42 n°27 novembre 2011
42 n°27 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 91

  • Taille du fichier PDF : 19,0 Mo

  • Dans ce numéro : introduction à la cryptologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
CINEMA spatio-temporel des scénaristes complaisant, le hors bord fonce pile en direction des pontons de la villa alors qu’il n’y a pas 2mn ils naviguait dans la direction opposée… SPOILER Face à l’urgence de la situation, Faux Nerd, True Love et Cliché Raciste se jettent à la flotte. Le hors bord quand à lui continue sa route pour finir écrasé sur le ponton ce qui déclenche une explosion apocalyptique ! ! Quelle idée aussi de fabriquer des débarcadères en nitroglycérine… Pendant ce temps là, Faux Nerd, True Love et Cliché Raciste qui continue à saigner comme s’il avait les règles du bras, parviennent à revenir sur la plage SANS AUCUN PROBLÈME ! Ils ne sont même pas poursuivis par le requin qui a apparemment perdu son fabuleux 6ème sens, celui qui lui a permis de détecter de la chair humaine sur un navire et de savoir à quel endroit frapper ce dit navire pour le rendre inopérant. Ça doit probablement être dû au bouclier protecteur de notre couple de puceaux sauvages… Les sauveurs Après avoir installé Cliché à moitié comateux dans un lit, True Love et Faux Nerd commencent à s’envoyer quelques volts de tension sexuelle. Ils sont bien vite arrêtés par des bruits de tir à l’extérieur, et heureusement parce que franchement, voir deux acteurs au charisme de flamby roucouler c’est aussi palpitant qu’une bradycardie. C’est Bôgoss qui tire en l’air pour attirer un bateau qui passait par là. Quel heureux hasard, il s’agit de Joe le Balafré et de Bouseux à Dents de Requin que nos héros ont rencontré à leur arrivée. Ils Joe le Balafré sont bien entendu toujours aussi glauques, vulgaires et ignorants du mot "subtilité". Lorsqu’ils apprennent ce qu’il s’est passé, ils annoncent qu’ils vont aller sur la cote pour appeler l’hôpital le plus proche qui dépêchera un hélicoptère. C’est le soulagement et Rebelz décide même de monter sur leur navire parce qu’elle ne veut pas rester plus longtemps dans la villa. Élément Comique, qui aimerait bien la pécho, choisi de l’accompagner "pour la protéger de ces bouseux". Tout cela est très logique, franchement, entre rester dans la villa loin de l’eau avec tout le confort moderne et traverser le lac où se cache un requin capable d’exploser des colonnes de direction sur le bateau de deux gros bouseux ascendant consanguin, mon choix est fait j’y peux rien, je trouve les rednecks tellement sexy ! Juste avant de lever l’ancre, le bouseux à dents de requins explique à tout le monde qu’il n’a pas peur des requins car il a un appareil magique à ultrason qui les fait fuir ainsi qu’une sorte de harpon explosif. Bien sur, comme les héros sont tous déficients mentaux, absolument personne ne se demande pourquoi un bateau qui navigue sur un lac supposé SANS requin possède un tel appareil. Pour faire fuir les truites mangeuses d’hommes ? Les brochets mutants de l’apocalypse ? ? Bref, autant dire que Rebelz et Élément Comique sont cuits, quel suspense. En fèt c ma fote si tou le monde i meur, lol ! Après le départ du bateau, Bogoss vient au chevet de Cliché Raciste qui a reprit connaissance : BÔGOSS : Comment tu te sens, mec ? CLICHE RACISTE : Super bien, CONNARD, j’ai juste renversé un peu de ketchup dans le lit et mon teint gris c’est parce que je suis fan des vampires ! ! Sinon, tu veux en taper cinq à mon moignon ou on règle ça au bras de fer ? BÔGOSS : La vache, t’es susceptible, heureusement que tu n’es pas au courant que l’amour de ta vie est morte. Oups… CLICHE RACISTE : NAAAAOOOON ! ! Bouseux à dents de requin. Inconscients du drame qui se joue juste à côté d’eux, Faux Nerd et True Love ont une discussion chiante au bord de la piscine. True Love explique qu’elle a bien connue Joe le Balafré qui a l’époque n’était que Joe. C’était un moniteur de plongée sous-marine, un beau gosse qui faisait craquer toutes les filles, dont elle. Elle finit par le pécho et tout était beau, - 32 (42lemag.fr) -
CINEMA ÉLÉMENT TRÈS TRÈS CANDIDE : D’accord, mais je vais y aller super lentement alors. Sauter ? Mais, l’eau ça mouille ! rose avec des licornes qui vomissent des arcs en ciel jusqu’à ce qu’elle doive quitter le lac pour aller étudier à l’université. Peu de temps avant son départ, Joe et elle allèrent plonger. Hélas, sa bouteille d’oxygène était apparemment défectueuse et True Love faillit se noyer. Joe le Balafré qui assista à la scène la laissa se noyer sans rien faire. Elle se débattit et parvint à remonter à la surface avec son propulseur et c’est ce même propulseur qui transforma Joe en Joe le Balafré. True Love est persuadée que tout ceci n’était pas un accident et c’est pour cela qu’elle n’est pas revenu ici depuis 3 ans. Après son speech horriblement chiant, elle ajoute "Je n’aurais pas dû revenir". ÉLÉMENT TRÈS TRÈS CANDIDE : Mais, il faut vite aller chercher les secours, vous êtes vilains :’ ( JOE LE BALAFRE : Assied toi. ÉLÉMENT TRÈS TRÈS CANDIDE : D’accord. Le bouseux à dent de requin sort un ordinateur portable avant de retirer l’appareil à ultrason anti-requins de l’eau. ÉLÉMENT TRÈS TRÈS CANDIDE : Mais qu’est ce que vous faites, mon ami est en danger on a pas le temps de plaisanter. Joe le Balafré qui n’a pas que ça à faire (en fait si mais bon, c’est le moment de montrer son true evilisme), tire dans l’épaule d’Élément très très Candide qui se vautre dans la flotte. Bien entendu, comme le requin n’est plus à proximité du couple puceau, son 6ème sens est à nouveau actif et il détecte instantanément la malheureuse victime tombée à l’eau. Il lui donne la chasse mais en avançant au raaaaaaleeeeeeeeeeeeeenti puisqu’Élément très très candide parvient à le prendre de vitesse malgré LA BALLE QUI LUI A DÉCHIQUETÉ L’ÉPAULE !!! Après une course poursuite effreeeeeeeeeenéééééééée il fini par s’agripper à un arbre planté là au beau milieu de l’eau (à un moment j’ai arrêté de chercher à comprendre). Hélas pour lui : SPOILER Mais c’est quoi ces conneries ! ! A cet instant j’aurais voulu me téléporter à coté de Faux Nerd et lui enlever son expression bovine du visage d’une grande tarte dans le pif ! Mais réagit espèce de débile, cette grosse radasse vient de t’expliquer que son ancien petit ami est un psychopathe en puissance, qu’elle le savait et vous a emmené ici malgré tout ! ! PIRE ! Elle a laissé partir Rebelz et Élément Comique sur le bateau de son ex-psycho accompagné d’un Bouseux encore plus psycho que lui, le tout sans broncher, mais c’est quoi son problème ? ? ! ! JOE LE BALAFRE : Plonge ! ÉLÉMENT TRÈS TRÈS CANDIDE : Dans l’eau ? Vous êtes fou il y a des requins ! JOE LE BALAFRE : Ah bon ? Zut, moi qui pensais que le bras de ton ami était mort de vieillesse ! ! PLONGE ! ! *sort un flingue* Whiiiiz ! Requin volant ! Je récapitule, nous avons donc un requin en métal qui est en plus capable de voler…hum… je ne voudrais pas dénoncer mais je soupçonne le réalisateur d’avoir voulu faire un film sur des avions en fufu au milieu de son film sur les requins. Abdoul Yves Akim Fly Pendant ce temps là, Rebelz et Élément Comique commencent à se rendre compte qu’ils ont pris une décision à la con lorsque les moteurs de l’embarcation des deux psychos s’arrêtent. Élément Comique change alors de rôle pour devenir Élément Très Très Candide : ÉLÉMENT TRÈS TRÈS CANDIDE : On a un problème avec les moteurs ? JOE LE BALAFRE : Non, assied toi. Hoouuu, non pas là coquin de requin <3 ! - 33 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 27 novembre 2011 Page 142 numéro 27 novembre 2011 Page 2-342 numéro 27 novembre 2011 Page 4-542 numéro 27 novembre 2011 Page 6-742 numéro 27 novembre 2011 Page 8-942 numéro 27 novembre 2011 Page 10-1142 numéro 27 novembre 2011 Page 12-1342 numéro 27 novembre 2011 Page 14-1542 numéro 27 novembre 2011 Page 16-1742 numéro 27 novembre 2011 Page 18-1942 numéro 27 novembre 2011 Page 20-2142 numéro 27 novembre 2011 Page 22-2342 numéro 27 novembre 2011 Page 24-2542 numéro 27 novembre 2011 Page 26-2742 numéro 27 novembre 2011 Page 28-2942 numéro 27 novembre 2011 Page 30-3142 numéro 27 novembre 2011 Page 32-3342 numéro 27 novembre 2011 Page 34-3542 numéro 27 novembre 2011 Page 36-3742 numéro 27 novembre 2011 Page 38-3942 numéro 27 novembre 2011 Page 40-4142 numéro 27 novembre 2011 Page 42-4342 numéro 27 novembre 2011 Page 44-4542 numéro 27 novembre 2011 Page 46-4742 numéro 27 novembre 2011 Page 48-4942 numéro 27 novembre 2011 Page 50-5142 numéro 27 novembre 2011 Page 52-5342 numéro 27 novembre 2011 Page 54-5542 numéro 27 novembre 2011 Page 56-5742 numéro 27 novembre 2011 Page 58-5942 numéro 27 novembre 2011 Page 60-6142 numéro 27 novembre 2011 Page 62-6342 numéro 27 novembre 2011 Page 64-6542 numéro 27 novembre 2011 Page 66-6742 numéro 27 novembre 2011 Page 68-6942 numéro 27 novembre 2011 Page 70-7142 numéro 27 novembre 2011 Page 72-7342 numéro 27 novembre 2011 Page 74-7542 numéro 27 novembre 2011 Page 76-7742 numéro 27 novembre 2011 Page 78-7942 numéro 27 novembre 2011 Page 80-8142 numéro 27 novembre 2011 Page 82-8342 numéro 27 novembre 2011 Page 84-8542 numéro 27 novembre 2011 Page 86-8742 numéro 27 novembre 2011 Page 88-8942 numéro 27 novembre 2011 Page 90-9142 numéro 27 novembre 2011 Page 91