42 n°27 novembre 2011
42 n°27 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 91

  • Taille du fichier PDF : 19,0 Mo

  • Dans ce numéro : introduction à la cryptologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
PORTNAWAK MIOUSIK Fleshgod Apocalypse Agony a.k.a la poutre 2011 I. Aaah, l'Italie... Je peux pas saquer les Ritals. Gentiment bien sûr, mais je peux pas les saquer. Ils font souvent les fiers et se la pètent régulièrement avec leurs choses bien italiennes. Les pizzas, le vin, les belles voitures de sport, Venise, Rome, les grands peintres, la musique classique, ce genre de conneries. Et puis en sport aussi ils la ramènent. Des gueules de champions du monde, mais des corps de comédiens de théâtre. C'est ça l'Italie. Sans parler de Silvio "Bunga bunga" Berlusconi, Eros Ramazzoti ou encore Andrea Boccelli. Mais s'il y a un domaine où les Italiens se font un peu plus discrets, c'est bien la musique extrême et le metal. La scène italienne existe, mais ne pullule pas de groupes non plus. La plupart des gens répondront Rhapsody, bien évidemment, ou encore Lacuna Coil pour un plus large public. Mais certainement pas Ufommamut ou Fleshgod Apocalypse, bien plus confidentiels. II. Death Metal de qualité, gros. Mais ce dernier nom fait sa place dans les mémoires métalliques, dont certains ont parfois du mal à marcher après "Oracles". D'autres plus fins connaisseurs se remettent de Hour Of Penance, autre groupe italien produisant du death qui tache, et du combo Death/Black PROMAETHEUS UNBOUND. Pourquoi ces groupes ? Car des membres de ces groupes se rejoignent pour former Fleshgod Apocalypse, et ainsi mettre en œuvre tout leur savoir-faire. Et c'est au final une nébuleuse death metal qui se forme. Putain de Ritals, si ça se trouve ça va être putain de bon, death metal de qualité et tout le toutim. - 84 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK Et ça n'a pas loupé. En l'espace de 2 ans, un album et un E.P, les Ritals ont tout retourné. Ces enfoirés de champions de l'univers nous proposent un death metal ultra brutal et bien technique, auquel on semble entendre des influences classiques. Allons dire une connerie, qu'il s'agirait de brutal death metal néo classique. Haters gonna hate. Plus sérieusement, je ne compte plus le nombre d'écoutes, tant la musique de ce groupe m'a retourné. C'est virtuose, super bien composé, et, grande surprise, ultra mélodique. Quelque chose hérité de la musique classique sans doute, qui donne à la musique un cachet particulier. Ne vous fourvoyez pas, c'est ultra brutal, et ça rendrait sourd un amateur de jazz, mais ce n'est pas le même genre de brutalité. Quand cette ultra brutalité devient accessible. MIOUSIK Mafia enfonce le clou et laisse pointer des influences classiques plus prononcées (légèrement), et le buzz arrive aux oreilles de Nuclear Blast, une major dans le monde du metal. Une grosse écurie qui sait bien flairer les bons coups. Et ça n'a pas traîné : hop signature pour leur prochain album. Du coup, plus de thunes, plus de moyens, meilleure production. III. Agony, et le monde tremble. C'est tout fébrile que je me mets à rechercher le nouvel album sur la toile, après l'écoute et surtout la publication du nouveau clip "The Violation". Un putain de clip super soigné où on les voit à fond dans leur concept symphonique death metal carnassier. Et c'est ce concept qui sera abordé ici, tout au long de cet album. Le groupe assume de mettre des arrangements symphoniques à la pelle, avec la superbe production dont ils bénéficient. Un choc au départ qui se traduit par une continuité logique, voire une mue. FA a les moyens de ses ambitions et nous les envoie en pleine tronche. L'intro marque déjà les esprits par sa montée en puissance inquiétante et sombre, pour exploser par la suite dans une déferlante hallucinante, faite de brutalité et de mélodies incroyables. Vous le savez très bien, encore plus les zouaves qui traînent sur le forum, je déteste le metal sympho type Nightwish (pardon pour le gros mot), parce que c'est faiblard, ça n'apporte rien, c'est mou du genou, et c'est plat. Alors que Blind Guardian ou Rhapsody attirent plus mes faveurs. Mais le résultat du nouvel album de FA me fait changer de camp : oui le sympho et la musique extrême peuvent très bien aller ensemble, être complémentaires. Bien sûr, Dimmu Borgir l'a bien prouvé par le passé, comme Cradle Of Filth dans une moindre mesure. Mais ici on atteint un aboutissement, celui du death metal bien brutal qui fait un bébé avec la musique symphonique. Le rejeton est glorieux, le fils prodique, peut-être l’Élu, je ne sais pas. Mais un putain de renouveau dans le death metal. Et la prise de risque fut majeure. - 85 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 27 novembre 2011 Page 142 numéro 27 novembre 2011 Page 2-342 numéro 27 novembre 2011 Page 4-542 numéro 27 novembre 2011 Page 6-742 numéro 27 novembre 2011 Page 8-942 numéro 27 novembre 2011 Page 10-1142 numéro 27 novembre 2011 Page 12-1342 numéro 27 novembre 2011 Page 14-1542 numéro 27 novembre 2011 Page 16-1742 numéro 27 novembre 2011 Page 18-1942 numéro 27 novembre 2011 Page 20-2142 numéro 27 novembre 2011 Page 22-2342 numéro 27 novembre 2011 Page 24-2542 numéro 27 novembre 2011 Page 26-2742 numéro 27 novembre 2011 Page 28-2942 numéro 27 novembre 2011 Page 30-3142 numéro 27 novembre 2011 Page 32-3342 numéro 27 novembre 2011 Page 34-3542 numéro 27 novembre 2011 Page 36-3742 numéro 27 novembre 2011 Page 38-3942 numéro 27 novembre 2011 Page 40-4142 numéro 27 novembre 2011 Page 42-4342 numéro 27 novembre 2011 Page 44-4542 numéro 27 novembre 2011 Page 46-4742 numéro 27 novembre 2011 Page 48-4942 numéro 27 novembre 2011 Page 50-5142 numéro 27 novembre 2011 Page 52-5342 numéro 27 novembre 2011 Page 54-5542 numéro 27 novembre 2011 Page 56-5742 numéro 27 novembre 2011 Page 58-5942 numéro 27 novembre 2011 Page 60-6142 numéro 27 novembre 2011 Page 62-6342 numéro 27 novembre 2011 Page 64-6542 numéro 27 novembre 2011 Page 66-6742 numéro 27 novembre 2011 Page 68-6942 numéro 27 novembre 2011 Page 70-7142 numéro 27 novembre 2011 Page 72-7342 numéro 27 novembre 2011 Page 74-7542 numéro 27 novembre 2011 Page 76-7742 numéro 27 novembre 2011 Page 78-7942 numéro 27 novembre 2011 Page 80-8142 numéro 27 novembre 2011 Page 82-8342 numéro 27 novembre 2011 Page 84-8542 numéro 27 novembre 2011 Page 86-8742 numéro 27 novembre 2011 Page 88-8942 numéro 27 novembre 2011 Page 90-9142 numéro 27 novembre 2011 Page 91