42 n°28 déc 11/jan 2012
42 n°28 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : OSS 117.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
TELEVISION LE TUTORIAL PAR UN NUL POUR LES NULS Dr House Le scénariotron Alors petit galopin, comme ça tu rêves de devenir scénariste ? Si oui, permets-moi de te poser une question : c’est quoi ton problème espèce de taré ? ? T’es maso, le fouet clouté ne te fait plus aucun effet et pour prendre ton pied c’est ça ou te rouler nu contre un mur en crépis ? Si ce n’est pas ça, je ne comprends pas ! Franchement, être scénariste c’est vraiment un boulot ingrat, c’est balancer ses meilleures idées pour que des acteurs qui n’en branlent masturbent pas une puissent se les accaparer pour devenir des stars et se taper des biatch dans leur loge plaquée en or massif pendant que toi, sale anonyme, tu te tapes des lignes et des lignes de texte dans ta cave plaquée moisissure ! C’est ça que tu veux ? Tu te détestes tant que ça ? Parce qu’à ce compte-là je peux insulter la moralité de ta maman en Yougoslave, ça sera plus rapide et presque aussi douloureux ! Bon, je vois à ton regard plein d’intelligence bovine que malgré mes conseils avisés avecein tournefis cruciforme ja tu es décidé. C’est ton choix et je le respecte mais, par pitié, dans ce cas deviens au moins scénariste de la série Dr House. Pourquoi ? Mais parce que cette série est calibrée à la minute près pour que chaque épisode se ressemble histoire de ne pas trop bouleverser les téléspectateurs qui sont des êtres sensibles. En plus, vu que je suis un type formidable, je t’ai préparé un scriptotron complet que tu n’as plus qu’à compléter pour faire ton propre épisode, comme ça tu pourras réaliser ton rêve tout en restant digne et propre. Merci 42 ! Méééééédiiiiic La toute première scène est toujours pleine de gens sortis de nulle part parmi lesquels se cache une personne atteinte de choléra bubonique que le spectateur doit s’amuser à découvrir, oui, un peu comme dans l’album "Où est Charlie et le monde merveilleux des maladies orphelines". Vu que, depuis le temps, les - 40 (42lemag.fr) -
TELEVISION téléspectateurs connaissent le truc, le but est bien sûr de les feinter avec, pourquoi pas, des fausses alertes comme Roberto qui vomit du sang en gros plan alors que le vrai malade est en fait Jean-Tchang au second plan en train de se choper une infection cutanée du cancer de la thyroïde. L’important, de toute façon, est de balancer à l’écran des symptômes aussi improbables que dégueulasses qui tiennent plus de la malédiction vaudou que de la grippe. On ne fait pas du grand spectacle avec un peu de morve et de la toux alors faut faire claquer du combo gagnant bien gerbant comme du furoncle du front, du vomi sanguinolent des yeux ou de la tétraplégie de l’anus ! Pour t’aider tu peux utiliser cet algorithme : Symptômes dégueux = X + Y X = Vomi sanguinolent/Furoncle purulent/Pus dégoulinant/Bave mousseuse/Tétraplégie Y = De l’anus/Des narines/Des testicules/Du foie/De la rate/Des dents/De la langue Parfois, certains symptômes comme un coma sont malheureusement peu spectaculaires, dans ce cas il faut la jouer FPS avec les spectateurs qui voient les choses comme le malade, c'est-à-dire rien, et ajouter par dessus tout ça une LES MALADIES/BLESSURES DE HÉROS A Hollywood, tout le monde n’est pas égal face aux afflictions. Si par chance vous êtes le héros, toutes les maladies et autres blessures que vous attrapez, même les plus graves, vous les chopez en version sexy. Un coup à la tête ? Et hop, une jolie arcade sourcilière pétée de beau gosse au lieu d’une truffe éclatée en sang nettement moins classe ! Un handicap physique ? Bim, une sympathique patte folle qui oblige à marcher avec une canne de pimp parce que c’est la classe, de toute façon la tétraplégie n’est pas cool. Seule exception à cette règle, les téléfilms larmoyants de l’après-midi pleins de mère courage et de petits cancéreux, là, c’est obligatoire, il faut de la calvitie avec votre sida de la peste bubonique. animation 3D inutile de l’intérieur du corps façon "il était une fois la vie" mais version chiante car sans vaisseaux spatiaux et vieux barbu à gros pif. Cette animation montrera, par exemple, un carambolage de globules rouges ou un cœur qui s’arrête des fois que les deux du fond qui sont un peu mongolo il faut l’avouer, n’auraient pas pigé que l’acteur qui couine "Omondieu mon cœur" en crispant sa main sur son torse avant de tomber dans les vapes n’est pas atteint d’une simple grippe de la mucoviscidose ! Pimp my Doctor Bon, les seconds rôles c’est fini, place à notre héros le Dr House que l’on retrouve en train d’insulter n’importe quelle minorité qui lui passe sous la main. N’aie pas peur de dépasser les bornes, de toute façon depuis le début de la série, toutes les minorités existantes à part peut-être les Lapons unijambistes et les Indiens d’Américky Martins en ont pris pour leur grade alors bon, si tout le monde est insulté ce n’est plus tout à fait de la discrimination n’estce pas ? Et puis bon, il a le droit, il est handicapé, il a une patte folle sexy (voir encart : Les maladies/blessures de héros). LE TUTORIAL PAR UN NUL POUR LES NULS Une fois cette introduction faite, le Dr Cody et ses nichons abordent notre héros pour lui dire de s’occuper du cas d’un patient qui souffre d’une étrange - 41 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :