42 n°28 déc 11/jan 2012
42 n°28 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : OSS 117.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
JEUX VIDEO DOSSIER INVITÉ Space Marine « Kill the Spiiiiiiiicccceee Marrriiiiinnnnnneeee !!! 11 » Hybride de TPS et beat them all, Space Marine avait presque tout pour plaire. Un background riche, un studio prestigieux, une envie de plaire, mais, mais, mais, trois fois mais... Tout le monde l'a pris pour le TPS de l'année, et a donc un peu surestimé le bousin. Dommage, Space Marine reste un bon jeu, bourrin, anti-casual, et pas vraiment pour assistés. Graïa, terminus pour un festin d'Orks. Après ce jeu de mot pourrave, le pitch de Space Marine est simple, quelqu'un ou quelque chose, vous envoie, vous les joueurs, aux commandes de Titus (r0xx3 comme nom...) afin de pacifier (à trois) la planète. Début badass comme il faut, le jeu commence sur une chute libre qui vous amène jusqu'à un vaisseau ork qui fout la merde comme il faut. Prise en main simple, un peu à la Darksiders : une touche pour le tir, une pour la frappe, une pour le stun, et enfin une pour les choppes/exécutions. Le jeu encourage le stun et l'exécution, presque les seules manières de reprendre de la vie. Eh oui, Space Marine ce n’est pas pour les tarlouzes de Marcus Phénix et autre capitaine Shepherd... Si l'aspect shoot du jeu est présent, ne vous attendez pas à ne faire que ça. Assez rapidement, vous verrez que les armes à distance, sauf certaines, deviennent limite contre certains ennemis, et que les finir à grands coups de tatane et de hache, c'est mieux et c’est plus facile. Les armes parlons-en ! Une quinzaine au total, le Boltgun (pistolet Bolter) qui peut one shoot un Ork de base, le Heavy Bolter (un de vos meilleurs amis durant le jeu), la Chainsword (l'épée-tronçonneuse), la Power Axe (hache énergétique), le Fuser... Et sans oublier le très saint (et très bourrin) Thunder Hammer (marteau-tonnerre). - 22 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO Chaque arme est bien équilibrée, avec un fluff plutôt respecté (sauf pour le lance-grenades qui n'existe pas), avec avantages et désavantages. Le Fuser, par exemple, est simplement redoutable à très courte portée, devient juste inutile dès qu'il y a de la distance. Le Stalker, par contre, est bon à moyenne et longue distance tandis qu'à courte portée, son usage passe au franchement limite. Puis, il y a les armes lourdes, qui sont comme leur nom l'indique, lourdes. Elles restreignent les mouvements (ni charge, ni roulade) mais offrent une puissance de feu hautement supérieure (mention spéciale à l'Autocannon, probablement le truc le plus abusé du jeu). Les armes de corps à corps étant indispensables, les trois s'accordent parfaitement au gameplay. L'épée fait peu de dégâts mais permet de frapper vite. La hache, quant à elle, fait plus de dégâts, passe à travers les armures, mais ses coups sont plus lents. Vient le marteau tonnerre, à la force de frappe ahurissante mais dont chaque coup met plusieurs secondes à charger, en plus de restreindre l’arsenal utilisable. Si deux ou trois frappes à l’épée suffisent pour se débarrasser d’un Ork, une seule au marteau suffit pour aplatir le marine du chaos. Sachant qu'ils sont aussi résistants que vous, je vous laisse imaginer la suite... Comment ça, on peut pas se mettre a couvert ? ? ? Eh oui, se mettre à couvert c'est pour les tarlouzes, j'l'ai dit plus haut, je le redis ici. Warhammer c'est que la guerre, et vous Astartes (le nom over badass des Space Marines) vous ne connaissez ni le mot couvert (parce que vous mangez avec les mains) ni le verbe se cacher. Pour vous, une seule chose compte : tuer les ennemis de l'Empereur. Par définition, tout ce que vous trouverez en face, avec classe et gloire (mais sans ambition, ça nuirait à votre foi !). Par conséquent, faut y aller au corps à corps et mériter sa santé ! Par chance, le jeu vous aime un peu, et vous permet d'avoir une sorte de bouclier, qui peut absorber quelques tirs ou un seul coup, et rien de plus. Vous êtes prévenu ! Vous allez quand même prendre cher. Les ennemis ne se ramènent pas par groupes de 2 ou 3, mais plutôt par vingtaines ! Si ce n’est guère suffisant concernant les Orks, ça devient coton quand il s’agit de marines du Chaos. De toute façon, une escouade d’Orks ne s’amenant jamais VOS AMIS Le Bolter (Boltgun) : Probablement votre meilleur ami durant tout le jeu. Chambré en 0.998 (ça fait presque du 25mm pour vous donner une idée), il vous servira du début à la fin. Premièrement parce que vous ne pouvez pas l’échanger. Deuxièmement parce que de toute façon il n’y a pas mieux. Le Thunder Hammer : Badass ! Autant par le nom que par la puissance. Avec ça, vous pourrez faire de GROS trous chez les adversaires (c’est aussi la seule arme capable d’OS un Space Marine du Chaos). Cette arme fait passer le marteau de Thor, Mjöllnir pour un simple maillet en bois. L’Invictus : Un titan (badass) de classe Emperator (re-badass), n’existant que pour réduire en bouillie un monde. À lui seul, il est capable de changer le cours d’une bataille, de transformer une planète luxuriante bourrée d’hérétiques en une lune stérile... C’est juste l’arme terrestre la plus puissante du fluff de 40k. Dans Space Marine c’est un centre d’intérêt, esthétique principalement... Le Heavy Bolter : Le Bolter n’étant pas suffisamment badass, violent, puissant... (Rayer la mention inutile), il existe aussi en version plus lourde. Plus meurtrière, plus violente ! Probablement la chose la plus puissante du jeu, mais ne rêvez pas, premièrement il n’y en a pas partout, deuxièmement y a encore plus gros et puissant. Et en vrac : Le Fuser, une sorte de fusil à pompe (dans le fluff, c’est juste un ouvre-boîte, mais un poil de cul bourrin et puissant). Le lance-plasma (et son homologue lourd), une sorte de super fusil d’assaut, mais qui manque d’impact... Le canon Vengeur, un lance-grenades, ayant pour particularité d’avoir des grenades que l’on fait exploser manuellement. Le Bolter Stalker, presque identique au Bolter, mais avec une lunette et moins de munitions, c’est juste un fusil de snipe maquillé, mais avec un putain de bruit ! 1 Le StormBolter, vous prenez un Bolter, puis un second, vous les soudez ensemble. Rajoutez des munitions et tripotez la cadence de tir, et vous avez ça ! Assez marrant en combat rapproché, il n’a pas d'intérêt véritable. Le canon laser, deuxième sniper du jeu, la seule arme capable d’OS un marine du chaos. Les variantes pistolets des fusils plasma et Bolter, qui n’ont pour seul avantage qu'une quantité de munitions illimitée. La Power Axe citée plus haut. La Chainsword. Et enfin l’Autocannon, il s’agit « juste » d’un canon de 105mm avec lequel vous vous trimballez, pas la peine de vous faire un dessin. DOSSIER INVITÉ - 23 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :