42 n°27 novembre 2011
42 n°27 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 91

  • Taille du fichier PDF : 19,0 Mo

  • Dans ce numéro : introduction à la cryptologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
PORTNAWAK talon ample et rideau en ceinture, le prince de Perse a clairement imité son idole. Mais en y réfléchissant, il n'en impose pas que son aspect vestimentaire. ÇA VIENS D’OÙ, BROLY ? ARTICLE INVITÉ Broly est un parfait mélange de différents persos de DBZ : Goku et Vegeta combinés pour la force, Goku et Vegeta combinés pour la persévérance, Goku et Vegeta combinés pour la stratégie, Goku et Vegeta combinés pour l'intelligence... (ça ne se renouvelle pas énormément cette série)... Bon... En gros... C'est Goku fusionné avec Vegeta mais avec un charisme d'ultimate fuckin'badass comme le sont tous les méchants (Cell, Majin Vegeta, Sephiroth, CerberusXT). A noter que la version super guerrier doit bien être 3 fois plus imposante que l'édition standard, mais le pantalon ne bouge pas (comme Hulk) et les bijoux s'adaptent (vive l'or en caoutchouc). Il fallait au moins ça pour le guerrier millénaire, car contrairement à ce que la série tente de nous faire croire, Goku n'a jamais été ce fier héros et c'est bien Broly qui a ce titre pompeux (précision destinée à la nouvelle génération qui n'a pas connu l'âge d'or de DB/DBZ, ce temps merveilleux où les OAVs copiés sur VHS s'échangeaient dans la cour d'école, quand Internet n'était que militaire et que tipiaker était réservé à ceux qui avaient des relations (non, pas sessouelles)... Ça me rappelle l'OAV "La Revanche Du Dr Egui" que j'avais en VO sous-titrée coréen... Mais je m'égare). L'ART DU COMBAT Broly est partisan du groupe Facebook "ninja suxx, berserk roxx". Musclé jusqu'aux sourcils rien au dessus, un peu comme Vegeta mais en récupérant tous les chromosomes Y qui se sont perdus Akira Toriyama n'est pas doué pour l'histoire, il ne l'est pas plus pour trouver des noms... Enfin si, mais n'importe où : nourriture, appareils ménagers, vêtements... C'est pourquoi Broly est le diminutif de brocolis, Kakarot vient de carotte, Vegeta est un légume, Freezer : un congélo, et forcément, ses forces spéciales sont les "guerriers des produits laitiers" (composées de lait, crème, yaourt, beurre et fromage). Absolument tous les persos sont ainsi, avec une mention spéciale pour Trunks (caleçon/tronc d'arbre) qui est le croisement d'une culotte et d'un légume (Bulma : culotte pour femme, Vegeta : légume). Notez que sa sœur Bra ne s'en tire pas mieux en étant un soutien-gorge. Impressionnant recensement sur cette page : http://forum.nolife-tv.com/showthread.php ? t=1449 Et pour ceux qui ne se seraient pas encore posé la question, "kamehameha" veut dire "pluie de tortuehaaaaaaaa". (la voix originale de Goku sans dec' !). Rien ne lui fait peur : même le grand Chuck ne s'y est pas tenté (vous avez déjà vu un OAV "Chuck Norris vs Broly" ?). Maison, montagne, ennemi, conscience, rien n'arrête ce pro de la finesse qui, tel un lemming, avance sans réfléchir. Alors que Goku finit toujours ses combats par un genkidama (énorme boule regroupant l'énergie de plusieurs personnes/végétaux/planètes), notre défonceur défenseur de l'orphelin (donc de lui) n'a besoin que de 2 choses pour tout détruire : ses mains. (Petite parenthèse sur Goku : ce nioob a besoin d'aide pour gagner, il a même besoin de beaucoup, beaucoup de monde pour vaincre, c'est dire son niveau lamentable en solo.) - 88 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK DB MULTIVERSE - L'ANTI-GT si tout le monde n'est pas prosterné devant tant de awesomitude ? LES FAILLES DB Multiverse est un webcomic créé par 2 Français, prenant place à la fin de DBZ. L'histoire se base sur une infinité d'univers différents. Les meilleurs combattants de chaque dimension sont pris dans un tournoi épique. C'est ainsi que nous retrouvons Goku associé aux guerriers de l'espace, Cell qui a battu Gohan, Gogeta qui bat Buu sans avoir défusionné, Krillin qui... (non, je vous laisse découvrir) et Broly qui est devenu l'être ultime se basant sur la théorie que sa puissance augmente en continu tant qu'il est vivant. Grâce à ce délire, nous avons des destins parallèles (et si Goku n'était jamais devenu gentil, et si Freezer s'était fait kicker par les saïyens,…) et surtout des rencontres de rêve tels que Vegeta/Vegeta (je vous dis pas qui gagne) et un énorme Broly/Gogeta. La série en est à son 18ème chapitre au rythme de 2 pages par semaine et elle n'est pas prête de s'arrêter. A noter que l'histoire existe aussi sous forme de roman dans lequel des détails difficilement racontables en BD sont décrits. Leur création est maintenant disponible dans 20 langues 1/2 à cette adresse : http://www.dragonball-multiverse.com/Broly réapparaît dans 2 autres OAV (soit 3 au total, essayez de suivre) et même s'il est mort, il n'a pas besoin qu'un dragon lui promette un vœu s'il joue avec ses boules pour revenir (moi aussi, je veux bien promettre nawak à toutes les filles qui veulent toucher les miennes). Et là j'entends vos voix négatives et aigries : "pourquoi il nous vante ce badass alors que c'est une lopette ? "... D'abord pour respecter la grande loi universelle du cémoikécrijefaiskejveulol (c'est le terme technique) et ensuite pour une raison simple : comment casser le mythe Si tout était si parfait, Broly se serait extrait du manga et vous seriez tous en train de lui lécher la boîte à Benco... Mais c'est sans compter un esprit supérieur, malsain, iveul : le scénariste (grondement de tonnerre). Ce fils de plage ne pouvait pas laisser perdre ses petits n'enfants chéris et a donc descendu notre héros pour des happy end improbables faisant l'apologie de l'amour/entraide/ténacité (n'empêche qu'ils ont bien morflé). Broly est donc un abruti qui ne connaît qu'un mot : "kakarot" (normalement les Kevins au fond près du radiateur qui peuvent pas s'empêcher de l'ouvrir doivent se dire "il a dit carotte PTDR" et n'auront pas forcément tort pour une fois (voir encadré)). A part Timmy dans South Park, je n'ai pas d'autres références. Ce Hulk dopé aux testostérones, véritable démolisseur de mondes se fait pounaide à 3 reprises. Alors qu'il défonce joyeusement le tchapaï de Goku, Vegeta, Trunks adulte, Gohan et Piccolo, c'est Goku qui gagne la première manche (admettons). Round 2 : Gohan, Goten et Trunks (version mini-moi), avec l'aide de ARTICLE INVITÉ "IT'S OVER 9000" Au début je voulais faire un encart sur la puissance de Broly mais en fait on n'en sait pas grand-chose. Tout ce que nous savons c'est qu'il est né avec une puissance de 10 000 unités (soit l'équivalent de l'élite saïyen de l'époque). En dehors de cette info nous ne pouvons que nous fier aux délires mégalo des héros ("mouhahaha, je suis 20 fois plus fort et je n'utilise que 50% de mes capacités") : si on replace le 1er OAV dans la série, Broly arrive entre Freezer et Cell, Goku ne possède donc que le Kaioken et le SSJ 1. Sachant qu'un SSJ est 50 fois plus puissant que la version normale (info officielle du DataBook), que Broly charcute Goku/Vegeta/Trunks/Gohan/Piccolo sans se retourner un ongle, on peut en conclure que sa force est égale aux 5 réunis, donc si on ramène sur Goku seul, il en serait 5 fois plus fort. Broly transformé serait donc 50x plus fort qu'il ne l'est déjà, soit 250x plus balaise que Goku (vous suivez toujours ?). En données chiffrées, ça donne ça : Goku bat Freezer qui a une force de 530 000 unités (cf manga), Broly serait donc à 530 000x5 = 2 650 000 en version normale et 132 500 000 en SSJ (on est loin de l'élite saïyen à 10 000 unit'). Bien sûr, ce n'est qu'un des multiples calculs trouvables sur la toile car il y a de véritables débats "total recall like" depuis de nombreuses années sur "machin-sama est plus fort que truc-sensei" et on se retrouve alors avec du n'importe quoi, mais toujours justifié (alors que Toriyama lui-même n'en sait rien et, à pondre des chiffres au hasard, il s'en cogne royalement). - 89 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 27 novembre 2011 Page 142 numéro 27 novembre 2011 Page 2-342 numéro 27 novembre 2011 Page 4-542 numéro 27 novembre 2011 Page 6-742 numéro 27 novembre 2011 Page 8-942 numéro 27 novembre 2011 Page 10-1142 numéro 27 novembre 2011 Page 12-1342 numéro 27 novembre 2011 Page 14-1542 numéro 27 novembre 2011 Page 16-1742 numéro 27 novembre 2011 Page 18-1942 numéro 27 novembre 2011 Page 20-2142 numéro 27 novembre 2011 Page 22-2342 numéro 27 novembre 2011 Page 24-2542 numéro 27 novembre 2011 Page 26-2742 numéro 27 novembre 2011 Page 28-2942 numéro 27 novembre 2011 Page 30-3142 numéro 27 novembre 2011 Page 32-3342 numéro 27 novembre 2011 Page 34-3542 numéro 27 novembre 2011 Page 36-3742 numéro 27 novembre 2011 Page 38-3942 numéro 27 novembre 2011 Page 40-4142 numéro 27 novembre 2011 Page 42-4342 numéro 27 novembre 2011 Page 44-4542 numéro 27 novembre 2011 Page 46-4742 numéro 27 novembre 2011 Page 48-4942 numéro 27 novembre 2011 Page 50-5142 numéro 27 novembre 2011 Page 52-5342 numéro 27 novembre 2011 Page 54-5542 numéro 27 novembre 2011 Page 56-5742 numéro 27 novembre 2011 Page 58-5942 numéro 27 novembre 2011 Page 60-6142 numéro 27 novembre 2011 Page 62-6342 numéro 27 novembre 2011 Page 64-6542 numéro 27 novembre 2011 Page 66-6742 numéro 27 novembre 2011 Page 68-6942 numéro 27 novembre 2011 Page 70-7142 numéro 27 novembre 2011 Page 72-7342 numéro 27 novembre 2011 Page 74-7542 numéro 27 novembre 2011 Page 76-7742 numéro 27 novembre 2011 Page 78-7942 numéro 27 novembre 2011 Page 80-8142 numéro 27 novembre 2011 Page 82-8342 numéro 27 novembre 2011 Page 84-8542 numéro 27 novembre 2011 Page 86-8742 numéro 27 novembre 2011 Page 88-8942 numéro 27 novembre 2011 Page 90-9142 numéro 27 novembre 2011 Page 91