42 n°27 novembre 2011
42 n°27 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 91

  • Taille du fichier PDF : 19,0 Mo

  • Dans ce numéro : introduction à la cryptologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
BD/COMICS DOSSIER DÉCOUVERTE Deadpool 4chan in superhero formCe mois-ci, le thème c'est agent secret. L'image générique de l'agent secret, c'est classe, raffiné, charismatique, sûr de lui, efficace, et ça emballe. James Bond quoi. Enfin, James Bond "old school" surtout. Le James Bond v2010 envoie des prunes, des vannes de badass, casse des gueules comme une brutasse, comme une espèce de mercenaire. Vin Diesel avec un nœud pap'en gros. Au fil des années, l'agent secret a donc changé, il est devenu moins raffiné, moins flegmatique et (beaucoup) plus violent. Cependant, il reste awesome, inflexible, équilibré, blindé de charisme, fondamentalement gentil et dévoué. Finalement, l'agent secret a changé sur la forme et pas trop sur le fond. Sinon, y a Deadpool. Who the f*** is Wade Wilson ? Deadpool s'appelle Wade Wilson. Enfin peut-être, on sait jamais vraiment trop avec lui. Il est canadien, mercenaire, et, a été enlevé pour participer à un projet secret appelé "Weapon" (non non, y a pas de "X", le "X" signifie en fait "10", ce qui fait de Wolverine "Weapon 10" et non pas "Weapon Ixe", ça vous en bouche un coin hein ? Comment ça vous en avez rien à branler ?. Ce programme secret a pour but de créer une arme ultime, un assassin hors pair daouf. Pour cela, on booste l'ami Wade, et, on lui greffe un facteur guérisseur. Oui, comme un autre Canadien, mais griffu celui là. Ça, c'est le côté officiel du personnage. Parce que Deadpool, c'est bien plus qu'un semi ninja en spandex rouge et noir avec un facteur d'autorégénération, c'est bien plus. Tellement plus ! Wolverine + Recher + Mpfffmachintruc En terme de compétence au combat, DP est très proche de Wolvie, mais à défaut de griffes, Wade opte pour les armes à feu. En gros, il est fort, vraiment fort, et, comme il est quasiment increvable, bah ça le rend encore plus fort. Mais c'est pas ça qui compte. Ce qui compte chez notre - 52 (42lemag.fr) -
BD/COMICS héros, c'est son "autre super-pouvoir", son "comics sense". Le "comics sense" est un pouvoir (enfin, euh... Mouais...) qui fait que le personnage sait qu'il est dans un comics. Ça permet donc à Deadpool de faire n'importe quoi à TRÈS GRANDE échelle, tout en parlant au lecteur, en lui racontant une pléthore de conneries débiles et inutiles. Parce que oui, Deadpool est timbré, mais du genre GRAVEMENT timbré. Il fait tout le temps n'importe quoi, est encore plus énervant que Spider Man pour ses adversaires, et, le loufoque des situations fait se demander ce qui se passe, voire, plus largement "mais c'est quoi ce comics que j'ai acheté ? Oo". Il n'est pas rare de voir Deadpool lancer des vannes de merde à base de "ta mère" en shootant un méchant avec un Bazooka "Hello Kitty" (!) ou se parler tout seul de ce qu'il se ferait s'il était une nana bien gaulée. Ah oui, récemment, Deadpool est devenu fou (enfin, plus que la normale), du coup, ils sont littéralement 2 dans sa tête, et ils passent leur temps à s'engueuler... DOSSIER DÉCOUVERTE Un autre aspect fun de Deadpool se trouve dans la débilité des combats. Plats de spaghettis radioactifs dans la face, slips usagés, PQ au C4 (!), le tout sur de terribles Némésis comme l'Ergot Noir, ou des têtes de zombie mutant volantes. Oui, le wtf a trouvé son Maître. Un gars croisé entre Wolverine et 2 rédacteurs de 42 que je ne citerai pas. Respect. Chimichanga Ok, la wtf, ça va 5 minutes. Mais, pourquoi Deadpool est-il aussi populaire (il semblerait qu'il soit le personnage préféré des lecteurs de comics) ? En fait, outre son côté Wolverine, Deadpool est toujours bien utilisé. Déjà, il l'est avec parcimonie. Si on avait 90 pages de Deadpool chaque mois, bah, ça ferait chier à la longue, donc, déjà, utiliser le personnage à bon escient. Ensuite, je reviens dessus, mais, franchement, quel super-héros prendrait le temps, en pleine invasion Skrulls (des méchants ET), de se plaindre de JarJar Binks, l'abomination de la prélogie SW ? Deadpool, en fait, c'est ça, sortir le truc qui tue, au moment qui tue. Toujours prendre le lecteur à contre-pied. Lorsque Deadpool galère à trouver l'amour (faut voir sa gueule...) et qu'une femme tombe finalement amoureuse de lui, que fait-il ? Il lui pète le nez "j'aime pas les rousses". Il arrive aussi de voir un grand bonhomme cosmique aller voir Deadpool à base de "tu es le dernier espoir de l'Humanité bla bla bla va taper Hulk". Évidemment, Deadpool se marre, castagne l'entité cosmique avec une orange (?) et retourne boire des Mojitos au bord de la piscine en peignoir en regardant Friends. En fait, si je devais faire un parallèle cinématographique, je dirais que Deadpool est à la croisée de "La Cité de la Peur", "The Big Lebowski", "Sucker Punch" et "Las Vegas Parano". Sacré cocktail hein ? Un peu gerbant... - 53 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 27 novembre 2011 Page 142 numéro 27 novembre 2011 Page 2-342 numéro 27 novembre 2011 Page 4-542 numéro 27 novembre 2011 Page 6-742 numéro 27 novembre 2011 Page 8-942 numéro 27 novembre 2011 Page 10-1142 numéro 27 novembre 2011 Page 12-1342 numéro 27 novembre 2011 Page 14-1542 numéro 27 novembre 2011 Page 16-1742 numéro 27 novembre 2011 Page 18-1942 numéro 27 novembre 2011 Page 20-2142 numéro 27 novembre 2011 Page 22-2342 numéro 27 novembre 2011 Page 24-2542 numéro 27 novembre 2011 Page 26-2742 numéro 27 novembre 2011 Page 28-2942 numéro 27 novembre 2011 Page 30-3142 numéro 27 novembre 2011 Page 32-3342 numéro 27 novembre 2011 Page 34-3542 numéro 27 novembre 2011 Page 36-3742 numéro 27 novembre 2011 Page 38-3942 numéro 27 novembre 2011 Page 40-4142 numéro 27 novembre 2011 Page 42-4342 numéro 27 novembre 2011 Page 44-4542 numéro 27 novembre 2011 Page 46-4742 numéro 27 novembre 2011 Page 48-4942 numéro 27 novembre 2011 Page 50-5142 numéro 27 novembre 2011 Page 52-5342 numéro 27 novembre 2011 Page 54-5542 numéro 27 novembre 2011 Page 56-5742 numéro 27 novembre 2011 Page 58-5942 numéro 27 novembre 2011 Page 60-6142 numéro 27 novembre 2011 Page 62-6342 numéro 27 novembre 2011 Page 64-6542 numéro 27 novembre 2011 Page 66-6742 numéro 27 novembre 2011 Page 68-6942 numéro 27 novembre 2011 Page 70-7142 numéro 27 novembre 2011 Page 72-7342 numéro 27 novembre 2011 Page 74-7542 numéro 27 novembre 2011 Page 76-7742 numéro 27 novembre 2011 Page 78-7942 numéro 27 novembre 2011 Page 80-8142 numéro 27 novembre 2011 Page 82-8342 numéro 27 novembre 2011 Page 84-8542 numéro 27 novembre 2011 Page 86-8742 numéro 27 novembre 2011 Page 88-8942 numéro 27 novembre 2011 Page 90-9142 numéro 27 novembre 2011 Page 91