42 n°27 novembre 2011
42 n°27 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 91

  • Taille du fichier PDF : 19,0 Mo

  • Dans ce numéro : introduction à la cryptologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
CINEMA Zi Raciste Fight SPOILER Au même instant à la villa, Cliché Raciste sort en furie sur la plage armé d’une sorte de lance tribale de fortune vu que dans la tête des scénaristes, ses origines Afwicaines l’empêche d’utiliser le fusil de chasse que possédait Bôgossil y a 10mn, il doit mourir en guerrier pour que sa tribu soit fière de lui là dit donc bwana ! ! FAUX NERD : Wouah la vache mec, t’es un miracle de la science, tu nous a fait trois comas depuis le début du film et tu arrives quand même à tenir debout ! CLICHE RACISTE : T’inquiète, ça doit être de la magie voudou, tu peux pas comprendre. Je vais aller tuer ce requin pour venger l’amour de ma vie que j’aimais tavu ! FAUX NERD : Mais comment ? Tu ne peux pas nager, du moins tu ne peux plus même si tu as pu au début du film ! CLICHE RACISTE : T’inquiète, les 25L de sang que contient mon corps continuent à s’écouler de mon moignon, ça devrait attirer le requin. Par contre tu peux reculer un peu, ton pouvoir annule l’odorat de la bête ! FAUX NERD : Ah oui c’est vrai, désolé et bonne chasse. Comme prévu, le sang attire le requin et Cliché Raciste se bat comme un foufou avec. On ne pige pas grand-chose vu qu’il fait nuit, que l’eau bouillonne beaucoup et que le cadreur a parkinson mais ça a l’air violent. Au bout d’un moment, Let me show you the revenge of my people ! Faux Nerd vient lui prêter main forte et ensemble ils parviennent à planter la bête, woot. Bôgoss et True Love rejoignent les deux guerriers et leur prise sur la plage. Faux Nerd est perplexe "Bizarre, ce n’est pas le même requin qui m’avait poursuivi tout à l’heure, là c’est un requin marteau, il y en a donc plusieurs". No shit Sherlock, il reste 20 minutes de film ! "Oh, regardez". A ces mots, Faux Nerd retourne le requin et on découvre, attaché sous son abdomen, une caméra. Les requins auraient donc été placés là à dessein, quel twist ! Mort par griffure Rebelz est toujours aux mains des vilains psychopathes. Joe le Balafré, qui la tient en joue avec son gros pistolet turgescent, décide de booster l’audience du film en lui ordonnant de se déshabiller, ce qu’elle fait sous le regard lubrique du Bouseux à dents de requin. Bon, cela dit, pas la peine de vous emballer le steak, dans ce film, "se déshabiller" veut juste dire "se mettre en maillot de bain" parce que c’est un film qui a du respect qui change l’école tavu ! Rebelz, qui est une petite maline, à profité de l’inattention de ses geôlier pour planquer un couteau dans son slip en tout bien tout honneur. D’après vous, que va-telle faire avec : A – Attaquer Joe le Balafré pour lui piquer son arme. B – Attaquer Bouseux aux dents de requin qui n’est pas armé juste parce que ! ! C – Se faire seppuku et utiliser ses intestins comme lasso pour capturer ses deux agresseurs. D – Mettre son clignotant. Si vous avez répondu C vous devez être un peu psychopathe sur les bords je vous adore, malheureusement, ça aurait fait trop d’awesomeness pour un film aussi naze, la bonne réponse était la plus débile, soit la B. Apparemment, trouver l’idée de planquer un couteau a fini de griller les deux neurones de Rebelz parce que franchement, pourquoi attaquer le seul type non armé sachant qu’en plus les deux psycho sont à la même distance d’elle ? Et c’était quoi la suite du plan ? Une fois hors d’état de nuire elle aurait jeté le cadavre du Bouseux sur Joe le Balafré qui, trop impressionné par la situation n’aurait pas appuyé sur la gâchette, c’est ça ? ? Ou alors que, peut être que Joe, assistant à la mort de son ami se serait rendu compte de la folie de ses agissements et, repentant, se serait - 34 (42lemag.fr) -
CINEMA rendu à la police. Une fois sa peine accomplie il aurait alors voué sa vie aux bonnes œuvres pour tenter de sauver son âme ? ? Ridicule, il n’y a que le spin kick de Walker Texas Ranger capable d’un tel exploit. Comme il fallait s’y attendre, ce plan d’une fulgurance incroyable est un gros échec puisque Rebelz ne parvient qu’à blesser Bouseux à l’épaule. En rogne de s’être fait un peu taillader, ce dernier oblige la vilaine à s’installer au bord du bateau. Pendant ce temps là, les deux psychopathes se vantent d’avoir amenés moultes espèces de requin dans le lac, juste pour le fun ahahahaha on est vraiment très très méchant ohohohoho. Leur dernière trouvaille est une sorte de banc de mini requins piranhas qui vient de se matérialiser à côté du bateau par l’opération du saint esprit de la fainéantise scénaristique. Pour montrer à Rebelz et aux spectateurs que c’est "grav’danjereu lol", ils balancent des morceaux de poiscailles qui sont bien vite déchiquetés par les sympathiques animaux. Sans prévenir, Joe le Balafré pousse alors Rebelz dans la flotte au milieu des clones de Piranhas. Bouseux filme toute la scène qui, il faut bien l’avouer, n’a aucun sens. Rebelz se débat en poussant des petits cris de marcassin et on voit les piranhas lui picorer légèrement la peau et quand je dis "picorer" et "légèrement" je n’exagère pas puisque c’est à peine si les morsures des vils poissons laissent une pauvre marque de griffure. Malgré ces gentilles griffounettes superficielles, Rebelz finie par mourir moins de 15 seconde après être tombée dans la flotte. Hum, je ne sais pas vous mais, soit Rebelz a mal gérée ses points de vie soit le réalisateur se fout de notre gueule. Depuis le début du film on a eu le droit à un type qui se fait arracher le bras mais qui est capable de nager en apnée pendant 10 minutes, de faire trois comas, de se relever, de tuer un requin, de faire un autre coma, de se rerelever, un autre qui se fait tirer dessus mais qui parvient à distancer un squale, et enfin un qui se mange un couteau jusqu’à la garde dans le corps mais qui n’est pas plus handicapé que ça, j’en passe et des meilleurs. Par contre, si vous avez le malheur d’avoir trois pauvres coupures de mayrde, vous êtes MORT ("omagad, je me suis coupé en me rasant, je décèèèèède *couic*"), la logique est implacable ! ! Abdoul Yves Akim Fly le retour Du côté de la villa, ça s’agite. Bôgoss vient de piger que les secours n’arriveront jamais, il décide donc d’emmener Cliché Raciste lui-même en l’accrochant à son jet ski. Quelques sangles de fortune plus tard et nos deux compères s’éloignent à toute vitesse sur l’eau, ce qui a pour effet de les faire sortir de la zone de protection des deux coincés qui sont resté à la villa et ainsi réactiver le 6ème sens des requins du lac. L’un d’entre eux les prend en chasse en plaçant son aileron menaçant à l’air libre, parce que fuck la furtifité. Cliché Raciste, à moitié comateux mais toujours vivant vu que personne ne l’a encore griffé, aperçoit la bête. Dans un grand élan de sacrifice il marmonne "tu ne te mettras pas en danger à cause de moi bôgoss" avant de se détacher pour se laisser tomber dans la flotte. Sans se faire prier, le requin nom nom monsieur increvable qui fini par décéder. J’aimerais que l’on s’arrête 1 minute sur ce qui vient de se passer et que l’on réfléchisse. Cliché raciste ne veut pas mettre en danger Bôgoss, nous sommes bien d’accord ? ALORS POURQUOI AC- CEPTER DE PARTIR EN JET SKI TOCARD §§ Si tu ne voulais pas que Bogoss prenne de risque il suffisait de refuser d’aller SUR la flotte la ou les REQUINS sont attirés par les bruits des moteurs ! ! Là, tout ce que tu viens de faire c’est d’obliger ton pote à se balader seul au milieu d’un lac infesté de requin à bord d’un appareil capable d’attirer l’attention de toute la faune locale, bien joué ! ! Bref, Bôgoss, constatant la disparition de Cliché Raciste, panique et fait demi tour droit sur le requin, ce qui rend la "diversion" de l’autre pinpin useless. Lorsqu’il s’aperçoit qu’il ne peut pas sauver son ami (au pire s’il survit il n’aura qu’a nager jusqu’à la villa qui est toujours à 2mn à la nage de n’importe quel endroit SPOILER Mon dieu, j’ai un suçon au cou, je vais mourir, j’ai qu’1 PV ! - 35 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 27 novembre 2011 Page 142 numéro 27 novembre 2011 Page 2-342 numéro 27 novembre 2011 Page 4-542 numéro 27 novembre 2011 Page 6-742 numéro 27 novembre 2011 Page 8-942 numéro 27 novembre 2011 Page 10-1142 numéro 27 novembre 2011 Page 12-1342 numéro 27 novembre 2011 Page 14-1542 numéro 27 novembre 2011 Page 16-1742 numéro 27 novembre 2011 Page 18-1942 numéro 27 novembre 2011 Page 20-2142 numéro 27 novembre 2011 Page 22-2342 numéro 27 novembre 2011 Page 24-2542 numéro 27 novembre 2011 Page 26-2742 numéro 27 novembre 2011 Page 28-2942 numéro 27 novembre 2011 Page 30-3142 numéro 27 novembre 2011 Page 32-3342 numéro 27 novembre 2011 Page 34-3542 numéro 27 novembre 2011 Page 36-3742 numéro 27 novembre 2011 Page 38-3942 numéro 27 novembre 2011 Page 40-4142 numéro 27 novembre 2011 Page 42-4342 numéro 27 novembre 2011 Page 44-4542 numéro 27 novembre 2011 Page 46-4742 numéro 27 novembre 2011 Page 48-4942 numéro 27 novembre 2011 Page 50-5142 numéro 27 novembre 2011 Page 52-5342 numéro 27 novembre 2011 Page 54-5542 numéro 27 novembre 2011 Page 56-5742 numéro 27 novembre 2011 Page 58-5942 numéro 27 novembre 2011 Page 60-6142 numéro 27 novembre 2011 Page 62-6342 numéro 27 novembre 2011 Page 64-6542 numéro 27 novembre 2011 Page 66-6742 numéro 27 novembre 2011 Page 68-6942 numéro 27 novembre 2011 Page 70-7142 numéro 27 novembre 2011 Page 72-7342 numéro 27 novembre 2011 Page 74-7542 numéro 27 novembre 2011 Page 76-7742 numéro 27 novembre 2011 Page 78-7942 numéro 27 novembre 2011 Page 80-8142 numéro 27 novembre 2011 Page 82-8342 numéro 27 novembre 2011 Page 84-8542 numéro 27 novembre 2011 Page 86-8742 numéro 27 novembre 2011 Page 88-8942 numéro 27 novembre 2011 Page 90-9142 numéro 27 novembre 2011 Page 91