42 n°27 novembre 2011
42 n°27 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 91

  • Taille du fichier PDF : 19,0 Mo

  • Dans ce numéro : introduction à la cryptologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
JEUX VIDEO DOSSIER DÉNONCE C'est pas ma faute.. C'est les jeux vidéo Salut les poulpes ! Ce mois-ci, un peu de culturage, on va parler du "lien" entre les JV et les tueries/faits divers gores. Vous le savez très bien, dès qu'il se passe un truc craignos chez les Gros Sacs (ou ailleurs, ne soyons pas sectaires), on sait très bien qui va être pointé du doigt : Le lobby de la NRA les JV. On va donc voir un peu quelles "horribles tueries" les JV ont engendré, mais, on va surtout essayer d'être moins teubé que Jack, Nadine et autre Christine et d'apporter une lecture plus poussée qu'un JT de TF1 sur le rapport entre les JV et les "trucs pas cools", avec des vrais morceaux d'arguments dedans et même un peu de la "nalyse" si chère à Serge July. Et de la Poire. Feu dans le trou Il faut savoir qu'il y a eu un sacré paquet de fusillades/tueries/débilités dans des lieux publics de par le monde, et, a fortiori, dans les écoles. Si beaucoup de ces événements ont (aussi) eu lieu dans les années 70, 80 et 90, c'est à partir de 1999 que le phénomène prit une ampleur nouvelle avec la "fameuse tuerie" de Columbine. Les désormais célèbres Eric Harris et Dylan Klebold déboulent dans leur lycée et dégomment à tout va. Bilan, 12 maillots de C1 de l'OM sacs poubelle noirs et plus de 20 mecs hurlant "MEEEEEDIC". Pour la première fois, les médias (et politiques) prennent le temps de s'attarder sur les prétendues causes de cet événement : la relation JV-tuerie. Ils vont donc la disséquer sous tous les angles possibles et imaginables. Pourquoi ? Comment ? Telles sont les deux questions que le monde entier se pose. Inlassablement. Justifier une telle "barbarie" n'est pas chose aisée. Si, tacitement, les médias pourraient comprendre qu'un tel fait se passe dans "un pays alakon", le fait que ça arrive chez Tonton Sam (ou tout autre pays d'Occident, donc évolué, donc'achement bien bla bla bla) pose problème. Et des questions. Surtout. Heureusement, les deux tueurs seront vite classés dans la case "timbrés", ils adoraient jouer à Doom, écoutaient Marilyn Manson et cerise sur le cake is a lie, se tapaient dans la rondelle. Putain de jeunesse dégénérée Raymonde ! La vraie tristesse, c'est que cette tuerie - 12 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO de Columbine a permis de stigmatiser une foultitude de faits divers lugubres comme l'affaire Moore (un jeune qui tue 3 flics après avoir volé une voiture cite GTA lors de son procès), le Backstab Messin et, plus récemment, le champêtre Battle Royal Norway Edition. Bref, ça commence à faire pas mal de litres de sang (et des faits divers de merde) et, il est obvioussement obvious que tout ça, c'est la faute aux jeux vidéo. Pas vrai ? Les (vraies ?) raisons Loin de moi l'idée de faire du Captain Obvious (pour ça y a les "spécialistes" et autres peigne-culs psychologues bac+68 en enfonçage de portes ouvertes sur TF1) mais tout ça, bah, les jeux vidéo n'ont pas grand chose à y voir ("pas grand chose", j'y reviendrais plus tard). Si on prend le cas de Columbine, les deux tueurs étaient (du moins, selon les rapports d'enquête - qui peuvent aussi être biaisés ceci dit -) sujets à la dépression, de manière chronique. Cette dépression pouvait être due à plusieurs facteurs, comme le fait qu'ils prenaient cher à l'école et qu'ils étaient littéralement tyrannisés par une bande de connards lambda, comme on en a tous connus. Toutefois, il semblerait que pour ces deux jeunes, le calvaire fut insoutenable, du fait de leur présumée orientation sexuelle. Quand on est ado, pas facile de vivre son homosexualité, et encore moins quand une bande de gros nazes passe son temps à vous mettre la OMMONDIEU IL AVAIT UN PERSONNAGE LEVEL 80 A WOW §§§§§§ misère/à vous cogner. Cette explication peut paraître simple, voire simpliste, Si on se base sur ce cas, il est très difficile de faire une corrélation directe entre font partie à un certain degré) de ces teurs environnementaux (dont les JV mais, en reliant ce phénomène avec le contexte américain (facilité d'avoir une la tuerie et "la musique gothique" (ohmondieu ils écoutaient Marilyn Man- l'irréparable. deux jeunes les ont poussé à commettre arme à feu, culture de la violence), tout de suite, ça prend un peu plus de consistance. plus à penser (à raison ?) que les fac- En y regardant de plus près, les autres son ! §§1 !) ou les jeux vidéo. On tend cas semblent suivre un modèle similaire, ou en tout cas, proche. Ainsi "l'affaire Problem ? Moore" pointa du doigt GTA mais, piquer une voiture et tuer des flics, ça a déjà été fait avant la sortie de GTA, non ? Sont peut-être forts chez Rockstar, mais ils ont pas tout inventé non plus. Le cas plus récent du timbré Norvégien semble aussi suivre cette macabre continuité (avec une "krès krès légère" touche biblique lolilol). DOSSIER DÉNONCE Bref, pour la faire courte, nos tueurs sont tous familiers avec une "situation difficile" (ce qui est un peu moins vrai pour le Norvégien Anders Behring Breivik, quoique, c'était un évangéliste, paye ton givré du ciboulot) et ont été influencés par une chiée de facteurs externes. Tou- - 13 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 27 novembre 2011 Page 142 numéro 27 novembre 2011 Page 2-342 numéro 27 novembre 2011 Page 4-542 numéro 27 novembre 2011 Page 6-742 numéro 27 novembre 2011 Page 8-942 numéro 27 novembre 2011 Page 10-1142 numéro 27 novembre 2011 Page 12-1342 numéro 27 novembre 2011 Page 14-1542 numéro 27 novembre 2011 Page 16-1742 numéro 27 novembre 2011 Page 18-1942 numéro 27 novembre 2011 Page 20-2142 numéro 27 novembre 2011 Page 22-2342 numéro 27 novembre 2011 Page 24-2542 numéro 27 novembre 2011 Page 26-2742 numéro 27 novembre 2011 Page 28-2942 numéro 27 novembre 2011 Page 30-3142 numéro 27 novembre 2011 Page 32-3342 numéro 27 novembre 2011 Page 34-3542 numéro 27 novembre 2011 Page 36-3742 numéro 27 novembre 2011 Page 38-3942 numéro 27 novembre 2011 Page 40-4142 numéro 27 novembre 2011 Page 42-4342 numéro 27 novembre 2011 Page 44-4542 numéro 27 novembre 2011 Page 46-4742 numéro 27 novembre 2011 Page 48-4942 numéro 27 novembre 2011 Page 50-5142 numéro 27 novembre 2011 Page 52-5342 numéro 27 novembre 2011 Page 54-5542 numéro 27 novembre 2011 Page 56-5742 numéro 27 novembre 2011 Page 58-5942 numéro 27 novembre 2011 Page 60-6142 numéro 27 novembre 2011 Page 62-6342 numéro 27 novembre 2011 Page 64-6542 numéro 27 novembre 2011 Page 66-6742 numéro 27 novembre 2011 Page 68-6942 numéro 27 novembre 2011 Page 70-7142 numéro 27 novembre 2011 Page 72-7342 numéro 27 novembre 2011 Page 74-7542 numéro 27 novembre 2011 Page 76-7742 numéro 27 novembre 2011 Page 78-7942 numéro 27 novembre 2011 Page 80-8142 numéro 27 novembre 2011 Page 82-8342 numéro 27 novembre 2011 Page 84-8542 numéro 27 novembre 2011 Page 86-8742 numéro 27 novembre 2011 Page 88-8942 numéro 27 novembre 2011 Page 90-9142 numéro 27 novembre 2011 Page 91