42 n°28 déc 11/jan 2012
42 n°28 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : OSS 117.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
IRL TOUT CE QUE VOUS N'AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR Comment ne pas faire une mise en abîme Répétez après moi ! Comme je ne suis pas la lumière la plus brillante du journal (faut dire que je suis à côté de Bébéalien, donc ça aide pas), il m’a fallu demander de l’aide afin de me montrer à la hauteur. Sinon, je retourne aux oubliettes et je ne sais pas pourquoi mais les rats ne m’aiment pas ! Mais comme dans tout panier de crabes qui se respecte, quand j’ai demandé de l’aide à la rédac’je n’ai reçu que des insultes. Je me suis donc tourné alors vers la seule vraie valeur en ce monde : la Famille ! ! Durant un des déjeuners dominicaux, je suis allé voir ma petite cousine (qui elle, en a plus dans la caboche) et je lui ai dit : « Hé, Bécassine ! Je cale pour écrire un article sur la mise en abyme, pour mon mag’de crétins ! T’aurais pas une idée, et passe-moi le plat d'asperges ! » Ce à quoi elle me répond : « C'est toi l’asperge… La mise en ab', je crois que j’ai vu ça au bac : "obscure clarté" et tout l'bordel là, passe-moi les huîtres. » Illus.1 : Une magnifique mise en abyme de l'angoisse la page blanche, de Gustave Flaubert. Et c’est ainsi qu’on a décidé de faire un article en commun sur les oxymores la mise en abyme… Mais franchement, je n’ai toujours pas compris ! Après nous être servis deux Vermouth-Coca… On se lance ma cousine et moi dans le difficile travail de trouver des exemples de mises en abyme. Mais ça part mal, on se balance deux trois vannes : « c’est dingue que tu aimes à ce point les cornichons, vu que tu en es un gros ! » ; « C’est fou que t’aimes pas la brandade, vu que tu es une sacrée morue ! ! ». A ce moment là, on doute déjà : est-ce que ce sont des mises en abyme ? Serais-je la mise en abyme d’un cornichon ? ? Serait-elle la mise en abyme d’une morue ? ? Faudrait vérifier auprès de Mme Larousse, mais elle est trop occupée à souffler des pissenlits à question pour un champion. On continue alors tous les deux à gamberger. Deux Picon-bières plus tard… La cousine s’allume une clope au menthol (urk !) « Et un croque-mort qui se mettrait lui-même en bière, ce ne serait - 48 (42lemag.fr) -
IRL pas une mise en abyme ça ? » ; « Nope, c’est plutôt un comble. Arrête de lire ‘jeune et jolie’, déjà t’es QUE jeune. Ça te ralentit les connexions synaptiques. » ; « Ouais et toi tu t’es pris tellement de râteaux que tu peux ouvrir un Jardiland ! Tiens, en voila un de comble ! J’ai déjà bouffé des carambars, tu sais ! ». Évidemment, la tension monte d’un cran, car après tout, confondre les deux est facile. Je commence à me demander ce qu’est une putain de mise en ab#%§e. C’est à ce moment là qu’elle me balance « Et tu connais le comble du geek ? Être privé de sortie ! ». Tabernacle, je l’avais pas vu venir ! On se calme les nerfs avec de la Suze… La petite cousine, dans un élan de courage : « Bon, cousin bobby, c'est pas que ça fait trois plombes qu'on planche sur ton papelard, mais contrairement à toi, moi j'ai une vie. Je dois rejoindre les copines au centre co' ! Y a des bêtes de réduc’chez Pimkie, donc on va abréger. » Franchement elle est maligne ! Me faire traiter de geek passe encore, mais de no-life ça ne passe jamais. Réagissant au 3/4 de tour (le temps de finir mon verre) je contre-attaque vivement : « chuis pôun no-life, j’te dis ! J’en ai une vie sociale ! Je joue à wow ET à Eve online j’te fais r’marquer ! Et c’est sur un chan IRC que j’ai connu ma… Euuuh, mais attends, pourquoi je parle de ça ? La mise en abyme selon Saint-Wikipédia, c'est à l'intérieur d'une œuvre, lorsque par exemple un cinéaste réalise un film qui parle d'un cinéaste qui réalise un film, un Illus.2 : gros robert qui a acheté un petit robert auteur de bd qui dessine un dessinateur de bédés qui dessine des bédés, un... » Me coupant net, la cousine propose (enfin) une question intéressante. Du moins j’avais l’impression, mais je n’étais pas concentré car je nous versais un p’tit trou normand en attendant les glaces rhum-raisin avec la gaufrette. « Et un écrivain, face à l'angoisse de la page blanche, s'il veut faire une mise en abyme en écrivant sur son angoisse de la page blanche, ça donne quoi ? » ; « Euuuuh… J’t’en sers un autre ? » ; « Ah les mecs, j’vous jure ! Bon je vais te faire un dessin. » manquer moi. » ; « Peuh, il n’y a que les grammar nazis qui vont à ce genre de truc. T’es quand même au-dessus de ça non ? » ; « Hé, je fais ce que je veux ! Tu n’as même pas un rob… Hey, j’ai une idée de mise en abyme ! Attends je te la dessine » Là, il fallait admettre qu’il y avait de l’idée. Du moins une piste sérieuse. Pour fêter cela, je nous ai préparé quelques bloody mary. Et tout geek que je suis, je propose alors : « Que ferait un jardiner quand son PC plante ? » Ce à quoi la p’tite cousine me répond en dessinant un autre… euuuh, machin ? On sort le Pastis Pendant que je vais chercher l’eau, la cousine s’énerve : « Bon on se grouille ? Y a une session de dédicace avec monsieur Bescherelle à 17h ! J’veux pas la Là franchement on jubilait. Mais nous sommes vite retombés sur terre, car nous ne trouvions plus d’idée concrète. Pour nous remonter le moral, la cousine nous a fait deux afrococo punch, et j’avoue n'avoir jamais goûté à ce cocktail. Mais bon il faut se rendre à l’évidence, on n’y arrive pas. Ronds comme des barriques, toujours sans définition correcte, et vautrés sur la table. Je me relève, le regard vitreux et je baragouine la révélation qui vient de me tomber sur la truffe : « Et si, hein ? Parce que non, c’est vrai en plus… En fait, hein, ça n’existe PAS ! Tout ça c’est une machination. C’est une illusion de la matrice ! ! 1 Comme l’existence de Jenrathy à la rédac’. » ; « Bobcat, espèce de viande saoule ! La voilà notre mise en abîme ! ! On écrit un article sur le fait d’écrire un article ! ! » TOUT CE QUE VOUS N'AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR La conclusion de tout ceci ? Vous l’avez lu. Eh bien, la voilà et sous forme de mise en abyme encore : La conclusion. Illus.3 : Jardinier qui s’occupe de son PC planté. Bobcat & Zola - 49 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :