42 n°28 déc 11/jan 2012
42 n°28 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : OSS 117.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
TELEVISION LE TUTORIAL PAR UN NUL POUR LES NULS comme vomir du sang par des orifices improbables ou un changement de couleur de la peau. Ajoute-moi un son de bip bip affolés de je ne sais quelle machine auquel le patient est branché juste pour montrer que l’heure est grave, oui, même quand son rythme cardiaque n’a rien à voir à l’affaire ! Ouf ! Juste à temps, les spectateurs sont obligés de revenir voir la suite après leur pause pipi. *PUB* 2nd diagnostic Finalement, même si le patient était en train de vomir ses organes internes avant la pub, sa vie n’était pas vraiment en danger dois-je te rappeler qu’il reste plus de la moitié de l’épisode, suis un peu. House reconvoque alors son équipe. Dr House : Bon, vous vous êtes plantés ! Je sais, quel choc, c’est systématiquement le cas du premier diagnostic depuis le début de cette série alors j’en suis tombé de ma chaise. Du coup, aux grands maux les grands remèdes, Barry White, tu vas aller dans la maison de notre patient pour fouiller ses affaires voir si tu trouves un indice. Médecin Black : Pourquoi moi ? Dr House : Mais parce que tu es noir et comme tous les noirs vivent dans les ghettos tu as des prédispositions pour le vol ! Mayrde quoi, suis un peu, c’est un running gag de la série. Médecin Femme : Euh, on pourrait pas simplement demander les clés à notre patient ? Nan parce que bon, je sais pas, peut-être qu’il voudra bien étant donné que sa vie est en danger. Dr House : N’importe quoi, et on fait quoi s’il refuse ? On cambriole sa maison ? Non, cambrioler sa maison c’est plus prudent. Sur place, l’équipe de House découvre un indice minuscule qui ne semble pas important mais qui servira plus tard à résoudre l’ensemble du cas. A noter que cette partie peut varier légèrement si tu te sens foufou, l’idée est juste de conserver le principe simple de faire faire des actes délictueux totalement stupides et dangereux à des médecins comme par exemple acheter de la drogue, brûler un orphelinat, etc. Comment ça il faut de bonnes raisons ? Mais fais un effort d’imagination, l’achat de drogue c’est pour voir si le mélange crack/héroïne n’est pas mauvais pour la santé de leur patient et brûler un orphelinat c’est, euh, pour soigner le cancer ! Parfois, selon les épisodes s’il reste un peu de temps avant la prochaine pub, House va embêter son meilleur pote dont personne ne pige pourquoi il reste son pote à part par masochisme. De retour à l’hôpital, nouvelle réunion avec House. A nouveau, chacun propose ses idées sans grande conviction sous un feu nourri d’insultes. De toute façon personne n’y croit, il reste encore une page de pub. Et d’ailleurs, en parlant de pub, hop, le patient recrache sa rate purulente sur des infirmières qui passaient par là ou convulse de l’anus *bip bip bip bip bip* *PUB* Troisième diagnostic Coddy et ses seins sont en colère, elle veut des résultats, la fin de l’épisode est proche quoi merde. Dr House s’en fout, il fait l’amour au système. Il convoque à nouveau son équipe. Dr House : Bon les gros, il ne nous reste plus que 10 minutes avant le générique alors ça devient sérieux. Récapitulons, notre type est entré ici avec des saignements de poils de narines et des spasmes. On a essayé de lui faire ingurgiter des produits chimiques au pif pour patienter et maintenant il a un glaucome - 44 (42lemag.fr) -
TELEVISION des doigts et deux furoncles sous -utanés. Des idées la grognasse ? Oui, j’en ai marre d’être subtil ! Médecin Femme : Euh, alors, si je ne me plante pas, les deux pubs réglementaires sont passées donc là on est dans la dernière ligne droite, celle où on sort l’artillerie lourde et les traitements les plus invasifs et dangereux pour le patient ? Médecin Juif Moche : Ne me dis pas qu’après 7 saisons tu te sens obligée de demander ? Moi je propose une ablation partielle du cerveau, après tout, si on lui enlève la partie du cerveau qui gère la morve il n’aura plus jamais de saignement des narines. Dr House : Pas mal Rabbi Jacob, mais pas assez dangereux. Eh, mais qui a laissé entrer une petite racaille dans mon bureau ! Police ! Au voleur ! Ah non, oui, c’est vrai, qu’y a-t-il 50 cents ? Médecin Black : Je sais, on le décapite, on met sa tête dans un broyeur à viande, on tamise pour enlever les maladies et on la lui regreffe ! ! Dr House : Toâ y en a pas être si bête bwana ! Bien sûr, comme l’opération est ultra dangereuse, House doit obtenir l’accord de Cody. Cody & Boobs : C’est hors de question, c’est trop dangereux. Dr House : Oui mais si je ne le fais pas il meurt espèce de traînée ! Cody & Boobs : Bon d’accord, mais juste pour cette fois. Le feu vert en poche, les sbires d’House effectuent l’opération qui, et c’est systématique, ne résout absolument rien. En revanche, miracle du scénario complaisant, un tout petit élément intriguant est découvert même si personne ne peut dire à quoi cela va bien les avancer. Dix minutes avant la fin, c’est le grand moment de la séquence émotion à coup de bande sonore triste pour bien montrer que l’heure est grave et que cette fois c’est sans espoir, snif snif ! Tout le monde y croit, après tout, ce n’est que le 120ème patient qui, à 3 minutes de la fin de l’épisode est au bord de la mort, cette fois c’est sûr, même House ne trouvera pas, resnif resnif. House d’ailleurs, attend dans son bureau, généralement en regardant dans le vide, en jouant avec une balle contre le mur ou bien en insultant un de ses collègues/Cody/son meilleur pote. Soudain, il a une révélation qui peut provenir de n’importe quoi : un mot dans une conversation, un objet sur sa table, l’opération du saint esprit du scénariste faignant ! Il se lève alors d’un bond et clopine aussi vite que possible jusque dans la chambre du patient. Là, il fait un truc dangereux ou totalement barjo comme décapiter le malade ou lui faire une piquouze d’acide dans les yeux histoire que tout le monde autour le regarde avec du "MER IL ET FOU" dans le regard ! Parce que oui, malgré tout ce temps passé avec House, son entourage n’a pas encore pigé qu’il a toujours raison bordayl ! ! Suite à quelques minutes de suspense de folie, juste le temps pour tout le monde de beugler que oui, quand même, de l’acide dans les yeux c’est pas très très gentil, le patient se relève, guéri ! Tout le monde est ébahi, non pas parce que le traitement n’a mis que deux minutes à faire effet, mais parce que tout espoir semblait perdu ! Là, notre bon docteur se retourne en se la pétant grave et explique qu’en fait, le patient avait menti depuis le début, comme ça, juste parce que c’est fun de presque mourir mais qu’heureusement, grâce à l’effort conjoint du micro indice à deux balles retrouvé par effraction chez lui ainsi que le micro indice retrouvé suite à l’opération ultra dangereuse qu’il a subie, il est parvenu à découvrir la vérité ! ! Le tout est bien entendu expliqué en voix-off sur une nouvelle animation 3D en version "il était une fois la vie triste". Dr House : En fait il n’a pas de narinotite ! Le spasme était un piège, je l’ai deviné quand vous avez ramené de sa baraque son intégrale des dessins animés Pokémon qu’il cachait à sa famille ! Il était tout simplement épileptique et a maté l’épisode maudit ! J’ai compris la dernière pièce du puzzle quand on a retrouvé dans la chair broyée de sa tête un petit caillou. En fait ses canaux lacrymaux étaient bouchés et au lieu de pleurer du sang par les yeux il a pleuré du sang par la narine. Pour régler ça je lui ai tout simplement brûlé les yeux à l’acide comme ça il sera aveugle mais vivant ! Alors Guy Montagné, heureux ? ? Combien j’ai de doigts ? ? Mouhahahaha, qu’il est bon d’être méchant, méchant mais profond *regard profond*. L’épisode touche à sa fin, Dr House insulte quelques minorités selon ce qui est présent dans la pièce puis il boite vers son prochain cas de Furoncle de l’anus et autres Glaucome des gencives ! *FIN* Conclusion Voilà, maintenant tu copies-colles tout ça, tu intervertis trois maladies, deux symptômes et tu saupoudres le tout de quelques insultes racistes voire homophobes pour varier. Tada, tu as ton épisode rien qu’à toi, bravo champion ! CerberusXt LE TUTORIAL PAR UN NUL POUR LES NULS - 45 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :