqu'un qui n'y connaît que dalle en parler comme s'il se prenait pour Stan Lee, les idées se mettent à fuser. Pour les faits divers alakon : TF1, What Else ? Sinon, plus généralement, il m'arrive d'avoir une soudaine envie de dire de la merde, alors je ponds un article, comme ça, au pif, ça se voit non ? Zi Zedig taiknik A environ H-0,5 de la evil-sortie of ze death de 42, on me fait signe en régie qu'il faudrait faire environ 400 images pour illustrer, j'arrête donc de dessiner des zgegs sur le papier cul des bureaux de la rédaction (oui je trouve plus agréable de se laver le cul avec des bites *cette minute de poésie vous a été offerte par les joyeux drilles du club échangiste de Sodom-sur- Seine*). Je prends donc mes crayons à deux mains (oui j'ai de très gros crayons) et commence à faire des traits au hasard comme ça, zou ! On verra bien ce que ça donnera après tout. Une fois que j'ai réussi à faire des dessins avec des traits approximatifs je passe les feuilles dans le scanner pour les mettre sur mon écran de pc (j'ai déjà essayé de les mettre en les collant à même l'écran avec de la colle néoprène mais étonnamment ça n'a pas marché) puis j'ouvre photochoupe (et la bande-son tirée du film que je recommande à tout le monde : "Nippone_smalltits_bukkake_bondage_tentacle_porneyz.avi") puis je clique sur le bouton "colorier tout". Voilà c'est fini ! Il ne me reste plus qu'à aller ranimer cheurbeurioussssse ikssté en lui sautant avec joie et bonne humeur sur le ventre et lui présenter encore tous chauds mes dessins pour le magazine. Zi zenito taiknik C'est à 9h, le dernier jour du mois, après avoir passé un bon paquet d'heures à faire chier les gens avec mon xylophone, que je suis brièvement sorti des geôles glauques et humides de la rédac. Je passe 15h dans une cave de CerberusXt avec un écran cathodique scintillant, dans une pièce très très sombre, enchaîné à une chaise, à corriger la maquette "spéciale zenito" : texte en police 8, full screen, zoom pas disponible, pas d'interlignes et les lettres qui se touchent par le haut et les côtés. Tout comme Tonton Crap et Mr Egg d’ailleurs, pas loin. Sans compter Bebealien et Lyrya qui se font sauvagement des nenfants, tout près de moi, et puis Delphine qui fait des danses érotiques sur du Basshunter. Toute cette déconcentration, c’est parce qu’ils savent bien que pour chaque faute que je laisse, chacun d’eux a le droit de m’infliger 42 coups de fouet. A l’heure où vous lisez ces lignes, j’ai mal… RENCONTRE DES TROISIEMES TYPES - 49 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :