42 n°28 déc 11/jan 2012
42 n°28 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : OSS 117.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
CINEMA JAPANIMATION ment lui-même qui se détraque complètement. Oshii a joué sur les perspectives du décor des bâtiments. Que Lamu vole, c’est son pouvoir magique. Qu’elle puisse passer facilement à travers deux fenêtres en coin sans virage (ce qui sous-entend qu’elle passe de l’extérieur vers l’intérieur et ressort vers l’extérieur)… puis qu'elle fasse l’inverse ! Paradoxe de la perspective ! Et c’est confirmé deux secondes plus tard par deux de ses amis qui passent dans un coin alors que visuellement on croyait que c’était une arête extérieure. Le tout sans aucun changement de plan, de cam ! ! Physiquement c’est impossible ! Pourtant on le voit (magie du DA). Ataru n’est pas en reste. Il se retrouve dans une sorte de salle mise en abyme où il court derrière lui-même. Un peu comme si dans Portal, vous projetiez sur deux mur opposés les portails et que vous ne cessiez de marcher droit devant vous. Notre héros malchanceux se voit à l’infini, ce qui est encore plus troublant ! Mendô grimpe des escaliers infinis, alors que le bâtiment n’a que trois étages (et durant le film, un 4ème a poussé). Oshii s’est également amusé à jouer sur certains codes cinématographiques de l’épouvante, comme le bâtiment désert et dans le noir avec uniquement la lueur des lampes torches, les couloirs interminables, les lampes qui s’allument brusquement, les échos et j’en passe !!! Le final inverse carrément des lois physiques. La gravité pour CERTAINES personnes dans le bâtiment se trouve au plafond (alors que le décor semble normal), mais arrivés à une fenêtre, ils voient au-dessus d’eux la cours du lycée où Shinobu et Sakura attendent… et tombent ! Selon toute interprétation logique, ce qui arrive n’est pas possible ! Même dans la physique ! Voilà pourquoi ce film méritait d’être abordé dans ce numéro. Bien que sa base ne soit pas la mise en abîme, il y en a plusieurs représentations, plus particulièrement la notion de vertige. Aussi bien visuelle que psychique, elle y est terriblement présente ! Inception avant l’heure. Ce qui m’a toujours amusé, ce sont les ignorants qui prétendent qu’Inception est révolutionnaire en ayant inséré des rêves dans des rêves. Le principe n’est pas nouveau, et d’ailleurs Oshii l’a utilisé vers la fin de ce film sous forme d’itération. On peut y voir plusieurs interprétations. Par exemple : Oshii a voulu montrer que le rêve du film « s’emballe ». A moins que ce ne soit une métaphore du sommeil lui-même. Car même si on ne s’en rend pas compte, on rêve plusieurs fois durant la même nuit et de choses bien différentes (les scientifiques estiment entre 5 à 6 fois par nuit). Il faut aussi ajouter qu’Oshii va se servir de ce film comme entraînement pour trouver les futurs plans cam qui feront sa signature, tels que les gros plans sur les visages des héros. A cette phrase je suis sûr que tout le monde pense à Ghost in the shell du plan avec une lentille plus grosse qui déforme le visage. Eh bien, je vous répondrai : pas du tout ! Son premier essai n’est pas dans Ghost mais dans Patlabor. En tout cas pour Beautiful Dreamer, il fait des essais, comme par exemple dans la lente scène où Ataru et Mendo sont dans la ville vide durant la nuit… et se demandent d’où vient une musique… On peut se demander où Oshii a pu puiser ses idées. Un aveu a été que durant le développement de la série Lamu, il était constamment dans le studio et ne sortait pratiquement jamais. Il en est arrivé à se demander si dehors en ville, les gens existaient encore… En tout cas si vous voulez en profiter, l’éditeur Kaze a depuis quelques années déjà produit un box dvd de très bonne qualité ! Bon packaging, énormément de documentation sur l’univers de Lamu ainsi que sur le film lui-même, pas mal de bonus très instructifs… Ils y ont mis le paquet et c’est tant mieux ! Retenez donc le fin mot de cet article : You need to go deeper dans vos réflexions ! - 36 (42lemag.fr) - Bobcat
MN YEAAH http://www.youtube.com/watch ? v=TJR8BdJvNYg - 37 (42lemag.fr) - Bobcat YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :